ù
 
 
PETITION: Vérité sur le Massacre du 5 juillet 1962 à Oran...
 
 
D'uno raço que regreio, sian bessai li proumié gréu / D'une race qui regerme, peut-être sommes-nous les premiers jets
Sian bessai de la patrio, li cepoun emai li préu / De la patrie, peut-être, nous sommes les piliers et les chefs. (Frédéric Mistral, Coupo santo)
 
 
 
 
 

“Le canon a tué la féodalité ; l'encre tuera la société moderne.” Bonaparte ( 1793)

"Le canon a tué la féodalité, l'encre a tué la Monarchie absolue, les "Réseaux sociaux" tueront la démocratie parlementaire et instaureront la démocrature." Joseph Prudhomme.(2018)

 
ACTUALITÉ - 2018
 
 
 
COMPTEUR DE VISITES DEPUIS LE

"La liberté d’information (FOI) ... est inhérente au droit fondamental à la liberté d’expression,
tel qu’il est reconnu par la Résolution 59 de l’Assemblée générale des Nations Unies
adoptée en 1946, ainsi que par les Articles 19 et 30 de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948),
qui déclarent que le droit fondamental à la liberté d’expression englobe la liberté de « chercher,
de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,
les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit ».

 
 
 

"Il est bon qu'une Nation soit assez forte de tradition et d'honneur pour trouver le courage de dénoncer ses propres erreurs. Mais elle ne doit pas oublier les raisons qu'elle peut avoir de s'estimer elle-même. Il est dangereux en tout cas de lui demander de s'avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence perpétuelle."

Albert Camus

 
 
 
 
 

Quelques émissions retrouvées et accessibles depuis très peu en téléchargement libre, format MP3 :

https://www.radiocourtoisie.fr/patrons-emissions/auteur93/

1- https://www.radiocourtoisie.fr/2000/12/11/libre-journal-de-pierre-guillaume-du-11-decembre-2000-les-tortures-infligees-aux-defenseurs-de-lalgerie-francaise-amnisties-et-temoignages-de-lhistoire/

Libre Journal de Pierre Guillaume du 11 décembre 2000 : “Les tortures infligées aux défenseurs de l'Algérie française ; Amnisties et témoignages de l'Histoire”

Par Pierre Guillaume|11 décembre 2000|Libre Journal de Pierre Guillaume|Mots clés : Algérie française . Geneviève Salasc . histoire . Jacques Zajec . Jean-Marc Varaut . OAS . torture

Pierre Guillaume, assisté d'Elisabeth Escalle, recevait Geneviève Salasc, mère de famille, ancienne assistante du colonel Godard, Jean-Marc Varaut, de l'Institut et Jacques Zajec, ancien inspecteur d'assurances. Thèmes : “Les tortures [...]

2- https://www.radiocourtoisie.fr/2002/07/08/libre-journal-de-pierre-guillaume-du-8-juillet-2002/

40 ans après l'abandon de l'Algérie
Roger Degueldre
Geneviève LeblancAstier,
mère de famille
http://www.fmgacmt.org/temoignages/temoignagesecrits/38genevieveleblancastier.html
Jacques Zajec, ancien inspecteur d'assurance

 
Les Barbouzes de 2gol...
 
 
 
« A l’occasion de votre élection à la présidence de la République algérienne, je vous adresse mes félicitations. Cette indépendance algérienne, nous l’avons voulue et aidée » 
(Message de Charles de Gaulle à Ben Bella, le 4 septembre 1963)
 
 
 
« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice. » Georges Orwell
 
 
 

 

 

 

 

A la UNE!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

PIEDS DANS LE PLAT

« On a mis un gamin à l’Elysée et on va le payer très cher ! »

Invité de Sud radio, Luc Ferry s’est exprimé sur l’état actuel de la France…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE

 

EDITORIAL

Tout faire pour éviter le sang

Le devoir est d’éviter le sang, car on ne construit rien de profond, stable ni juste sur le sang de ses propres citoyens.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE

 

CRI DU COEUR

Je suis vulgaire comme un Gilet jaune

On ne peut pas aimer la France et ne pas être touché par les Gilets jaunes.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE

 

ZAPPING

Le réveillon de Noël des Gilets Jaunes

Zapping des médias sous forme de tour de France des réveillons des Gilets Jaunes.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE

 
 
 
 
Pour rire, un peu...
 
 
Benalla : le lourd passé de son mystérieux mentor en Afrique
(http://a.msn.com/01/fr-fr/BBRAQyC?ocid=se)
 
 
Eh oui on sent qu’il y a des gens qui ont été réinformés et bien !  Pour enfin se rendre compte que le vent est en train de tourner.
Les français lambda sont de plus en plus nombreux à "comprendre l’Empire" et les journalopes devraient commencer à numéroter leurs abattis.
Ils ont trahi le peuple, ils ont failli en tant que 4° pouvoir et se sont délectés à servir leurs maitres sur le dos des français; résultat : ils ne vont pas tarder à se prendre le retour de manivelle en pleine poire.
G.B.
 

"Vous voulez moins d’antisémitisme ? Arrêtez de donner la parole à BHL !"

Quand un Gilet jaune explique les véritables enjeux à Apolline de Malherbe

 
 
29 décembre 2018

Attentat de Strasbourg: comment on fabrique le déni

L’attentat de Strasbourg a mis en acte plusieurs facettes du déni tel qu’il se pratique en France, chaque fois qu’il est question d’islamisme ou de terrorisme islamiste.


Règle n°1: le déni est d’abord celui de l’Etat et de la classe politique

Le 12 décembre, alors qu’il est déjà acquis qu’un terroriste islamiste nommé Chérif Chekatt, d’origine algérienne, délinquant multirécidiviste, tire à vue sur les badauds du marché de Noël de Strasbourg, les pouvoirs publics s’emploient à nier l’attentat. Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, sur France Inter, refuse de qualifier les actes du tueur islamiste d’ « attentat ». Quelle raison donne-t-il ? « Le tireur n’a jamais essayé de se rendre en Syrie ».

Bruno Studer, député LREM, a sangloté deux jours plus tard sur les bancs de l’Assemblée nationale en déclarant : « Hier soir, un Strasbourgeois né à Strasbourg, un Alsacien né en Alsace, un Français né en France, et n’ayant grandi nulle part ailleurs qu’à Strasbourg, en Alsace et en France, a décidé pour des raisons que l’enquête déterminera de semer la terreur sur le marché de Noël de Strasbourg ».

MM. Studer et Nunez ont cherché tous deux à déréaliser le réel. Telle est la définition du déni. Les attentats islamistes ne sont pas des attentats islamistes car l’islam est une religion de paix et d’amour. Questionner l’islam reviendrait à « stigmatiser » l’ensemble des musulmans. L’attentat de Strasbourg doit rester l’acte isolé d’un « Français » lambda, incompréhensible, et donc dément. Telle est d’ailleurs la thèse de la justice depuis 2015 : les terroristes sont des déséquilibrés qui agissent seuls.

Il serait bien sûr inacceptable, tant sur les plans moral que politique, de pointer un doigt accusateur sur l’islam et les musulmans. Mais le dédouanement en bloc, la négation de la sécession politique et culturelle d’une frange importante de la communauté des Français musulmans, sont-ils pour autant acceptables ?

Règle n°2: le déni s’appuie sur les « experts »

Cette politique publique du déni est servie par de puissants alliés. Médias et experts s’associent souvent pour conforter la thèse que l’islam ne saurait être meurtrier. Pour ce faire, il n’existe qu’une seule technique connue : transformer le tueur en victime. C’est ce qu’ont fait le 14 décembre, Le Monde et Farhad Khosrokhavar, « expert » de l’islam et auteur de plusieurs livres sur le sujet. Affirmer que Chekatt « est un individu animé par un islamisme radical, fait peur à la société et crée une atmosphère de panique généralisée »,explique M. Khosrokhavar. Refusant de « faire peur », M. Khosrokhavar a donc développé la thèse devenue un classique que Chekatt était un pauvre garçon « désespéré » « qui veut en découdre avec la société, en a assez de vivre une vie éclatée entre la prison et le monde extérieur ». Strasbourg n’a pas été victime d’un attentat islamiste mais d’un « moment de fragilité psychologique ou un désir de revanche » sociale d’un malheureux.

Le chercheur Olivier Roy est le chef de file de cette école de la désinformation. Olivier Roy analyse la réislamisation des sociétés musulmanes comme la conjonction de quêtes existentielles individuelles. « Allah akbar » serait selon lui l’équivalent du peace and love des hippies des années 1960. Plus la chape islamiste massifie les populations, plus il perçoit les rues du Caire comme peuplées de hippies musulmans en quête de solutions personnelles.

On voit bien l’intérêt de cette « théorie » pour les pouvoirs publics. Elle permet de ne pas répondre à cette question vitale que chaque Français se pose : le musulman du coin de la rue est-il ou non cet inquiétant voisin qui menace de découper le juif ou le mécréant à la machette ? Olivier Roy et Farhad Khosrokhavar contribuent au déni de l’Etat quand ils bottent la question en touche et affirment que les jeunes radicalisés ne sont pas des terroristes islamistes, mais des hippies qui ont mal tourné.

Gilles Kepel, l’un des rares vrais experts français de l’islam, s’est indigné sur FranceTv info de ces calembredaines meurtrières : « Certains spécialistes, comme le sociologue Farhad Khosrokhavar, expliquent que Cherif Chekatt n’était pas un djihadiste mais un déprimé, qu’il a fait cela par désespoir. On a là l’explication de l’échec total de ce qu’a été notre politique par rapport à ce phénomène : l’incapacité à comprendre la dimension idéologique de la radicalisation, à comprendre ce qu’il se passait dans les prisons, etc. Il faudrait que le président de la République se saisisse de cette question et arrête de faire en sorte que notre administration soit à côté de la plaque sur ce type d’enjeu. »

Mais à quoi bon s’égosiller dans le désert. Les forces du déni sont puissantes.

Règle n°3: les médias sont le principal relais du déni

Aux tenants de la classe politique et des experts, il faut ajouter les médias. Quelle meilleure façon d’accréditer la thèse du déséquilibré dans le public que d’aller interviewer le père et la mère du terroriste assassin. Lesquels, comme n’importe quelle famille française, ont éduqué leur rejeton dans le respect de la loi et de l’ordre républicain. Le déni fonctionne sur ces présupposés communs. Comme l’islam, la famille est un relais de paix et d’amour.

France 2 est donc allé interviewer la famille Chekatt. Et les Français ont découvert le père Chekatt, le chef orné d’un bonnet à l’effigie de Che Guevara et portant la barbe teinte en roux des salafistes les plus radicaux. La question de France 2 était : comment votre fils a-t-il pu aussi mal tourner ? La réponse du père (des voisins, des amis, de la grand-mère) est toujours la même : il était très-très gentil.

Bref, la télé filme le cœur d’une cellule islamiste radicalisée, mais refuse de voir ce qui crève les yeux :  le père est lui-même islamiste, fiché S et se teint la barbe en roux, au henné pour mieux imiter le prophète. Ils sont en France depuis trente ans, parlent à peine le français, et les murs délabrés de leur appartement, son mobilier plus que sommaire témoignent moins de la pauvreté que du refus de s’installer confortablement dans la société française.

Aucune question dérangeante ne sera posée : pourquoi portez-vous la barbe des salafistes? Que signifie ce bonnet à l’effigie de Che Guevara ? Quelle éducation avez-vous donné à votre fils pour qu’il soit considéré comme un délinquant même par les enseignants de son école primaire ?…

Le déni est si puissant que les islamistes radicaux n’ont même plus besoin de se cacher. Ils sont là au grand jour et personne ne veut les voir. La police elle-même a relâché le couple parental après moins de 24 heures d’interrogatoire. Rappelons que les services sociaux ont mis gracieusement un logement social à Tremblay-en-France, à la disposition de Zoulikah Merah, la mère de Mohamed Merah pour qu’elle puisse se rapprocher de son fils Aldelkader Merah, incarcéré à Villepinte en 2017.

Règle n°4: « Vous n’aurez pas ma haine »

L’autre forme du déni médiatique est de trouver celui qui clamera « vous n’aurez pas ma haine ». Un rôle que le professeur Philippe Meirieu a tenu à merveille lui, dont le tweet sera abondamment relayé par les réseaux sociaux. « Attentats de Strasbourg : la barbarie est là, tapie dans notre quotidien. Surtout ne pas oublier que le passage à l’acte, même préparé de longue date, peut toujours être suspendu par un mot, un geste, une rencontre. Adoucir le monde, voilà l’urgence

Règle n°5: le musulman est la seule victime de la société française

Enfin, ce concert déréalisant, se termine toujours par les mêmes points d’orgue : les déclarations des leaders de la communauté musulmane. Ils viennent toujours opportunément rappeler qu’il n’existe qu’une seule victime en France, c’est le musulman. « Les musulmans vivent dans un climat anxiogène », a déclaré Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris dans un entretien accordé début décembre à un journal algérien. Le même trouverait profondément inconvenant que l’on se demande si les Français non-musulmans ne vivent pas eux-aussi dans un climat anxiogène. Du fait des musulmans radicalisés par exemple.

( dans Causeur )

                   

 
 
Algérie: la Banque centrale communique d'inquiétants indicateurs

 https://www.youtube.com/watch?v=QsJ-n3b2yLs&feature=share
 

ARGUMENTS EXPOSES LORS DES TENTATIVES ANTERIEURES DE RECUPERATION DU CANON EMBLEMATIQUE DE LA BAIE D'ALGER "LE CONSULAIRE", EXPOSE A L'ARSENAL DE BREST.

 Revenons au débat sur ce canon réclamé par certains comme "constitutif de l'histoire de l'Algérie" ;en 1542 ce toponyme inventé par les Français vers 1840 n'existait pas pour le maghreb central ;mais "dar el soltan" et"régence d'Alger" et "Algériens" pour les habitants de la seule ville d'Alger qui deviendront Algérois lorsque le terme précédent s'appliquera à toute la région du Maroc à la Tunisie .

 Donc histoire de la ville d'Alger certes mais de l'Alger Ottoman, c'est a dire dominé par les Turcs, ce canon leur appartenait. Prise de guerre,fondue avec des pièces Espagnoles et Françaises à Alger à Venise ? mais crée par des Vénitiens.

Il a été payé par les rançons des divers captifs Européens dont un millier de soldats de Charles Quint.

 Il s'agit donc avant tout de l'histoire de cette colonie côtière Turque qui versa tribut à la "sublime porte", et si cet engin à servi d'instrument d'exécution, les habitants à l'époque de la future Algérie n'en sont pas responsables : Juifs, Kabyles où Arabes, ni propriétaires !

  Baba Merzoug » pour les Algériens, « La Consulaire » pour les Français, ce canon de 12 t, long de 7 m, capable de tirer à 4,8 km, pourrait présager de la suite des relations entre les deux pays.

Le retour du canon, ramené en France comme trophée de guerre, le 5 juillet 1830, au moment de la conquête de l’Algérie, a été demandé par deux associations algériennes, sans succès. Mais c’est la première fois que l’Etat algérien s’implique directement et le réclame officiellement. 

 Une demande officielle des autorités algériennes pour le faire revenir à Alger, avait  été déposée au Quai d’Orsay au  cabinet de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense. En, lors d’une conférence de presse, donnée par la Fondation ‘Casbah’, son président, M. Babaci, a affirmé qu’elle continuera à réclamer la restitution du canon, ainsi que 158 autres objets appartenant au patrimoine mémoriel de l’Algérie et se trouvant en France, rappelant que « les pourparlers avec les officiels français sont en bonne voie ».

 Pourtant, et malgré cette demande officielle, le retour du canon en Algérie est loin d’être assuré. Transformé en colonne, il a été érigé au milieu de l’arsenal de Brest en 1833 et « L’Amirauté est très attachée à ce canon, qui fait partie désormais de l’histoire de la Marine nationale », a prévenu le ministère de la Défense.

 En novembre 2011, le quotidien régional français, le « Télégramme de Brest » se faisait l’écho de la préfecture maritime qui avait réagi après l’annonce par la presse algérienne du retour de « La Consulaire » à Alger en juillet 2012, à l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie.

 « Jusqu’à preuve du contraire, Baba Merzoug reste à Brest », déclarait alors Marc Gander, chargé de communication de la préfecture maritime au « Télégramme de Brest » ajoutant n’avoir reçu aucune demande officielle concernant le canon. Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense de l’époque déclarait que « ce canon fait partie intégrante du patrimoine historique de la Défense », et que le personnel de la Marine lui « manifeste un attachement particulier ».

 

Et nous aussi, car si cette pièce historique appartenait aux Turcs occupants Alger, n'oublions pas qu'elle fut largement payée par les rançons de milliers de captifs Chrétiens...

Rappel:

L’horrible canon « Baba Merzoug », illustration de la barbarie des Ottomans et autres musulmans:

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/16/lhorrible-canon-baba-merzoug-illustration-de-la-barbarie-des-ottomans-et-autres-musulmans/

 
26 décembre 2018
 
 
Rappel d'une info parue le 06 décembre 2018

Internet déchire le rideau ! Ça envoie,  faut-il s'étonner des gilets jaunes ?

1789 oublié , les privilèges sont revenus en force...

Esclandre sur Canal Plus: la vidéo très courte est à voir absolument, ça fait réfléchir!

    
Dupont Aignan provoque un esclandre sur Canal Plus.
Les journalistes en prennent plein les dents et n'osent pas répondre à sa question, qui fait mouche.

COMBIEN ILS TOUCHENT !

    
David PUJADAS ……(environ)………240 000 EUR
Laurence FERRARI …(environ)………500 000 EUR
Michel APATHIE……(environ)………500 000 EUR
Alain DUHAMEL …...(environ)………240 000 E

      
Claire CHAZAL…Hors concours (environ)…...900 000 EUR
Sans oublier...Marie DRUCKER... Laurent DELAHOUSE... et les autres... 
Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux. 
Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant 3 mois,  directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle,
l’intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans.   


En France tous les salariés sont exonérés d'impôt  sur 10% de leurs revenus . .

En France tous les journalistes ont droit depuis 1934 à une exonération supplémentaire de 30 % (avec un plafond) qui s’additionne aux 10%.

En 1996, un premier ministre a osé tirer un trait sur certaines niches !
Une profession va particulièrement se plaindre « LES JOURNALISTES ».
Alain LAMBERT ex-rapporteur du budget au Sénat se souvient : « De la hargne de journalistes et de la trouille des politiques ».
Le premier ministre de l’époque avait tenu bon, mais il avait accepté une première concession à la profession : la création d’un fonds budgétaire  pour  compenser la hausse d’impôt que subiront les journalistes.


42.500 journalistes bénéficieront de cet avantage .

Quand on pense que le gouvernement a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !...
Savez-vous que des proches des journalistes, (qui ne sont pas journalistes) se déclarent journalistes sans carte de presse.
Et maintenant des journalistes de l’audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques !

ET PENDANT CE TEMPS , LES RETRAITES SE FONT PONCTIONNER DE 1,7% DE CSG EN PLUS

 
 

Noël en taule 

Qu’importe aux enfants du hasard,
Le verrou qu’on tire sur eux :
Noël n’est pas pour les veinards,
Noël est pour les malchanceux.
Voici la nuit : il n’est pas tard,
Mais la cloche tinte pour eux.
Bon Noël des garçons en taule,
Noël des durs et des filous,
Ceux dont la vie ne fut pas drôle,
La fille que bat le marlou,
Le gars qui suivait mal l’école,
Ils te connaissent comme nous.
Noël derrière les barreaux,
Noël sans arbre et sans bonhomme,
Noël sans feu et sans cadeau,
C’est celui des lieux où nous sommes,
Où d’autres ont joué leur peau,
Sur la paille dormi leur somme.
Je t’adopte, Noël d’ici,
Bon Noël des mauvaises passes :
Tu es le Noël des proscrits,
De ceux qui rient dans les disgrâces,
Des pauvres bougres qu’on trahit,
Et des enfants de bonne race.
Nous savons qu’au dehors, ce soir,
Les amis et les cœurs fidèles,
Les enfants ouvrant dans le noir,
Malgré le sommeil, leurs prunelles,
Évoquent l’heure du revoir
Et tendent leurs mains fraternelles.
Et pour revoir, gens du dehors,
Le vrai Noël de nos enfances,
Il suffit de fermer encore
Nos yeux sur l’ombre de l’absence,
Pour dissiper le mauvais sort
Et faire flamber l’espérance.

Robert Brasillach, Noël 1944, Prison de Fresnes.

Si vous voulez l'entendre plutôt que de le lire :

Cliquer là: https://www.youtube.com/watch?v=t4BjXEiggRQ   

 
 
 
 
 

Kolinda Grabar-Kitarovic, la femme présidente de la Croatie ne cesse de s'afficher en première fan de son équipe nationale de football.

Beaucoup l'ont découverte à la finale de la coupe du monde 2018 à Moscou, le 15 juillet dernier.

Elue présidente de Croatie en 2015, elle a, en seulement 3 ans, GAGNE LE RESPECT du monde entier ..........

    1. A vendu l'avion présidentiel.
   2. A vendu les 35 Mercedes Benz qui étaient attribuées aux ministres et autres fonctionnaires et a restitué l'argent aux caisses de l'état.
    3. A baissé son salaire et celui des ministres de moitié.
    4. Les dépenses et le salaire des ambassadeurs et des consuls ont baissé à 60 %.
    5. A augmenté le salaire minimum pour le secteur privé.
    6. A éliminé la retraite pour les sénateurs et les membres du congrès.
    7. Elle parle 7 langues, a une profession et vit la vie de tous les jours comme une citoyenne de plus...
 

Il nous faudrait LA MEME pour notre Pays, la France ! 

Alors ce serait bien que cette information soit TRANSFEREE au maximum, et parvienne à tous nos politiciens, ministres, sénateurs, hauts fonctionnaires, .....

Et le président aussi, SURTOUT !   

Et s'il savait que beaucoup de Français sont bien au courant de cet exemple, il se sentirait OBLIGE de faire ENFIN des réformes comparables...

Si des lecteurs de cette information ont la possibilité de la TRANSFERER à des politiciens de tous bords, et à tous les JOURNALISTES aussi, alors MERCI à eux de le faire...

 
 
 
 
Qui va les plaindre??
 
 
 
 

Pour ceux qui souhaiteraient faire un mot à Guillaume :

 
 M. Guillaume Faye, Hôpital Ambroise-Paré, 9 Avenue Charles de Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, Chambre 522
 
Merci de ta gentillesse et de ce geste envers lui.
Daniel

 http://www.suavelos.eu/des-nouvelles-de-guillaume-faye-comment-laider-et-lui-rendre-visite/?fbclid=IwAR2rHe-ogLFnvSqK7z_5aYkdmHGf4WbTZrN0726Zz9r3aAlnP2-Nd1ys_oo

 
 
J'ai effectivement regardé sur Hoax buster et je n'ai rien trouvé. 
De plus sur l'envoi qui m'est parvenu il y avait la mention "Il ne s'agit pas d'un Fake.."

Voilà ce que je peux te dire à ce sujet. 

Par ailleurs, il n 'y aurait rien d'étonnant puisque nous avons un exemple flagrant d'une intervention de Sarkozy auprès du Procureur Général AZIBERT (si mes souvenirs sont bon),  ce qui vaut à ce magistrat un procès en bonne et due forme.

Cela démontre donc bien que la séparation des Pouvoirs n 'est qu'une simple formule, histoire d'amuser la galerie.

Ceci sans parler de l'intrusion de la Franc Maçonnerie à tous les degrés des Institutions.  

Enfin, plus globalement, ce n'est pas vraiment un scoop, puisque nous savons que le Pouvoir Politique a la main mise sur toutes les institutions régaliennes. 

Politique gaulliste oblige !

Toutes ces turpitudes doivent impérativement cesser et pour cela il faut sérieusement modifier cette constitution qui est au service de quelques uns, ceci pour rendre la parole aux Français. 

Depuis Degaulle ils en ont trop fait.  Et ils osent parler de "Démocratie" . .. 

Par conséquent, ce qui me semble important c'est l'instauration de ce Référendum 
d'Initiative Citoyenne , ainsi qu'une proportionnelle intégrale. 

Dès lors, si cela se faisait,  on y verra un peu plus clair. 

Avec mes Amitiés.

Joyeuses fêtes de Noël 

Robert. 
 
 
Toujours, des "chances pour la France"...??
 
23/12/2018
J'ai espérance que le mouvement des gilets jaunes ne respectera qu'une courte trêve pendant les fêtes et que le bouillonnement de la colère populaire reprendra de plus bel, dès le début Janvier 2019

La distribution de bonbons du président usurpateur et de son gouvernement godillot, ne séduira certainement pas grand monde. Donner ce qui était plus ou moins prévue dans l'agenda gouvernemental et se charger de le reprendre dès que possible, prend de plus en plus figure de jeu de dupe aux yeux des citoyens laborieux.

Pour ma part , et certainement dans l'esprit de bien d'autres de mes conpatriotes, le bilan de MACRON est indéniablement un bilan d'échec total, appliqué avec une morgue hautaine et insultante pour le peuple.  

J'ajouterai que MACRON représente le bout d'un parcours de trahison étatique sans précédent dans l'histoire de notre pays. Commencé avec Pompidou et son allégeance à la haute finance internationale (première grande fracture de la souveraineté Française) Les serviles  qui ont successivement pris la suite, jusqu'à JUPITER le morveux,  n'ont fait qu'aggraver la situation dans le but de la rendre inextricable .

Comme ils ont tous juré, la main sur le coeur, qu'ils souhaitaient le bien du pays et celui du peuple pour accéder à la fonction, force est de reconnaître leurs échecs volontaires  ou , perpétrés par stupidité imbécile.

Par conséquent et en fonction du résultat catastrophique de la gestion du pays, il est impératif d'imposer aux imposteurs responsables, une démission générale du président aux membres du gouvernement. Tous doivent présenter aux Français l'abandon de leurs fonctions . Il devient impératif et urgent  de  mettre fin à l'assassinat programmé de notre patrie; situation qui, de nos jours, n'échappe plus aux yeux de nos  concitoyens en mesure d'apprécier journellement la paupérisation galopante qui les frappent ; additionné , à terme, du souhait mortifère de les remplacer .

Les gilets jaunes doivent imposer la démission du président
Celle du gouvernement
Exiger un référendum d'initiative populaire 
La restitution du droit de souveraineté au peuple Français.
Notre droit inaliénable à envisager notre avenir, celui de nos enfants comme celui de notre patrie. 

Bonne année à tous.   

C.A
 
 
Soral l’incroyable laser intellectuel ! Cela donne du courage pour la lutte à venir.
 
 
 
Attali : « Les élus n’ont plus de pouvoir et voici votre avenir » - clair, net, précis, diabolique.
 
Les gens d'église se taisent. Sur cela comme sur le reste. 
 
 
 Zineb El Rhazoui . Courageuse ou INCONSCIENTE ?
 
 
Honte au conseil municipal de Rantigny dans l'Oise.
Ces gens là aident les musulmans à nous bouffer, c'est écoeurant !!!........
 
 COLIS DE NOËL....
 
La meilleure de l’année !            


Incroyable et grotesque !
Pour la commande des colis de Noël de la ville de Rantigny, dans l'Oise, les habitants peuvent choisir un colis de Noël "sans alcool et sans porc" !
Cette soumission aux mœurs et coutumes des musulmans est insupportable.
Tout d'abord, on se demande en quoi des chrétiens devraient se soucier des musulmans lorsqu'ils célèbrent la naissance de Jésus Christ ?
Ensuite, on se demande pour quelle obscure raison des musulmans devraient être destinataires de colis de Noël ?
Tout comme on se demande pourquoi les musulmans, habituellement si revendicatifs et si fiers de leur foi, ne restituent jamais à la CAF ou au Pôle Emploi leur "prime de Noël" ?


Super Macron va-t'il encore leur essuyer le Cul avec du papier halal ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Comment se fait-il, que ce peuple enfin débarrassé du Joug Colonial, qui a retrouvé sa fierté et sa grandeur passée, demande l'aide du sale colon tyrannique qui l'a humilié et torturé durant 132 ans...??
 
 
 
Ils ont l'air de quoi, ces Rigolos spécialistes de la Désinfo?? Menteurs, qui ne veulent pas admettre la réalité!! Savent-ils, au moins, pourquoi ce "bon Français" va être enterré dans son pays, l'Algérie?? H.C.

Mais aucun rapport ni avec l’islam, ni avec l’immigration va nous dire BFM tandis que Jean-Jacques Bourdin précise bien ce matin, qu’il est de nationalité française :

Bruno Studer (député LREM): Chérif Chekatt, « un Strasbourgeois né à Strasbourg, un Alsacien né en Alsace, un Français né en France »

 
 
 
 

Les Algériens sont des malins et se jouent de notre naïveté. Un Algérien de 49 ans a comparu hier devant le tribunal correctionnel de Strasbourg pour s’être fait délivrer par la préfecture du Bas-Rhin un titre de séjour en produisant un faux acte de naissance irakien.
Ce document lui avait permis d’effectuer des démarches auprès de la Caisse d’allocations familiales (Caf) du Bas-Rhin afin de percevoir des prestations sociales.

En l’espace de deux années et demie, le quadragénaire avait ainsi touché plus de 32 000, 00 € d’allocation adulte handicapé et d’aide au logement. Pour relaxer le Strasbourgeois qui vit en studio à l’Esplanade, les juges ont estimé que celui-ci n’avait pas commis de " tromperie caractérisée" . Elément indispensable au délit d’escroquerie. Ils ont rappelé que les documents qui lui avaient été délivrés par la préfecture visaient « X se disant … », de sorte que « l’administration savait qu’il y avait une incertitude sur son identité ». Par suite de la relaxe prononcée, la Caf a été déboutée de sa demande de remboursement des 32 000, 00 € versés.

Il semble que le tribunal ait acté que :
• L’accusé est bien un clandestin
• qu’il s’est bien rendu coupable de faux et usage de faux
• qu’il a bien touché indûment la somme de 32 000, 00 €
Pourtant, l’homme est relaxé. Et par une argutie juridique (le fameux« X se disant ») digne du procès de Kafka, il est autorisé à conserver la somme qu’il a volé à la CAF.
« Au Bled » on a bien ri du jugement et on s’est empressé de photocopier le modèle de faux papier irakien qui a si bien abusé les autorités françaises. Imaginons la colère du Français de souche retraité « aisé »
(1 200, 00 € de pension mensuelle) à qui l’on vient de prendre 260, 00 € par an d’augmentation de CSG et qui lit le verdict du tribunal correctionnel de Strasbourg …
Le fraudeur, doublé d’un clandestin avéré, a juste été relaxé pas même expulsé.

Les juges de Strasbourg dorment-ils du sommeil du juste ?

 
 
 
 
 
Emission d'une heure d'Eric Brunet "non retransmise pour l'instant" sur la fraude sociale
Nombre de cartes : 1.800.000, 14 milliards et plus, faux papiers, actes de naissance etc.

80 % en provenance  : Algérie, Maroc, Congo, Mali

Remboursement maladie, RSA, aides sociales, allocations diverses, et même retraite

Une Sénatrice UDI a demandé une enquête à l'Assemblée Nationale sans suite;

Cette requête a été refusée dernièrement par les députés de la majorité.

Un scandale mis sous le tapis depuis 2010, surtout par les socialistes et maintenant par la majorité. Et après on nous dira que les dépenses sociales explosent!

"Des centaines de milliers de cartes vitales attribuées à des fraudeurs. Cela coûte des milliards aux Français, l’Etat doit maintenant vraiment agir"

 
 
 
 
 
Questions gênantes à se poser pour être un bon et honnête CITOYEN . 

- Pourquoi un député au bout de seulement cinq ans de cotisation retraite touche une retraite moyenne de 1 500 €/mois alors qu’un employé pour 42 années de cotisation touchera 896 euros en moyenne ?

- Pourquoi, au bout de deux mandats de six ans chacun, un sénateur peut-il toucher plus de 3 700 € par mois de retraite ?

- Pourquoi la retraite des élus n’est-elle pas prise en compte dans l’écrêtement (8 200 €) des indemnités d’élus.

- Pourquoi une cotisation retraite d’élu rapporte-t-elle en moyenne 6,50 € pour un euro cotisé pendant vingt ans alors qu’un salarié du régime général touche entre 0,87 et 1,57 € pour un euro cotisé pendant quarante-deux ans ?

- Pourquoi un élu peut-il cumuler ses différentes retraites (jusqu’à 5 retraites) ?

- Pourquoi un élu peut-il travailler en touchant sa (ses) retraite(s) d’élu complète(s) sans plafond de montant alors que le citoyen lambda ne peut le faire sans dépasser la valeur de son dernier salaire ?

- Pourquoi les élus ont-ils une retraite par capitalisation et ’interdisent-ils résolument aux « autres » qui n’ont droit qu’à une retraite par répartition ?

- Pourquoi les cotisations retraite des élus peuvent-elles être abondées par les collectivités, ce qui permet à un parlementaire de toucher sa retraite à taux plein avec moins d’annuités de cotisation ?

- Pourquoi une partie de la pension de retraite des parlementaires est-elle insaisissable (même en cas de fraude ou d’amende) ?

- Pourquoi un agent public qui voudrait se présenter à une élection législative ne devrait-il pas démissionner de la fonction publique ? Un salarié le doit, lui, s’il veut travailler ailleurs !

- Pourquoi deux ans d’allocations chômage pour un salarié lambda du régime général et cinq ans pour les députés ? Ceux-ci ont-ils plus de mal à retrouver un travail ?

- Pourquoi les députés qui ne se représentent pas peuvent-ils toucher l’allocation différentielle et dégressive de retour à l’emploi ? Un salarié qui démissionne n’a, lui, droit à rien !

- Pourquoi faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour entrer dans certaines professions et que ce n’est pas le cas pour être élu

- Pourquoi la fraude dans la déclaration de patrimoine d’un élu ne vaut-elle pas la prison mais seulement 30 000 € d’amende alors que la simple fraude d’un citoyen pour faux et usage de faux d’un document délivré par l’Administration est punissable de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende ?


- Pourquoi un parlementaire (député ou sénateur) touche-t-il une IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) de 5 770 € par mois pour un député et de 6 200 € par mois pour un sénateur, dont l’usage n’est pas contrôlable et pour lequel il n’a de compte à rendre à personne ?

- Pourquoi, durant son mandat, un élu peut-il s’acheter un bien qu’il nomme souvent « permanence », le payer à crédit avec l’IRFM, qui est de l’argent public, et le garder ou le vendre pour son bénéfice personnel ?

- Pourquoi les parlementaires cumulards peuvent-ils toucher plusieurs enveloppes de frais de représentation (frais en tant que président d’agglomération, frais en tant que maire, IRFM en tant que député…) ?

- Pourquoi les restaurants trois étoiles (cinq étoiles ?) de l’Assemblée nationale et du Sénat coûtent-ils si peu cher à l’élu ?

- Pourquoi un élu à revenu égal de celui d’un salarié paye-t-il moins d’impôt sur le revenu ? 

- Pourquoi parle-t-on toujours de réduire le nombre de fonctionnaires mais jamais celui des parlementaires ?

- Pourquoi les sénateurs se sont-ils versé en 2011, au titre d’un « rattrapage exceptionnel », une prime de 3 531,61 € avant les congés d’été ?

- Pourquoi aucun chiffre n’existe sur la présence ou non des sénateurs lors des séances au Sénat ??

- Pourquoi la pension de réversion d’un élu décédé est-elle de 66 % sans condition de ressources du survivant alors que celle d’un salarié du privé est de 54 % sous condition de ressources du survivant (aucune réversion au-dessus de 19 614,40 brut annuel !

- Pourquoi la retraite d’un élu est-elle garantie et connue d’avance alors qu’un salarié du régime général n’est sûr de rien ?

- Pourquoi un député peut-il cumuler plusieurs « réserves parlementaires » sans que cela se sache officiellement ?

- Pourquoi l’indemnité de fonction d’un député et son IRFM ne sont-elles pas imposables ?

- Pourquoi un député a-t-il droit au remboursement de frais de taxis parisiens (alors qu’il touche l’IRFM pour ça) ?

- Pourquoi un ancien sénateur ou un ancien député ont-ils droit à la gratuité à vie en première classe SNCF ?

- Pourquoi un ancien sénateur et son conjoint ont-ils le droit du remboursement de la moitié de 12 vols Air France par an et à vie ?

- Pourquoi un sénateur peut-il emprunter jusqu’à 150 000 € à un taux préférentiel ?

- Pourquoi les anciens ministres, leurs conjoints et leurs enfants ont-ils droit à la gratuité à vie des vols Air France et à la gratuité à vie des transports sur le réseau SNCF ?

- Pourquoi y a-t-il dans le service des fraudes un service spécial pour les élus ?

- Pourquoi une fraude d’élu est-elle différente des autres pour bénéficier d’un traitement de faveur ?

- Pourquoi un élu condamné définitivement ne rembourse-t-il pas les frais d’avocat dépensés pour lui par la collectivité ?

L'omerta de leurs copains journalistes protège leur abattement fiscal 30% de leurs revenus. Il faut le savoir.

 
 
 

Le père « barbu » du terroriste Chérif Chekkat recommande que son fils soit enterré en Algérie, sa terre natale que, entre nous, il n’aurait jamais dû quitter. Je suppose qu’il n’a aucune autorisation à réclamer aux autorités françaises, seuls les Algériens pourraient le lui interdire. Ils seraient souhaitable que lui-même et la famille accompagnatrice prennent la décision de « rester au pays » !

Manuel Gomez

 
 
 
 
On n'est pas près de se débarrasser de daech. Pauvre pays livré au djihadistes   
http://www.valeursactuelles.com/societe/le-senat-rejette-lidee-dexpulser-les-fiches-s-102027
 
 
La première chose qui ne va pas, avec ce pacte, c’est que l’original est en anglais. Autrement dit, ce que vous comprendrez du texte français devra être vérifié dans le texte anglais, et même dans l’interprétation qui sera donnée du texte anglais. Le français aurait dû être l’une des langues originales. Les francophones auraient dû l’imposer.
 
 
Pour Rappel :
 
Discours de Sarkozy le 16/01/2009 :
« On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer. »
Et bien voilà, on y est... Pourtant on ne peut pas dire qu’on n’avait pas été prévenu.
 
 
 
 
 
 
 
 

On s'est encore fait avoir par Macron, à samedi

 
 

Y a-t-il quoi que ce soit à ajouter à l’article ci-dessous ? J’en ai l’estomac noué.

Pendant ce temps, nos honnêtes petits retraités et Gilets jaunes qui ont du mal à survivre sont priés de la fermer.

Combien de familles comme la famille Chekatt en France ?

12 enfants, 2 femmes, arrivé clandestinement en France, pas un seul jour de travail, fiché S (suspect de terrorisme) – comme ses 12 fils ! – : le père du tueur musulman de Strasbourg n’en reçoit pas moins 5.400 euros par mois à titre d’allocations familiales.

Les médias bien pensants espéraient nous attendrir avec l’habituel discours lénifiant : « pas d’amalgame« , « ce pauvre jeune homme est une victime de l’islamophobie« , « regardez comme ses parents sont exemplaires« , etc…

On observera la mine compatissante de la journaliste, avalant sans la moindre réticence les mensonges du père de Cherif Chekatt, revêtu d’un bonnet à l’effigie de Che Guevara..

Car il s’agit bien de mensonges. Abdelkrim Chekatt est répertorié comme islamiste dangereux par les services de police français. Ses 12 enfants nagent dans le même cloaque islamiste d’où sortent les tueurs, égorgeurs, qui se multiplient en Europe depuis quelques mois.

 
 

Que les journalistes bien-pensants laissent dire, sans la moindre réserve ni le plus infime commentaire, les énormités débitées par les parents Chekatt relève d’une volonté de désinformation. Car il s’avère que ce père « au-dessus de tout soupçon » est fiché comme extrémiste. On découvre qu’il est entré illégalement en France, est probablement polygame, n’a jamais travaillé et récolte néanmoins 5.400 euros d’allocations tous les mois – et ne cotise évidemment aux caisses de pension, à laquelle il aura droit, à 65 ans !.

Le simple citoyen, tant soit peu intelligent, sait que ce type de discours est enseigné aux parents de terroristes par des avocats et des experts en communication : « on savait pas« , « on lui a donné une éducation parfaite« , « il était obéissant, oui papa, oui maman« , etc. Et on passe sur le fait que la mère et les filles sont voilées comme de bonnes musulmanes intégristes…

Les médias ont accusé les services de police de ne pas avoir suivi correctement Cherif Chekatt, multirécidiviste, radicalisé (à la maison et en prison, où il avait suspendu un portrait de Ben Laden). Comme le faisait remarquer le juge antiterroriste, Marc Trevidic : « La radicalisation ne se passe pas sans un terreau familial favorable ».

Mais que les services de l’Etat entretiennent ce genre de personnage avec notre argent de contribuable (5.400 euros par mois) appartient au surréalisme le plus insensé.

Le récent attentat de Strasbourg n’est qu’un des drames projetés, planifiés par les mouvances musulmanes, importées en Europe. Les médias subsidiés oeuvrent à noyer la vérité est impardonnable et insultant à l’égard des victimes et de leurs proches.

Comme l’exige le PP depuis bien longtemps : les fichés S, dehors !

 
 
 
Les Comunistes affirment que le 19 mars 1962 marque la Fin de la guerre d'Algérie... Ils vont donc refuser cet avantage??...
 
 
N'oublions pas que Macron et sa clique, dénoncent les Fake-News....
 
 
 
Claire CHAZAL journaliste gaucho, anti P.N.??
 
 
 
 
Un Noël à Alger...
 
 

«Ce serait la meilleure chose qui pourrait nous arriver», confie un cadre de LREM

 
 
 
 
La grande muette donne de la voix!
 
 
 
 
 
 
 

 secretariat@observatoirelaicite13aix.org

Les laïcistes veulent faire interdire l'exposition de Crèches de Noël de Salon-de-Provence

 
 
Soutenons Guillaume FAYE!
 
 

La France n’a pas de président. Elle est sous tutelle d’un personnage à l’égo surdimensionné qui se rêvait sans doute à la tête d’un état puissant capable de lui donner les moyens d’entrainer la planète dans sa mégalomanie jupitérienne.
La France c’est trop petit, trop étriqué, trop égoïste, trop franchouillard, pas vraiment digne de lui.
La France ce n’est pas son souci prioritaire. Il lui faut les grands espaces, l’Europe, c’est un minimum, la planète c’est mieux. Il veut en façonner l’humanité et même le climat, et si pour cela il lui faut trahir la nation qui l’a élu tant pis ; c’est pour la bonne cause.

En dehors du domaine économique, dans toutes ses fibres c’est un homme de gauche.
Le réel n’a pas de prise sur lui.
Au nom des droits de l’homme il méprise les droits du citoyen.
Au nom de l’Europe il méprise la nation, au nom de la fraternité universelle il méprise les Français.
Il a un comportement semblable à celui de l’église catholique et de son chef actuel, tellement attentive aux autres qu’elle en oublie les siens, quitte à faire le jeu de l’Islam, le pire prédateur qu’elle ait affronté dans l’histoire humaine.

Comment peut-il s’émouvoir de la profanation du tombeau du soldat inconnu alors qu’il a lui-même publiquement accusé son propre pays de barbarie et de crime contre l’humanité et qu’il vomit son histoire ?
L’exemple vient d’en haut.

Avec lui c’est portes ouvertes à l’immigration africaine et musulmane.
Le jour même où, au détour d’une phrase de son intervention « mea culpa » adressée aux « gilets jaunes, il admet qu’il va falloir parler d’immigration, il envoie un secrétaire d’état à Marrakech signer le désastreux pacte onusien,
désigné « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » dont l’intitulé est à lui seul un aveu.

Pas de débat à l’assemblée nationale à cette occasion, alors qu’il y a quelques jours on y a sérieusement discuté de l’opportunité de mettre la fessée hors la loi.
On nous dit que cet accord est non contraignant. Ce qui est faux bien entendu. Quand on connait l’enthousiasme avec lequel nous appliquons, quelque fois avec emphase, toutes les directives venant d’ailleurs, il y a tout à craindre.
Un accord est toujours contraignant sinon à quoi servirait-il ? Ce qui doit être d’abord considéré est l’intérêt national qui là est oublié une fois de plus.
Cet accord, de 41 pages, est un fouillis, décourageant la lecture, d’engagements innombrables consentis par les signataires, dont le moindre n’est pas celui qui concerne l’information.
On y lit que les signataires s’engagent à «promouvoir une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migration et à la terminologie afférente, en instituant des normes déontologiques pour le journalisme et la publicité et en cessant d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie, le racisme et les autres formes de discrimination envers les migrants, dans le plein respect de la liberté de la presse ».
Les derniers mots, « dans le plein respect de la liberté de la presse » (admirons la pirouette !) ne rassurent pas sur le sens qu’il faut donner à ce qui précède, et qui est dans le droit fil des tentations présidentielles de légiférer sur les « fake news », corsetant ainsi encore davantage la liberté d’expression déjà bien à mal dans notre pays depuis les lois Perben, Gayssot et Pleven.

Le délire est partout.

On inflige aux Français de lourdes taxes dans le dessein insensé de sauver la planète alors qu’aucun des plus gros pollueurs du monde n’a la moindre taxe carbone.
Macron, qui nie l’existence d’une culture française, vient de présider à Erevan un sommet de la francophonie dont il fixe le centre de gravité au Gabon et qui désigne une anglophone rwandaise comme présidente.

Petit papa Noël, s’il te plait, apporte  nous un président français ; un clone français de Trump, Poutine, Orban, Salvini par exemple.

Général Roland DUBOIS – VPF Ile de France

 
 

 
Macron était  déjà un piètre ministre de l'économie il s'est depuis révélé un sinistre président pour les Français    
 
 
 
 
 
16_12_2018
Courrier envoyé au Médiateur de France2
 
 
 
 
 
 
 
Nicolas Bay cite des passages du pacte de Marrakech sur l’immigration présenté comme “non-contraignant” par les journalistes : “Les migrations sont facteurs de prospérité, d’innovation, de développement durable” “Nous DEVONS donner aux migrants les moyens de devenir des membres à part entière de nos sociétés” (…) “Nous veillons au respect, à la protection et […]
 
 
 
Hubert ZAKINE
 
15/12/2018
 
 
 
 
 
Après le général De Villiers voilà encore un ancien militaire qui se révolte contre ce gouvernement, la fronde militaire se met en place doucement.
 
15 décembre 2018
 
 
En voilà encore une excellente !

Alors que beaucoup de Châteaux et autres édifices nationaux  partent en  ruine,  tandis  que des immeubles s'effondrent un peu partout en France,  Valérie PECRESSE , Présidente de la Région Ile de France, vient  d'avoir une idée lumineuse qui risque d'en choquer plus d'un ! 

Pour en savoir plus lisez cet article paru dans la presse Algérienne, alors qu'en France, c'est le silence total sur cette disposition !!!  

Comme d'hab . . . Me direz vous !

Ci après, la magnifique ruine  qu'il faut absolument rénover... avec, bien entendu de l'argent des " Mougeons".... 
 
 
12 décembre 2018.
C’est long mais je crois que ce qu’il dit est extrêmement important car il démontre la manipulation dont les français sont des victimes actuellement. Bon courage d'écoute
 
 

  Très très belle réalisation ce diaporama doit circuler.

Ne ratez pas "Le Pays qui n'existe plus"..

 
 
Qu'avez-vous contre le "Vivre-ensemble"??
 
 
 
 
RAPPEL

C’est une véritable trahison de notre souveraineté et un danger mortel pour notre démocratie.

Selon ce « Pacte pour les Migrations », les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics.
Et ce, alors que 77% des Français ne veulent plus d’étrangers supplémentaires (étude Ifop, novembre 2018).

 
 
Les cocos, pris à leur propre piège...??
 
 
 
 

Saïdou, de son vrai nom Saïd Zouggagh, et le sociologue Saïd Bouamama avaient conjointement publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, Nique la France, initiative née de leur mécontentement face au climat de l’époque, symbolisé par l’existence entre 2007 et 2010 du ministère de l’Identité nationale.

« Comment je me torche avec leur symbole écœurant »

L’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF) avait engagé des poursuites contre de nombreux passages de la chanson pour injure à caractère racial et provocation à la discrimination envers les « Français de souche ».

« Ce que j’en pense, de leur identité nationale, de leur Marianne, de leur drapeau et de leur hymne à deux balles – Je vais pas te faire un dessin, ça risque d’être indécent, de voir comment je me torche avec leur symbole écœurant », disait notamment la chanson.

Les hauts magistrats ont notamment estimé que les propos « outranciers, injustes ou vulgaires […] entendent dénoncer le racisme prêté à la société française, qu’elle aurait hérité de son passé colonialiste, et s’inscrivent à ce titre dans le contexte d’un débat d’intérêt général », et qu’ils « n’excèdent pas les limites de la liberté d’expression ».

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 
 
 
Il n'aura servi à rien à RIES le maire de la ville de "leur" lécher les babouches en inaugurant une place du 17 oct 61 en compagnie du consul FLN local ! 
Il peut toujours remercier la Police maintenant, après l'avoir insultée en 2013 sur la base de mensonges des collabos de l'époque. Mais qui va en tirer les leçons?


 
 
Conférence de Zemmour chez Marion Maréchal

 
 
 
 
Sommes-nous revenus au temps de Mohamed DUVAL et le FLN??...
 
 
 
 
 
 
Il y a peu être matière à s'interroger sur la facilité avec laquelle l'islamiste a échappé à 100 policiers.    
http://www.fdesouche.com/1125285-le-depute-eric-diard-denonce-la-radicalisation-islamiste-dans-la-police-la-gendarmerie-larmee-les-douanes-et-ladministration-penitentiaire
 
 
Un Islamo-Kollabo de plus??
 
 
 

L’auteur, Cherif CHEKATT, est né à Strasbourg, il a 29 ans. 

                              Titulaire de la nationalité algérienne et française. 

Fiché S depuis 2016 par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour des motifs de radicalisation, surtout connu des services de police pour des faits de droit commun, notamment de multiples braquages, agressions et tentative d’homicide en France et en Allemagne. 

Il a déjà fait l’objet de 27 condamnations. 

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, l’a lui-même défini comme un criminel au «passé judiciaire lourd». 

«Il a purgé ses peines», a précisé Christophe Castaner.. 

Les gendarmes avaient ce matin perquisitionné son domicile dans le cadre d’une affaire de braquage, ils y ont trouvé une grenade. 

Ce qui peut expliquer un passage à l’acte précipité.

Plusieurs coups de feu ont été tirés dans le centre-ville de Strasbourg, vers la Grand Rue, à proximité des marchés de Noël, mardi 11 décembre dans la soirée, a appris France Bleu Alsace auprès du président d’Eurométropole de Strasbourg. 

Il y a quatre morts et 9 blessés, dont deux en urgence absolue, a indiqué une source proche du dossier à franceinfo.

Une arme automatique et une arme blanche ont été utilisées dans la fusillade de Strasbourg, selon les informations recueillies par franceinfo. 

« L’auteur des faits est identifié et activement recherché », précise la préfecture. 

 Il est fiché S, selon les informations de franceinfo. 

Il est également connu pour des faits « de droit commun », a indiqué Christophe Castaner sur franceinfo. 

Le ministre de l’Intérieur doit se rendre sur place. 

La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’enquête.

Plus largement,  20.459 personnes sont inscrites au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste FSPRT dont 3.391 (16,5%) sont de nationalité étrangère et 619 ont une double nationalité au 28/09/2018 (Ministère de l’intérieur

 
 
 
...une honte !!

 
 

Comme une contrepartie du pacte de Marrakech, un attentat à Strasbourg en ce temps de Noël. Des morts (3), des blessés (13).

Une fois de plus en signant innocemment un pacte pro-migrants au Maroc, les marcheurs se trompent comme les gaullistes se sont trompés et ont bafoué les patriotes en 1962 avec la signature de ce pacte du Diable à Evian.

La France des marcheurs LREM est une terre aveugle qui oublie son passé, sa gloire, son combat contre le Maure et sa victoire à Poitiers.

Robert C. PUIG

 
 
 
 
l’immigration massive est depuis 40 ans le principal problème français :

https://rassemblement-national81.fr/2018/12/limmigration-massive-est-depuis-40-ans-le-principal-probleme-francais/

 
 

 

 

Les Retraités français qui ont vu, pour la première fois, le montant de leur retraite baisser au 1er janvier 2018 alors que tout augmente vont tout particulièrement apprécier

SCANDALE : La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée!!!.... mais bordel, quand est-ce que ça va péter ?

Mireille MARZARO

Cadre Coordinateur


C'est normal qu'il ne reste presque plus rien pour nous ! Vous avez remarqué que nos politiciens se battent comme des fous pour rentrer dans l'administration européenne Pourquoi ?.. Ce qui suit va vous éclairer... C'est tout simplement scandaleux !!!

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.

Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, Pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite.

POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?

Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés

La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !!!

RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens. Bonne journée à tous quand même

CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l’Union EUROPÉENNE CONSTITUENT UNE VRAIE MAFIA

Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs. Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls " des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est dire !

- Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515€ / mois. L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.

- Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000€ de retraite par mois.

1.Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500€ de retraite par mois.

2. PernillaLindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900€ par mois.

3. Ruiz-JaraboColomer, avocat général, 14.000€mois.

Consultez la liste sur :

http://www.sauvegarde- retraites.org/docs/Retraite_ Hauts_fonctionnaires_ europeens_Annexe_3_Etude_27. pdf

LA RETRAITE DES HAUTS FONCTIONNAIRES EUROPÉENS

www.sauvegarde-retraites.org

Nom Fonction Institution Ancienneté Pension / mois Ala-Nissila Olavi Magistrat Cour des comptes 3 ans et 7 mois 2 927,95 € Almunia Joaquim Commissaire Commission ...

Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot ( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 € /mois pour 5 années de commissaire européen aux transports À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.

Pour eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.

 

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans...

De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.


Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!! Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable......

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié !

Eux, ils (se) sont carrément exonérés.....On croit rêver ! Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées... ", profitent du système et ne paient pas de cotisations.

 

Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture?

A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12.500 à 14.000EUR/ mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser.. C'est une pure provocation !

Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'Union Européenne.

Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée. Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir, à nos frais et en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leur remettre les pieds sur terre : Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par "A+B" l'ampleur du scandale, reprise par les médias...

 

http://www.lepoint./.fr/ actualites-economie/2009-05- 19/revelations-les-retraites- en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/ actualites-economie/2009-05- 19/revelations-les-retraites- fonctionnaires-europeens/916/ 0/344867.fr/actualites- economie/2009-05-19/ revelations-les-retraites-en- or-des-hauts-fonctionnaires- europeens/916/0/344867

On ne peut plus visualiser le lien ci-dessus, ils se sont rendus compte que l'information circulait beaucoup trop,.....Alors

Diffusons, diffusons massivement auprès de tous nos relais des vingt-sept pays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!

 

Chers amis,

Le jeudi 29 novembre dernier, France 2 diffusait, avec l'aval du conseiller historique choisi pour l'occasion, l'inénarrable Benjamin Stora, un documentaire d'une rare violence à l'encontre des Français d'Algérie.
On aurait pu penser que, face à une telle désinformation, la réaction aurait été à la hauteur, rapide et forte.
Hélas, il n'en a rien été. On aurait pu imaginer que, enfin, à l'instar de ce que le général Jouhaud avait voulu bâtir avec le FNR, un front commun se serait mis en place pour dénoncer ces mensonges qui, 56 ans après, nous poursuivent encore.
Mais non.
A de rares exceptions près, les associations deviennent des coquilles vides auxquelles les responsables s'accrochent pourtant telles des arapèdes à leur rocher. Toutes ces personnes ont pourtant d'indéniables qualités.
Elles semblent néanmoins fatalistes. Le même fatalisme qui a conduit à la perte de l'Algérie française, alors que seulement 2 à 3000 braves s'engageaient dans les rangs de l'OAS.
Je le disais il y a peu à mon père, le monde associatif PN ressemble à l'armée mexicaine, 100 généraux pour 1 soldat...
L'élite, ou qui se considère comme telle, et la plèbe à qui l'on ne fait même pas l'aumône d'une réponse lorsqu'une proposition est avancée. Affligeant.
Lors de la préparation d'un numéro de L'Echo de l'Oranie, Claude Raymond m'avait dit : "Tu vois, la rubrique de la revue que consultent en premier les abonnés, c'est le carnet, avec les avis de décès. Nous sommes une communauté qui se regarde mourir."
Elle n'avait hélas pas tort.
Et son conseil, que je suivrai à la lettre désormais : "Reste un électron libre, le petit gravier dans leur chaussure." Oui, il n'y a désormais que ça à faire.
Tiens... le 10 décembre 1958... il y a exactement 60 ans aujourd'hui... le Bachaga Boualem était élu vice-président de l'Assemblée nationale. Aurait-il gardé le silence suite à la diffusion
du reportage de France 2 ? Je ne pense pas...
Mesdames, messieurs les responsables associatifs, écoutez le grondement venu d'en bas. Ne jouez pas les Macron lointains et inaccessibles, et parfois méprisants.
Ouvrez-vous au petit peuple PN, il vous suivra !

Amitiés
Lionel VIVES-DIAZ


 
 
 
 
 

 

C'est bien long, mais chaque ligne de cet article éclaire un peu plus le projet profond qui se dissimule derrière ce "pacte".

On nous bassine avec le fait que la signature n'est nullement contraignante. Ce serait bien la première fois qu'un pacte international le serait...

Et dans ce cas, pour quelles raisons un grand nombre d'Etats et de gouvernements refusent d'y souscrire ?

Non vraiment, cette affaire n'est pas claire...

GR

 

Plusieurs postulats de départ dans ce pacte qui ne reposent sur aucun fondement sérieux et scientifiquement éprouvé. En outre, un pacte qui s’appuie sur des conventions disparates et sans liens entre elles ne peut qu’inspirer de la suspicion, lire son préambule à la Prévert…

En guise d’apéritif :

1) L’alinéa 5 du préambule postule que ce pacte doit « rendre les migrations bénéfiques à tous », ce qui signifie qu’elles ne le sont pas actuellement.

2) Le 10 propose de « démonter les discours trompeurs qui donnent une image négative des migrants. » Autrement dit, rincer les cerveaux et les empêcher de voir et de dire.

3) Le 12 propose d’« atténuer les facteurs négatifs et structurels qui empêchent les individus de trouver et de conserver des moyens de subsistance durables dans leur pays d’origine et les forcent à rechercher un avenir ailleurs. »

On aimerait des précisions sur les moyens donnés aux régions de départ. Aide internationale ? Éradication de la corruption de leurs dirigeants ? Éducation renforcée des femmes dans ces pays ? Contrôle accru des naissances qui empêchent par leur nombre les femmes de vivre et leurs enfants de construire leur existence ?

La liste même des objectifs à atteindre est un sommet de déni du droit des États à disposer d’eux-mêmes. Florilège :

  1. Ne recourir au placement en rétention administrative des migrants qu’en dernier ressort et chercher des solutions de rechange (aux frais de qui ?)
  2. Renforcer la protection, l’assistance et la coopération consulaires tout au long du cycle migratoire (aux frais de qui ?)
  3. Assurer l’accès des migrants aux services de base (aux frais de qui ?)
  4. Donner aux migrants et aux sociétés des moyens en faveur de la pleine intégration et de la cohésion sociale (aux frais de qui ?)
  5. Éliminer toutes les formes de discrimination et encourager un débat public fondé sur l’analyse des faits afin de faire évoluer la manière dont les migrations sont perçues (autrement dit interdire l’expression du refus de migrations supplémentaires)
  6. Investir dans le perfectionnement des compétences et faciliter la reconnaissance mutuelle des aptitudes, qualifications et compétences (aux frais de qui ?)
  7. Rendre les envois de fonds plus rapides, plus sûrs et moins coûteux et favoriser l’inclusion financière des migrants (ben voyons !)
  8. Mettre en place des mécanismes de portabilité des droits de sécurité sociale et des avantages acquis (même si le migrant repart chez lui ?)

1) Tout le chapitre 13 (« Ne recourir au placement en rétention administrative des migrants qu’en dernier ressort et chercher des solutions de rechange ») est une exigence martelée de renoncer à la rétention administrative. Là encore, les droits des États à disposer de leur police et de leurs lois sont bafoués.

L’alinéa D de ce chapitre pose question. Il y est dit : « Renforcer nos capacités consulaires afin d’identifier, de protéger et d’assister nos ressortissants qui se trouvent dans une situation de vulnérabilité à l’étranger, y compris les victimes d’atteintes aux droits de l’homme et aux droits des travailleurs, les victimes de la criminalité ou de la traite des personnes, les migrants qui font l’objet d’un trafic dans des circonstances aggravantes et les travailleurs migrants exploités en raison des conditions de leur recrutement, en formant les agents consulaires aux mesures à mettre en œuvre dans de tels cas, lesquelles doivent être axées sur les droits de l’homme et tenir compte de la PROBLÉMATIQUE FEMME-HOMME et des besoins particuliers des enfants ».

Cette fameuse problématique femme/homme revient sans cesse dans le texte. Je crains que des pays d’origine ne se cachent derrière ces mots-valises pour dénoncer des atteintes aux coutumes d’importations, bafouées selon eux par les pays d’accueil. La problématique femme/homme n’étant pas du tout la même en Arabie Saoudite et en France.

2 ) Le chapitre 15 alinéa A recommande d’« adopter des lois et mesures visant à garantir qu’il ne soit fait, à l’égard des migrants, en matière de prestation de services, aucune discrimination fondée sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, le pays d’origine ou l’origine sociale, la richesse, la naissance, l’existence d’un handicap ou autre, indépendamment des cas « DANS LESQUELS OÙ » les services fournis risquent de ne pas être les mêmes en fonction du statut migratoire ».

D’une part le texte n’a même pas été correctement relu et corrigé, « dans lesquels où » ne veut strictement rien dire…

D’autre part cet article concerne-t-il tous les pays ou seulement les pays d’accueil ?

Le chapitre 15 alinéa A  recommande également de « former comme il se doit les prestataires de soins de santé pour qu’ils fassent cas des spécificités culturelles dans le cadre de leur pratique, afin de promouvoir la santé physique et mentale des migrants ».

Est-ce à dire, par exemple, veiller à ce qu’il y ait en permanence dans les hôpitaux des personnels répondant aux besoins des migrants issus de pays dont les femmes ne doivent pas être examinées par un homme ? Qui finance cela ? Les pays d’origine ou les pays d’accueil ?

Le chapitre 15 alinéa E nous dit : « Les migrations contribuent au développement et à la réalisation des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en particulier lorsqu’elles sont gérées correctement. »

1) Postulat sans aucun fondement scientifique. Présenter les migrations comme un facteur de développement durable pour tout le monde fait fi du fait que les pays de départ s’appauvrissent de leurs meilleurs éléments et les pays d’accueil s’enrichissent de personnes qui ne seront pas immédiatement intégrables à l’économie réelle et coûteront très cher en moyens mis dans leur intégration. Il ne tient pas compte non plus du fait que si la première génération de migrants s’intègre avec le temps relativement bien, la seconde génération (leurs enfants) vit « entre deux rives » et nous en connaissons quelque chose dans nos banlieues.

2) Qu’est-ce que cet horizon 2030 ? ET que signifie dans ce paragraphe « gérées correctement » ?

Le chapitre 15 alinéa J  nous propose de faire « participer les médias à la gouvernance des migrations ». À quel titre, celui de la propagande ? Et en usant de quels moyens ?

3) Le chapitre 17 alinea B nous dit : « Améliorer la comparabilité et la compatibilité internationales des statistiques et des systèmes de données nationaux sur les migrations, notamment en affinant et en appliquant la définition statistique de ce qu’est un migrant international, en élaborant un ensemble de critères permettant de mesurer les populations de migrants et les flux migratoires et en recueillant des données sur les types de migrations et leur évolution, les caractéristiques des migrants ainsi que les causes et les incidences des migrations. »

Encore faudrait-il que dans les pays de départ il y ait des organismes… bien organisés pour faire ces analyses. Le chapitre tout entier est une ode à la création de comités Théodule chargés, bien plus que de collecter des données ou de les harmoniser, de collecter des fonds. Ceux-ci iront on devine où.

Le chapitre 17 alinéa J nous dit : « Définir des profils migratoires par pays comprenant notamment des données ventilées sur tout ce qui touche aux migrations à l’échelle d’un pays, […] les conditions de vie et de travail et les besoins des migrants et des populations d’accueil, et les utiliser afin d’élaborer des politiques migratoires fondées sur la connaissance des faits ».

Nous voici en face du paragraphe le plus sincère de tout le texte car il signifie en clair que les faits à son fondement ne sont pas connus et que le pacte enjoint d’adhérer à sa philosophie globale sur des postulats qu’il reconnaît lui-même ne pas être actuellement fondés…

4) Le chapitre 20 alinéa F vaut son pesant de cacahuètes… « Examiner et réviser les règles relatives à la preuve de la nationalité dans les centres de service, de sorte que les migrants qui ne disposent pas d’une preuve de nationalité ou d’une identité légale ne soient pas privés d’accès aux services de base ni de la jouissance des droits de l’homme » Autrement dit : nous allons tout faire pour que NOS migrants disposent de papiers recevables et sincères, conformes à la législation internationale, mais s’ils n’en disposent pas, nous vous demandons de revoir VOS conditions d’accès à des droits identiques à ceux de vos propres ressortissants. Rien que ce chapitre nous intime de refuser et de signer et de donner caution à ce pacte qui est une embrouille totale !

5) Le chapitre 21 alinéa G  nous dit : « Établir à l’échelle nationale et régionale des dispositifs permettant l’admission et le séjour pour une durée appropriée, par compassion, pour des motifs humanitaires ou compte tenu d’autres considérations, de migrants contraints de quitter leur pays d’origine en raison d’une catastrophe naturelle soudaine ou d’autres situations précaires, ou améliorer les pratiques ayant déjà cours dans ce domaine, par exemple en offrant à ces migrants des visas humanitaires et des parrainages privés, en donnant à leurs enfants accès à l’éducation et en leur délivrant des permis de travail temporaires tant qu’il ne leur sera pas possible de s’adapter à la situation ou de rentrer dans leur pays d’origine ».

C’est extrêmement préoccupant qu’un texte officiel, qui se targue de faire à terme force de loi, insiste non sur des propositions formelles mais sur les raisons subjectives qui doivent CONTRAINDRE les États et les peuples à accepter la philosophie globale basée sur une absence de faits : la compassion ! Nous sommes ici dans un registre de manipulation de masse des peuples, en les culpabilisant. Car ce concept de compassion (et son absence si un État refuse de recevoir davantage de migrants qu’il n’en souhaite) permettra aux instances internationales de montrer du doigt et ostraciser à divers niveaux le pays « fautif » « manquant d’humanité ».

6) Le chapitre 23 alinéa I nous dit : « Renforcer les pratiques qui permettent aux migrants en situation irrégulière de demander un examen de leur dossier individuel qui serait susceptible de déboucher sur leur régularisation ».

Autrement dit : Même si nous n’avons pas réussi selon nos engagements préalables à donner des papiers fiables à NOS migrants, nous vous demandons non seulement de les accueillir temporairement mais en sus, de tout faire pour examiner leur demande de régularisation, ce qui confirme un alinéa précédent. On pourrait tourner ceci autrement encore « SVP, soyez gentils, soyez compassionnels ».

7) Le chapitre 24, alinéa F nous enjoint de : « Faire tous les efforts, y compris dans le cadre de la coopération internationale, pour retrouver, identifier et rapatrier dans leur pays d’origine les corps des migrants décédés, en respectant les souhaits des familles endeuillées, faciliter l’identification et le rapatriement des restes non identifiés, et veiller à ce que les corps des migrants décédés soient traités d’une manière digne, respectueuse et appropriée. »

Première question : qui va payer pour les frais engagés ?

Secundo : cet article ouvre la porte à toutes les revendications et demandes de compensations des familles restées au pays parce qu’elles n’ont pas vu leur être retourné le ou les corps des absents.

8) Le chapitre 28 alinéa B nous dit : « Mettre au point et organiser aux niveaux régional et inter-régional des formations spécialisées sur les droits de l’homme qui tiennent compte des traumatismes subis par les migrants à l’intention des premiers intervenants et des agents de l’État, notamment les fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi et de la police aux frontières ».

Cela vaudra-t-il aussi pour l’Europe, ou simplement pour les polices et douanes des pays d’origine ?

Les pays d’accueil devront-ils financer les formations de ces équipes étrangères ?

9) Le chapitre 29 nous dit : « donner la priorité aux solutions non privatives de liberté qui sont conformes au droit international et adopter une approche fondée sur les droits de l’homme en ce qui concerne la rétention administrative des migrants ».

Contradiction interne : soit on fait de la rétention administrative (privation de liberté) soit au nom des droits de l’homme on renonce à la rétention administrative, mais dans ce cas, pourquoi parler de celle-ci si l’injonction finale et souhaitée est de laisser toute liberté aux migrants en situation illégale ?

10) Le chapitre 32 alinéa I propose aux pays d’accueil de « allouer aux établissements qui sont fréquentés par une forte proportion d’enfants migrants des ressources destinées à financer des activités d’intégration afin de promouvoir l’inclusion et le respect de la diversité, et de prévenir toute forme de discrimination, notamment le racisme, la xénophobie et l’intolérance. »

Qui finance, encore une fois ? Les pays d’accueil ou les pays de départ ? N’est-ce pas constitutif d’un procès d’intention relatif aux « mentalités des pays d’accueil »  qui seraient, a priori, racistes et discriminants ?

11) Le chapitre 33 dans sa globalité ne peut que concerner les pays où la liberté d’expression n’est pas vraiment la règle, pas davantage que le respect des étrangers.

Par contre, dans son alinéa C il est dit : « Promouvoir une INFORMATION INDÉPENDANTE, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migration et à la terminologie afférente, en INSTITUANT DES NORMES DÉONTOLOGIQUES POUR LES JOURNALISTES et la publicité et en CESSANT D’ALLOUER DES FONDS PUBLICS OU D’APPORTER UN SOUTIEN MATÉRIEL AUX MÉDIAS QUI PROPAGENT SYSTÉMATIQUEMENT L’ INTOLÉRANCE, LA XÉNOPHOBIE, LE RACISME ET AUTRES FORMES DE DISCRIMINATION ENVERS LES MIGRANTS, DANS LE PLEIN RESPECT DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE ».

Nous avons là un sommet de cynisme : au nom de la liberté de la presse, ce pacte exige ni plus ni moins une interdiction de penser a contrario des normes édictées par l’Onu et par ce pacte…

Le chapitre 33 alinéa D nous intime l’ordre de « nous doter de mécanismes permettant de prévenir, de constater et d’éliminer les pratiques de profilage racial, ethnique et religieux des migrants de la part des autorités ».

Il faut savoir que dans de nombreux pays, les statistiques ethniques ont cours et qu’elles permettent à contrario de la doxa communément admise, de comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la non-intégration des populations nouvelles sur un sol donné. Cet alinéa ferme cette possibilité de comprendre les difficultés de telle ou telle communauté.

Le chapitre 33 alinéa F se propose, ni plus ni moins, de : « Favoriser les campagnes de sensibilisation à l’intention des communautés d’origine, de transit et de destination, le but étant […] de mettre un terme au racisme, à la xénophobie et à la stigmatisation à l’égard de tous les migrants. »

Vaste programme. Qui signifie en clair : « Nous pensons pour vous un Monde nouveau, dans lequel vous serez dispensé de penser et même de ressentir et de pouvoir exprimer ce ressenti, autrement dit une atteinte grave au droit à la liberté d’expression qui est un des droits de l’homme. »

Le chapitre 33 alinéa G est lui aussi très éclairant : « Inviter les migrants, les responsables politiques, RELIGIEUX et locaux, ainsi que le personnel enseignant et les prestataires de service, à constater et prévenir les actes d’intolérance, de racisme, de xénophobie et de toute autre forme de discrimination contre les migrants et les diasporas ».

À quel titre des clercs devraient-ils intervenir dans ce qui relève de la police et de la justice ?

Cet alinéa est la porte ouverte à un retour du religieux MASSIF dans nos sociétés sécularisées.

12) Le chapitre 34 alinéa H nous dit : « Coopérer avec le secteur privé et les employeurs afin de donner aux migrants, à tous niveaux de compétence, un accès facile à des programmes de formation ou de mise à niveau, à distance ou en ligne, qui tiennent compte de la PROBLÉMATIQUE FEMMES-HOMMES ».

Est-ce à dire respecter les coutumes de certains pays qui ne souhaitent pas que les femmes et les hommes, ou pire les petites filles et les petits garçons, partagent les mêmes classes ?

N’est-ce pas de la discrimination sexuelle ? Ne contraint-on pas là les États d’accueil à revenir sur d’immenses progrès en matière d’égalité sexuelle ?

13) Tout le chapitre 35 repose sur un postulat qui est faux, selon lequel les migrations participeraient au développement durable par échange de compétences…

L’alinéa G de ce chapitre nous dit « permettre la participation des migrants à la vie politique de leur pays d’origine, y compris aux processus de paix et de réconciliation, aux élections et aux réformes politiques ».

Qui financera ces participations aux élections dans les pays d’origine, le pays d’origine ou le pays d’accueil ? N’est-ce pas un cheval de Troie ? On a pu voir la communauté turque en Allemagne appeler à voter pour un Erdogan pas particulièrement connu pour son respect des droits de l’homme en Turquie.

14) Le chapitre 36 dans son préambule nous dit : « Nous nous engageons à rendre les envois de fonds plus rapides, plus sûrs et moins coûteux en continuant d’établir des cadres normatifs et réglementaires qui favorisent la concurrence, la réglementation et l’innovation sur le marché des envois de fonds et en élaborant des programmes et des instruments qui favorisent l’inclusion financière des migrants et de leurs familles tout en tenant compte de la problématique femmes-hommes ». 

Toujours cette problématique femme-homme. Elle est partout le texte dans sa totalité.

Est-ce à dire que dans les pays où les femmes ne peuvent avoir un compte en banque personnel (rappelons que ce droit fut instauré en France par le général de Gaulle…) il y aura des dérogations ?

L’alinéa C du même chapitre 36 nous dit : « Harmoniser les réglementations du marché des envois de fonds et accroître l’interopérabilité des infrastructures des différents circuits, TOUT EN VEILLANT À CE QUE LES MESURES PRISES POUR LUTTER CONTRE LES FLUX FINANCIERS ILLICITES ET LE BLANCHIMENT D’ARGENT N’ENTRAVENT PAS LES ENVOIS DE FONDS DES MIGRANTS PAR L IMPOSITIONS DE RÈGLES TROP STRICTES OU DISCRIMINATOIRES ».

Je me suis pincée en lisant cela car c’est carrément une invitation à contourner les lois anti-blanchiment d’argent… Ou du moins à ne pas les renforcer.

Toujours dans le même chapitre 36, il est dit : « Développer des solutions technologiques innovantes pour les envois de fonds, comme les paiements mobiles, les outils numériques ou la banque en ligne, le but étant de réduire les frais, d’accélérer les transactions, de renforcer la sécurité, de stimuler les transferts dans les circuits réguliers et d’ouvrir des circuits de distribution, EN TENANT COMPTE DE LA DIFFÉRENCE DES SEXES ».

J’ai du mal à comprendre à qui cette précaution oratoire est destinée et ce qu’elle recouvre.

Est-ce à dire, permettre aux femmes d’ouvrir un compte en catimini ?

La suite de l’article est une confirmation que dans nombre de pays, les droits des femmes à participer à l’économie ne sont pas si évidents que cela. Mais alors pourquoi ne pas modifier ces droits sur place, au lieu de compter sur l’argent que leur compagnon, migrant, leur enverra depuis l’étranger avant de les faire venir au titre du regroupement familial ?

15) L’objectif 21 est dans sa totalité une injonction à préserver les migrants de retours forcés dans des pays où ils risquent leur vie. Pourquoi, là encore, ne pas avoir pensé un texte qui viserait à contraindre les pays en contradiction avec les droits de l’homme à adhérer pleinement à ces droits afin d’éviter que leurs populations ne se fassent la belle ?

16) L’objectif 22 est très clair : mettre en place des mécanismes de portabilité des droits de sécurité sociale et des avantages acquis. Que nous dit-il ? « Nous nous engageons à aider les travailleurs migrants à tous niveaux de qualification à accéder à la protection sociale dans les pays de destination et à bénéficier de la portabilité des droits de sécurité sociale applicables et des avantages acquis dans leur pays d’origine ou lorsqu’ils décident de travailler dans un autre pays. »

J’aimerais que l’on me définisse clairement quels sont les droits à la sécurité sociale au Burkina Faso ou en Guinée équatoriale…

Puis : « Afin de tenir cet engagement, nous entendons nouer, aux niveaux bilatéral, régional ou multilatéral, des accords réciproques de sécurité sociale organisant la portabilité des avantages acquis des travailleurs migrants à tous niveaux de qualification, qui visent les socles de protection sociale en place dans les États parties et les droits et prestations de sécurité sociale applicables, comme les pensions de retraite, les soins de santé ou d’autres avantages acquis. »

Cela signifie en clair qu’un Français travaillant au Burkina devra s’assurer en France et un Burkinabé, sachant ce que je sais des droits sociaux en Afrique… s’assurer en France aussi. No comment.

Là encore, du temps gaspillé à enfoncer des portes ouvertes au lieu d’inciter les pays de départ, qui sont souvent des pays où les droits de l’homme brillent par leur absence, à y accéder, plutôt que de compter sur la « compassion généreuse » des pays d’accueil. Car à force, ces pays d’accueil sont en train de s’appauvrir.

Une seule chose à faire : exiger un référendum populaire concernant la portée, les conséquences à court, moyen et long termes et l’application de ce texte qui a été manifestement conçu PAR et POUR des pays où la problématique femme-homme correspond à des us et coutumes dont les autres pays (d’accueil, forcément) doivent absolument tenir compte sauf à être taxés d’absence de générosité et de compassion.

Viviane Lamarlère

 
 

Des extraits du livre de JJ Jordi .Un silence d'état. (Soteca- Belin )

Si vous avez le courage de le lire !!
 
 
Cnews, le 06 décembre 2018: même Gérard LECLERC parle de la Trahison de Charles le Félon...
 
 
 
 
Encore une action pipo, lourde de conséquences.
Il est écrit que ce ne sera pas contraignant pour les pays signataires, mais quand on décripte le document ci-dessous, il est écrit en autre que les pays accueillants doivent donner aux émigrés les mêmes conditions
que les citoyens déjà présents dans le pays.
Pas un mot sur leur religion qui contamine les pays non musulmans.
Cette fois on va favoriser l' invasion en France.
 
 
 
 
 
 
Et alors que la grogne des gilets jaunes mobilisait des dizaines de milliers de Français pour le quatrième weekend consécutif, Steve Bannon s'est réjoui ainsi: "Paris brûle, Londres est en crise, et le pacte de Marrakech sur les migrations est mort avant même d'avoir été signé."
 
 
 
 
 
 
 
Précarité, vie chère, hausse des taxes et des impôts...
 
La République montre le mal qu elle fait aux plus faibles et tout le profit qu'elle génère pour les puissants.
 
 
Louis XVI, cet inconnu...

C’est Louis XVI qui l’a fait : le saviez-vous ?

Louis XVI décida de soulager son peuple en le dispensant du droit de Joyeux avènement, impôt perçu à chaque changement de règne.
Louis XVI, créa le corps des pompiers.
Louis XVI, autorisa l’installation de pompes à feu, pour approvisionner Paris en eau de manière régulière.
Louis XVI, créa un mont-de-piété à Paris pour décourager l’usure et venir en aide aux petites gens.
Louis XVI, abandonna aux équipages de ses vaisseaux le tiers de la valeur des prises qui lui était réservé en temps de guerre.
Louis XVI, décida d’aider l’abbé de l’Epée dans son œuvre pour l’éducation des « sourds-muets sans fortune » auquel il enseignait un langage par signes de son invention. Le Roi lui versa alors une pension de 6000 livres sur
sa propre cassette, contre l’avis de l’archevêché qui soupçonnait cet homme de jansénisme.
Louis XVI, dota l’école de Valentin HAUY pour les aveugles.
Louis XVI, donna l’ordre à ses commandants de vaisseaux de ne point inquiéter les pêcheurs Anglais et obtint la réciproque pour les pêcheurs Français.
Louis XVI, donna le droit aux femmes mariées et aux mineurs de toucher eux même leur pensions sans demander l’autorisation de leur mari ou tuteur.
Louis XVI, ordonna aux hôpitaux militaires de traiter les blessés ennemis « comme les propres sujets du Roi » 90 ans avant la 1ere convention de Genève !
Louis XVI, décida d’abolir le servage et la main morte dans le domaine royal et le droit de suite qui permettait aux seigneurs de faire poursuivre les serfs ou mainmortables qui quittaient leur domaine.
Louis XVI, ordonna l’abolition de la question préparatoire et préalable (torture)
Louis XVI, accorda le premier, le droit de vote aux femmes dans le cadre de l’élection des députés à l’assemblée des états généraux.
Louis XVI, décida de faire construire à ses frais, des infirmeries « claires et aérées » dans les prisons.
Louis XVI, s’inquiéta du sort qui était réservé aux prisonniers détenus en préventive de par leur inculpation, avant le procès.
Par ailleurs, il décida de leur accorder une indemnité ainsi qu’un droit d’annonce dans le cas où leur innocence serait reconnue lors de leur procès (sujet d’une étonnante actualité) !

 Louis XVI, supprima de très nombreuses charges de la maison de Roi (plus du tiers).
Louis XVI, permit aux femmes d’accéder à toutes les maîtrises.
Louis XVI, finança tous les aménagements, de l’hôtel-Dieu pour que chaque malades ait son propre lit individuel.
Louis XVI, employa le 1er, l’expression « Justice sociale ».
Louis XVI, fonda un hôpital pour les enfants atteints de maladies contagieuses, aujourd’hui nommé : « Hôpital des enfants malades »
Louis XVI, créa le Musé des Sciences et Techniques, futur Centre National des Arts et Métiers.
Louis XVI, fonda l’école des mines.
Louis XVI, finança sur ses propres fonds, les expériences d’aérostation des frères Montgolfier.

Louis XVI, finança également les expériences de Jouffroy pour l’adaptation de la machine à vapeur à la navigation.
Louis XVI, exempta les Juifs du péage corporel et autres droits humiliants.
Louis XVI, accorda sept millions aux victimes du froid excessif en 1784.
Louis XVI, accorda des pensions de retraites, à tous ceux qui exerçaient une profession maritime.
Louis XVI, demanda l’établissement annuel de la balance du commerce.
Louis XVI, créa le droit de propriété des auteurs et compositeurs de musique.
Louis XVI, accorda l’état-civil aux non-catholiques.
Louis XVI, créa l’Ecole de musique et de danse de l’Opéra de Paris et le musé du Louvre.

Source : « Louis XVI a la parole » de Paul et Pierrette GIRAULT de COURSAC, éd. de l’OEIL

 
 
 
 
 
 
Votre article est d'une telle vérité que je me suis donné la permission de le rendre encore plus "présentable".  La faillite et la lâcheté des chrétiens a lourdement accompagné la faillite et la lâcheté du corps enseignant.
Puisse la colère légitime du peuple français le rendre à son identité spirituelle et historique, dans la fierté et la simplicité. 


Je doute que la "Première télévision de France" (sinon d'Europe) et cet imitateur éculé qu'est devenu Canteloup (voir ci-après le message de "Droit de Naître") osent évoquer un jour avec une telle vulgarité le "déflorage" par Mahomet d'une épouse à peine âgée de 9 ans. 

Mais voilà, dans cette République bananière (en voie avancée de pourrissement),, gouvernée depuis plus de 40 ans par des incompétents et des lâches et peuplée de "veaux" (le mot est de De Gaulle !), analphabétisés et de plus en plus mal "éduqués" par l'Ecole de la République (on en voit les résultats en ce moment), formatés par les Médias à toutes les idées frelatées et mortifères des "gens de progrès", tout ce qui rappelle les valeurs et les racines chrétiennes de la France est bon à jeter aux orties: 

A commencer par Noël.

Au point que seulement 14 % des Français (selon une enquête révélée par France3 (Nouvelle Aquitaine) rattachent Noël à une Fête religieuse (1)!

Et que l'on peut craindre que plus de 90% ne se rendent pas compte (ou ne veulent pas voir !) que la France est en voie d'islamisation accélérée.

Une chose est certaine, c'est que l'oeuvre de déchristianisation de la France entreprise depuis avant la Révolution  par les "Lumières" et poursuivie par les Maçons, les athées et les soi-disant "libres-penseurs"(2) est en bonne voie. 

En même temps - bizarrement - que la crétinisation d'un peuple que l'on disait naguère "le plus spirituel du monde". 

L'Ecole de la République est grandement responsable, non seulement de cette "crétinisation", mais aussi de l'a-moralisation, voire de la dé-moralisation de générations de femmes et d'hommes. 

Personnellement, il y a longtemps que j'ai abandonné TF1 et pas seulement les plaisanteries plus ou moins salaces d'un Canteloup incapable la plupart du temps de prendre la voix des personnes qu'il prétend imiter.

                                                                                                                Jean-Claude Thialet

(1) beau résultat de l'aggiornamento aux "idées de progrés" de "Vatican II" et du travail de sape des progressistes qui se sont introduits dans l'Eglise comme le ver dans le fruit !

(2) ces derniers - liberté de pensée oblige ! -  ont ouvert (particulièrement en Bretagne, naguère Province catholique et royaliste, elle en avait payé le prix dans un torrent de sang !) la chasse à tout ce qui rappelle la catholicité ...

 

 
 

Un jour viendra où les urnes électorales seront les urnes des cendres de la France Salem Ben Ammar
Docteur en sciences politiques, français d’origine Tunisienne, il est engagé dans le combat contre l'Islam


18 Mars 2017


Viendra le jour où nous allons rigoler jaune avec les revendications des musulmans de France : « Nous constituons près du tiers de la population française. En toute logique nous devons prétendre au tiers des sièges dans les différentes institutions nationales et locales représentatives du peuple ».
Or, nous sommes mis sur la touche alors que vous êtes élus grâce à nos voix. Soit vous nous faites de la place sur vos listes soit nous créons nos propres partis politiques, ce qu’ils ont déjà commencé à faire, et nous
présenterons nos candidats partout en France.
Un autre péril qui menace la France où ils pourraient un jour ou l’autre mettre la main sur l’Assemblée Nationale et adopter les lois favorables à l’islam. Ils sont des électeurs, aucune loi en France ne saurait étouffer leurs velléités politiques.
Le vrai péril pour la France est quand les musulmans seront 10 millions à voter. Quand ils seront 10 millions à voter ce qui ne saurait tarder quand on sait qu’un jeune sur 5 au moins est de parents nord-africains, les urnes de la démocratie pourraient se transformer en urnes de ses cendres. Une conquête tranquille de pouvoir sans heurts ni effusion de sang.
En naturalisant les musulmans à tour de bras, la France n’a peutêtre pas imaginé le scénario qu’un jour ils seront des électeurs et des éligibles et qu’ils pourraient ainsi l’achever.
Un musulman est, par définition, un soldat au service de la cause de sa religion; il n’a que faire de l’intérêt général d’un pays censé être de surcroît un dar al harb, une ère à conquérir, qui naïvement

lui offre lui-même les armes de ses lois trop généreuses pour faire triompher la cause de l’islam.
La France peut toujours fermer ses frontières et durcir les conditions d’accès à sa nationalité mais elle ne peut plus faire grand-chose contre la forte poussée démographique et le poids électoral grandissant de ses musulmans.
Quelle que soit la force politique qui sera amenée à diriger les affaires du pays aux lendemains des prochaines échéances électorales présidentielles et législatives elle n’aura pas toute lamarge politique nécessaire pour les traiter en simple vivier électoral où l’on vient puiser ses voix tous les 5 ans.
C’est fini le temps où ils font figure de simples figurants sur la scène politique française. Ils savent parfaitement que le temps joue pour eux et que statistiquement ils constituent le premier politique en France avec au moins 10 millions de militants déterminés et mus par le même idéal islamiser la France.
Pour l’heure ils sont capables de se fondre dans le creuset républicain pour ne pas continuer à nourrir les sentiments de rejet et de défiance dont ils font l’objet au sein de la majorité des Français. Ils préfèrent temporiser et poursuivre subrepticement leur stratégie d’araignée qui tisse inlassablement sa toile à l’ombre des tours en béton et s’étendre dans les coeurs des villes comme à Marseille, Paris, Lille et Toulouse où des quartiers entiers sont totalement islamisés.
Pourquoi vont-ils relever le défi d’une guerre civile qui pourrait leur être fatale alors qu’ils ont tout intérêt à avancer à visage couvert et renforcer leur assise démographique et électorale sans que personne n’y prenne garde ?
La France islamisée est pour bientôt et les musulmans s’en frottent les mains comme si leur victoire est acquise à 100%.
Et ce n’est pas des gesticulations verbales enfiévrées et hystériques que les Français soumis aux flux migratoires incessants à forte dominante musulmane vont pouvoir éviter à la France de finir sous les griffes de l’hydre musulmane.
Tant que le peuple continue à banaliser le danger de l’islam la France n’échappera pas à son destin musulman.
Salem Ben Ammar

 
 
 

Tiens, tiens, encore un expert, et bien objectif, pour parler de ce scandaleux pacte de Marrakech :

au fait, signez la pétition contre ce pacte dictatorial, liberticide, anti-souveraineté et  immigrationniste :

 https://damocles.co/non-pacte-marrakech/

et voilà comment sur les chaînes TV, on vous fait une propagande ...quand on ose en parler !  liens:

 
 
 
 

Gilets jaunes, taxation des GAFA, Iran, procession du 8 décembre…

 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
Signez et diffusez largement cette pétition, il en va de l'existence même du peuple français :
https://damocles.co/non-pacte-marrakech/
 
 

PACTE DE MARRAKECH : MACRON ET L'ONU ORGANISENT LA SUBMERSION DE LA FRANCE ! 

Les 10 et 11 décembre, Emmanuel Macron est prêt à signer le « Pacte mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières » -aussi appelé le Pacte de Marrakech. Un véritable projet mondial pro-migrant qui organise la submersion migratoire de tous les pays occidentaux, à commencer par la France !

Faire des clandestins des migrants légaux, sanctionner toute critique de l’immigration, engager les médias à parler des « bienfaits » de l’immigration, subventionner l’accès à l’emploi des migrants, forcer au communautarisme ou encore continuer à verser les aides sociales aux migrants qui partent de France … Les engagements auxquels souscriront les signataires du pacte font froid dans le dos.

Même Orwell n’aurait pas imaginé cela ! La critique de l’immigration sera interdite et poursuivie en Europe !

A travers le monde, les pays sont de plus en plus nombreux à refuser de signer ce pacte : Autriche, Hongrie, Etats-Unis, Italie, Australie, Israël, Bulgarie, République Tchèque, Suisse, et Croatie. 

Que fera Jupiter? Nous le savons déjà.

 
 
 
 
J’ai failli lâcher une larme, pour qui a-t-il voté Abdel ? Contre le nazisme ?
 

Le peuple a choisi Macron pour achever la France ! En votant pour lui, en s’abstenant, ou en votant pour n’importe quel petit parti qui n’avait forcément aucune chance...ils ont eu peur des "fascistes".
Maintenant les moutons doivent assumer !
Il fallait mieux voter ! Surtout en 2002 !

G.B.

 
 
Il faut que cela soit un journaliste Algérien pour l'avouer... Certainement pas Alexis CORBIERES -FLN de La France -Insoumise...
 
 
 
Un article de L. Mansard à propos de la propagande médiatique anti Gilets Jaunes .


 
 

Aprés les déclarations de Macron nous traitant de criminels contre l'humanité, le pouvoir algérien ne perd pas le nord !!!

Les moutons Français vont encore devoir payer !!!

 
 

Pacte mondial pour les migrations 

Les dernières barrières nous protégeant de l’immigration massive,  devenue un droit, vont-elles céder ? Voyez ce qu’en pense, entre autres, le général Piquemal (2S) : 

«  Le “Pacte mondial des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières” sera signé, les 10 et 11 décembre, par la France et de nombreux pays. Mais il y aura de fortes défections dont beaucoup en Europe.

Au nom des Droits de l’Homme, l’ONU impose sa vision d’un monde sans frontières, où les migrations seraient inéluctables et constitueraient forcément un bienfait et une richesse pour les pays d’accueil. Elle dénie aux peuples leur droit de protéger leur identité, de contrôler leurs frontières, et plus généralement d’assurer leur survie.

Elle prévoit de faire taire les voix discordantes.

En martelant cette rhétorique, les Nations unies cherchent à instaurer comme une évidence le fait que n’importe quel individu pourrait s’installer dans n’importe quel pays, s’y intégrer sans problème dans un mélange de cultures forcément bénéfique. Aussi s'inscrivant dans la logique de l'ONU, à Marrakech, notre président signera un texte qui permet, selon lui, au nom des Droits de l’Homme, de pousser les Etats à se plier à l’idée d’une libre migration et à professer le credo officiel des bienfaits de celle-ci (…). »  fin de citation. 

 Christian PIQUEMAL Président du Cercle de Citoyens Patriot(Communiqué du 27 novembre 201

Voici  ce qu’écrivait Renaud Camus dans le communiqué n° 63 du mardi 20 novembre 2018 du CNRE (Comité National de la Résistance Européenne) :

« Le 10 décembre prochain doit être signé à Marrakech, sauf révolte des peuples d’ici là, et pour célébrer le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, le “Pacte Mondial pour les migrations”. Il représenterait, s’il aboutissait, la consécration politique universelle du remplacisme global, l’officialisation des changements de peuple, la voie ouverte à la réduction de l’humanité à une unique Matière Humaine Indifférenciée (MHI). Ce serait le triomphe planétaire de la davocratie, gestion directe du parc humain par Davos et par la finance hors sol. On verrait par lui l’idéologie des droits de l’homme trouver son couronnement sinistre - grâce à l’alliance de l’antiracisme génocidaire et de l’hyperclasse - dans le droit universel, pour tous les individus et tous les peuples, à la nation de leur choix : c’est-à-dire dans la destruction des nations, des cultures, des civilisations et de la civilisation même, broyées toutes sous les grandes invasions organisées, pour l’avènement planétaire de l’homme remplaçable, désoriginé, déculturé, vacant, hébété, à la fois produit, producteur et consommateur ». 

https://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=184221&check=&SORTBY=1  

Que faire, sinon alerter nos compatriotes anesthésiés et marquer notre désapprobation… en attendant les prochaines élections ? Rien n’est inéluctable.

 https://www.mesopinions.com/petition/politique/france-signer-pacte-mondial-migrations-onu/53221

 
 
 
 
 
CASTENER et MERDIAS: MENTEURS??
 
 
 
 
Pour Pascal Praud, qui consacre son émission du 29 novembre 2018 aux Gilets jaunes et à la colère, il y a trop de « tensions » entre les Français.

Mais qu’appelle-t-il Français ? Il invite le populiste assumé Robert Ménard, et pour équilibrer (car c’est comme ça que ça marche en télé soumise), lui flanque la fille d’Éric Ghebali (ancien secrétaire général de SOS Racisme) et de Daniela Lumbroso (animatrice retraitée de la télé et dont les émissions coutaient très cher au service public pour une audience faiblarde) dans les pattes, plus le très méprisant et hautain Alain Jakubowicz, l’avocat du CRIF qui a ruiné sa réputation en défendant Nordhal Lelandais. Il n’y a pas de quoi être fier. G.B.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=yYkMRSa5KTs

 
 
Ils  ont voulu leur indépendance , qu'ils se démerdent tous seuls , qu'ils ne viennent pas se faire soigner chez nous sans payer ! Tout le Bled et la smala, enfin toute l’Afrique vit à nos dépends, et nous Français nous payons des mutuelles de plus en plus chères.
 
Allez Macron ! Vas-y !!!!!! Au diable l’avarice...... après on s’étonne que la France soit en faillite .......
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2018_11_30-Actus Nous serons toujours les COCUS de l'Histoire... Jean BRUNE avait raison: "nous sommes des MAUDITS..."
 

Oui, Hervé, nous n'en aurons pas fini de croquer les raisins de la Colère...Mais fallait-il attendre autre chose de la part de ces gens-là ? Ne savait-on pas, non seulement comment ils sont - des idéologues à 150%, qui font que ce pays qu'on appelle France est l'un des derniers bastions du Trotskisme dans LE MONDE, et aussi, comment ils fonctionnent ? Ces militants rouges-verts qui tiennent les télés officielles savent comment nous appâter en appuyant sur la corde sentimentale qui vibre toujours en nous, et nous laissant espérer que "cette fois", après 100 autres, où ils nous ont b... jusqu'à l'os, on va pouvoir enfin dire notre Vérité ....

Alors, puisqu'on a besoin d'images et de sons, et qu'on est toujours à la recherche d'un audiovisuel  PROPRE, c'est par milliers et milliers qu'on devrait se brancher sur TVLIBERTÉS et y militer !!! Au lieu de continuer à en prendre plein la gueule avec ces nervis des chaînes officielles, qui nous traitent d'assassins, alors qu'eux-mêmes sont les descendants directs et revendiqués, des plus grands CRIMINELS de l'Histoire des quelques 230 dernières années de par le monde ???    

Mais tu n'as pas démérité, Hervé, parce que les dés étaient pipés d'avance et que tu n'y pouvais rien. Et personnellement, j'ai apprécié celui  des "algériens" qui était habillé en blanc avec un foulard bleu-violet, qui a parlé avec beaucoup de douceur, et finit pas conclure en regrettant qu'il n' y ait pas eu "une grande communauté arabo-berbéro-latine" en Algérie.....

Fraternellement dans l'interminable Épreuve,

Alexandre PETIT

 
 
 
 
 
 
 

§  BENFELD

§  Association islamique de Benfeld –  A.C.I.T.B. – 6 Faubourg de Strasbourg BENFELD 67230

§  BISCHHEIM

§  Mosquée HASSAN II  9 rue Nationale BISCHHEIM 67800  

§  Association islamique  Echanges  9  av de l’Energie BISCHHEIM 67800 

§  Ecole coranique  – La Découverte – Education Nouvelle -BISCHHEIM  67800   

§  Association islamique C.A.P.E.D.I.H.  6 av Charles De Gaulle BISCHHEIM 67800

§  BARR

§  Association islamique  C.F.T.B. 13 A rue Général Vendenberg BARR 67140 

§  BISCHWILLER

§  Association culturelle islamique  2 rue des Rames BISCHWILLER 67240

§  Association islamique A.S.C.C.M.B. 38 Rue de Rohrwiller BISCHWILLER 67240

§  Association islamique  A.S.C.M.B.  A 5 rue des casernes  BISCHWILLER  67240 

§  DINSHEIM SUR BRUCHE

§  Ecole islamique – Apprendre Autrement -4 rue des prés DINSHEIM SUR BRUCHE  67190

§  ERSTEIN

§  Association islamique  C.S.F.T. 64 rue du Général De Gaule ERSTEIN 67150

§  Mosquée Erstein 14 rue du Couvent ERSTEIN 67150

§  Association islamique A.C.S.F.T.   5 rue de la Lorraine ERSTEIN 67150

§  GERSTHEIM 

§  Association islamique A.C.S.F.T. 5 rue de la Lorraine GERSTHEIM 67150

§  GUNDERSHOFFEN

§  Centre culturel  islamique de Gundershoffen 7 A rue du Dr Schweitzer GUNDERSHOFFEN 67110

§  HAGUENAU

§  Mosquée – EL-FATH – 5  rue Saint-Nicolas HAGUENAU 67500

§  Association islamique et école coranique Milligorus 6 rue Chappe HAGUENAU 67500

§  Association culturelle islamique 6 A rue du Foulon HAGUENAU 67500

§  HOENHEIM

§  Agence de propagande islamique des Frères musulmans 4 rue du Waldeck HOENHEIM 67800

§  Salle de prière islamique -Foyer Adoma -1 av  du Général De Gaulles HOENHEIM  67800

§  HURTIGHEIM 

§  Mosquée – Ahmadiyya – (en construction) route des Romains HURTIGHEIM 67117

§  HUTTENHEIM

§  Mosquée zone artisanale de Huttenheim HUTTENHEIM 67230

§  Association islamique  C.I.T. 6 route de Strasbourg  HUTTENHEIM  67230 

§  ILLKIRCH GRAFFENSTADEN

§  Association islamique A.M.I.  20 A rue des roseaux ILLKIRCH GRAFFENSTADEN 67400 

§  INGWILLER

§  Mosquée Fatih et association islamique F.T. 1 rue du Rauschenbourg INGWILLER 67340 

§  LINGOLSHEIM

§  Ecole coranique  Iqra 9 rue Jean Hoff  LINGOLSHEIM 67380 

§  Association islamique 3 C.M. 7 rue des près  LINGOLSHEIM 67380

§  Association islamique – Selman Asan (Harmonie) – 2 rue Hannong LINGOLSHEIM 67380

§  Aumônerie musulmane régional des Armées 77 rue des Prés LINGOLSHEIM 67380

§  Association islamique – Abyssinie  -4 rue de Normandie  LINGOLSHEIM 67380

§  Mosquée 15 rue de la nouvelle citée  LINGOLSHEIM 67380

§  MARCKOLSHEIM

§  Association islamique  C.T. rue de l’hotel de ville MARCKOLSHEIM 67390

§  MOLSHEIM

§  Centre culturel islamique de Molsheim 5 rue des Chasseurs MOLSHEIM 67120 

§  Association islamique C.T. rue Mercedes Benz MOLSHEIM 67120

§  Association islamique  C.T. 15 route industrielle la Hardt  MOLSHEIM 67120

§  NIEDERHASLACH

§  Association islamique T.N.U.I.F 1 place des Fêtes NIEDERHASLACH 67280

§  OBERNAI

§  Association islamique   C.T.O  Centre Herrmes av Gail OBERNAI 67210

§  OBERSCHAEFFOLSHEIM

§  Agence de propagande islamique -Al-imane – 37 rue de la Mairie OBERSCHAEFFOLSHEIM 67203

§  OSTWALD

§  Mosquée de Lingolsheim (Centre Culturel IQRAA) et aumônerie hospitalière de France (ENAH) 3 rue des Rossignols OSTWALD  67540

§  Salle de prière clandestine 140 rue du Général Leclerc OSTWALD  67540

§  SARRE UNION

§  Association islamique de Sarre-Union 20 rue des Jardins SARRE UNION 67260 

§  SAVERNE

§  Mosquée  -DAR ES-SALAM – Douves du Château des Rohan  SAVERNE 67700

§  Association Communauté Islamique Milligorus 23 rue Saint-Nicolas SAVERNE 67700

§  Association islamique – Islam Culture Dernegi – 29 rue du Maréchal Joffre SAVERNE 67700

§  Mosquée rue Neuve  SAVERNE 67700

§  Association islamique   A.C.A.T.S. 60  Côté de Saverne  SAVERNE 67700 

§  SCHILTIGHEIM

§  Association culturelle islamique 23 A rue des Petits Champs SCHILTIGHEIM 67300

§  Salle de prière islamique 2 rue Mistral SCHILTIGHEIM 67300

§  Ecole islamique – groupe scolaire Selman Asan (Harmonie) – 3 rue de la Moder SCHILTIGHEIM 67300

§  Mosquée El-Wahda et Institut islamique Al-Andalous 1 rue  col vert 67300 SCHILTIGHEIM 67300

§  SELESTAT 

§  Mosquée – Mevlana – route d’Orschwiller SELESTAT 67600

§  Association islamique E.T.T  19 rue d’Orchewiller  SELESTAT67600

§  Association islamique – ENNAJAH – 13 rue Mozart  SELESTAT 67600

§  Association islamique A.C.A route de Marckolsheim SELESTAT 67600

§  Mosquée-  Ennajah – 1  place de la porte de Strasbourg  SELESTAT 67600

§  STRASBOURG   

§  Mosquée AL-FATEH (Fatih) 5/7 rue de la Tour des Pêcheurs STRASBOURG 67000

§  Mosquée de proximité Hautepierre STRASBOURG 67000

§  Association islamique  A.M.S.67/. 41 bvd de Nancy STRASBOURG 67000

§  Association islamique – Association Européenne des Compagnons d’Ahmed Tidjani- 45 bvd de Lyon STRASBOURG 67000

§  Association islamique F.F.O.N.A.A.L. 56 rue Prechter STRASBOURG 67000 

§  Mosquée De Strasbourg /Association Islamique de l’Est de la France  A.I.E.F. 2 et école coranique – Raoud El Houda – Impasse de Mai STRASBOURG 67000 

§  Salle de prière islamique clandestine 22  route du Polygone STRASBOURG 67000

§  Association islamique – DCLI6-FRNIC – (Dourous.net)  Maison des Associations  1A place des Orphelins STRASBOURG 67000

§  Salle de prière islamique  9 rue Ciceron STRASBOURG 67000

§  Association islamique -COJEP MEDIA- 8 rue Adèle Riton  STRASBOURG 67000

§  Association islamique M.E. 32 rue Mathias Grünewald STRASBOURG 67000

§  Mosquée de proximité Robertsau 19 rue de l’Ill  STRASBOURG 67000

§  Association islamique – Association cutuelle de la Cité de l’Ill – 21 rue de la Fecht STRASBOURG 67000

§  Association islamique des Etudiants Musulmans de France (emf-Strasbourg) 14 rue de Belfort STRASBOURG 67100

§  Salle de prière rue Tiergarthen STRASBOURG 67000

§  Association islamique A.C.N.   Neuhof 5 Rue Lyautey  67000 Strasbourg

§  Ecole coranique -Yunus Emre F.T.I.S. –  14 rue Thomas Mann STRASBOURG 67000 

§  Association islamique – Asma – 8 bvd de Blois STRASBOURG 67000

§  Association islamique – Association cuturelle des 2 rives – 9 rue de la Fabrique STRASBOURG 67000

§  Salle de prière islamique 13 rue Reregueux Neuhof STRASBOURG 67000

§  Association islamique – Asscociation culturelle du Quartier des XV – 11 rue Rotterdam STRASBOURG 67000

§  Association islamique – A.C.B.S. – rue dr’Obernai STRASBOURG 67000

§  Association islamique A.S.C.  26 rue Horace  STRASBOURG 67000

§  Salle de prière islamique – Foyer Adoma -50 rue Soultz STRASBOURG 670000

§  Association islamique – Conseil Malekite – 20 quai des belges STRASBOURG 67000

§  Mosquée Eyyûb -Sultan – Conseil Régional du C.M. d’Alsace et Collège coranique – Eyyub Sultan – 29 route de la Fédération STRASBOURG 67000

§  Association cultuelle islamique  de la Mosquée de Strasbourg 35 rue du Faubourg de Pierre STRASBOURG 67000

§  Association culturelle islamique  51 rue Vigil STRASBOURG 67000

§  Association islamique Ahbaches  49 rue du Faubourg National STRASBOURG 67000

§  Association islamique  Foi et Pratique 65 rue des Petites Fermes STRASBOURG 67000

§  Mosquée -de la Gare –  et association Islamique de l’Est de la France 9 rue Thiergarten STRASBOURG 67000 

§  Association islamique  A.M.S.  41 bvd Nancy STRASBOURG 67000 STRASBOURG

§  Association islamique A.C.A.S.  – Afghans de Strasbourg  -74 bvd la Fontaine STRASBOURG 67000

§  Association islamique A.S.T.T. 13 A rue du Hohwald  STRASBOURG  67000

§  Association islamique – An Nasiha – 30 rue de la Lauch STRASBOURG 67000

§  Association islamique  C.R.C.M.A. / C.A.M.S. 9 place Kléber STRASBOURG  67000 

§  Association culturelle islamique  de Neuhof 13 rue Périgueux STRASBOURG 67100

§  Association islamique – l’Essor Strasbourgeois – 26 rue Fréland STRASBOURG 67100

§  Centre islamique de Strasbourg 80 rue De La Plaine Des Bouchers  STRASBOURG 67100

§  Association islamique  H.S.I.C. 9 rue de Périgueux STRASBOURG  67100 

§  Salle de prière islamique et association culturelle maghrébine du Neuhof – 1 Place De Hautefort STRASBOURG 67100 

§  Association islamique – Mevlevi Cevhari – 15 A rue de l’Ardèche STRASBOURG 67100

§  Centre Islamique  17  rue Obernai  STRASBOURG 67100  

§  Agence de propagande islamique – Al Imane- 18 Rue Traversière STRASBOURG 67100  

§  Association culturelle islamique – l’Eveil Meinau – 8 rue de Baggersee STRASBOURG 67100

§  Mosquée – EL-Kouba – rue Baggersee STRASBOURG 67100

§  Association islamique A.P.B.I.F. 29 rue Saglio STRASBOURG 67100 

§  École coranique – Buhara – et association islamique – Semerkand – 6 rue Saglio STRASBOURG 67100

§  Mosquée QOBA / Kouba 22 route du Polygone STRASBOURG 67100

§  Association islamique – A.F.T.S. – 3 rue d’Altkirch STRASBOURG 67100

§  Association culturelle islamique  de Neuhof 15 rue Ballersdorf STRASBOURG 67100

§  Association islamique  E.M.F. 1 rue de Kolbsheim STRASBOURG 67200 

§  Association culturelle Maghrébine de Koenigshoffen – 9 rue Cicéron STRASBOURG 67200

§  Association islamique  A.C.M.M.V. de la Montagne Verte 3 Quai du Murhof STRASBOURG  67200

§  Association islamique de la réformation sociale 19 place Byron STRASBOURG  67200

§  Association islamique et école coranique A.S.C. 8 rue Salluste STRASBOURG  67200

§  Mosquée de l’Elsau et association islamique – Ciel  – 101 rue de l’Unterelsau STRASBOURG  67200

§  Association islamique – Al Burda – 162 route de Schirmeck STRASBOURG 67200

§  Association islamique  DİTİB   3 rue Thomas Mann STRASBOURG  67200 

§  Lycée coranique  – Yunus Emré  – 14 rue Thomas Mann STRASBOURG  67200

§  Association islamique – Renaissance de Cronenbourg -8 rue Keppler STRASBOURG 67200

§  Association islamiste O.R.I.W.  (Organisation Racism Islamophobia Watch) et Cojep 18 rue du Chemin de Fer  STRASBOURG F-67200

§  Association islamique – Ennour et A.C.S.A.N. 64 rue des Petites Fermes STRASBOURG 67200

§  Entité politique islamique – P.E.J. parti-egalite-justice.fr (COJEP) 4 av Shakespeare STRASBOURG 67200

§  Association islamique  A.C.D.R. 9 rue de la Fabrique STRASBOURG F-67200

§  Association islamique – culturelle et cultuelle de Hautepierre – 48 place Stendahl STRASBOURG 67200

§  Association islamique  A.J.PE.  1 rue de Watteau STRASBOURG 67200

§  Mosquée 8 rue Adèle Riton STRASBOURG 67200 

§  Salle de prière islamique A.C.M.M.V. Immeuble ALTO 4 place d’Ostwald STRASBOURG  67200

§  Association culturelle islamique de la Montagne Verte 3 Quai de Murhof STRASBOURG 67200

§  Association islamique – Concile Malékite – 85 route des Romains STRASBOURG 67200

§  Salle de prière islamique Locaux Holler proximité Place d’Ostwald STRASBOURG  67200

§  Association islamique – G.S. – 51 rue Virgil STRASBOURG 67200

§  Association islamique – Génération Solidaire  – 16 rue Tite Live STRASBOURG 67200

§  Association islamique  A.G.S. 20  rue Tite-Live  Koenigshoffen STRASBOURG  67200 

§  Centre culturel islamique Turc – 9a rue Jacob STRASBOURG 67200

§  Mosquée de Hautepierre et Centre socio-culturel – Le Galet – 1a bvd Balzac STRASBOURG 67200

§  Association islamique /Renaissance de Kronenbourg – 32 rue Becquerel STRASBOURG 67200

§  Association islamique – A.S.C.KOENIGSHOFFEN – 8 rue Salluste STRASBOURG  67200

§  VILLÉ

§  Agence de propagande islamique – Mooslim Univers – 2 rue d’Albe VILLÉ 67220

§  WASSELONE

§  Association islamique C.T. 6 rue de Madrid WASSELONE 67310

§  WISSEMBOURG

§  Association culturelle islamique 1 impasse des Roses WISSEMBOURG 67160

FRANCAIS IL EST TEMPS DE REAGIR !! 

 

 
 
 
 
 
 

 
 
 

A celles et à ceux qui s’intéressent à l’Histoire de France, j’ai le plaisir d’adresser ci-joint un lien qui permet d’accéder à une biblio-vidéothèque d’une richesse considérable sur l’ALGERIE.

Ces documents très rares sont d’une grande valeur historique à tous points de vue. 

La revue navale à Mers el Kébir est particulièrement intéressante. On y retrouve des bateaux de guerre dont les noms resteront toujours  enregistrés dans nos mémoires.

Certains reconnaitront non sans émotion des villes et des villages où ils ont vécu…

A retransmettre à vos enfants et petits enfants afin que ces souvenirs de la vie de leurs Aïeux se perpétuent .....

Je vous souhaite une bonne immersion dans cette partie très sensible de l’Histoire de France.

Bien amicalement.

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Elle a aujourd'hui 83 ans... et l’État a d'infinies douceurs pour Elle... et les Autres !

L’ÉTAT dépense encore 43 000 EUROS par an pour le personnel et les déplacements d’Édith CRESSON, 25 ans après son départ de MATIGNON.

Vous vous rappelez d’Édith CRESSON ?
Elle a été Première Ministre sous François MITTERAND en 1991...11 longs mois...!
C'était il y a 26 ans !

Aujourd'hui âgée de 83 ans, elle est bien évidemment à la retraite.

Et pourtant, en tant qu'ancien Première Ministre, l'’État prend en charge le coût de sa voiture de fonction et le salaire d'une assistante.

C'est ce qu'a révélé MEDIAPART en février dernier, dans l'indifférence générale...
L’ÉTAT finance encore les anciens Premiers Ministres.
C'est le secrétariat général du gouvernement, un service dépendant de MATIGNON, qui gère les petits privilèges des anciens Présidents de la République et anciens Premiers Ministres.
Au nom de la transparence et du droit d'accès aux documents administratifs, garanti à tous citoyens par une loi de 1978, MEDIAPART a obtenu le détail de ces frais. Non sans mal.

La demande a été faite au secrétariat général du gouvernement en janvier 2015, et sans réponse positive de sa part, MEDIAPART a dû saisir la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs), laquelle a rendu un avis favorable à la transmission de ces documents. 

Une voiture et une assistante pour Édith CRESSON 

S'agissant d’Édith CRESSON, pour l'année 2014, l'État a dépensé 33 817 EUROS pour rémunérer une assistante. (pourquoi faire ?)

Elle dispose également d'une voiture de fonction, pour un montant de 44 467 EUROS. 
Pas vraiment le coût d'une Twingo. 

Quant aux frais d'entretien de sa voiture de fonction, l’État a déboursé 4 233 EUROS en 2014, ainsi que 5 189 EUROS de carburant et 541 EUROS pour l'assurance.

Au TOTAL, hors coût d'achat du véhicule, l'’État a dépensé 43 780 EUROS.  

Sachant qu'elle touche les RETRAITES liées à tous ses mandats (maire, député, commissaire européen), est-ce bien raisonnable de continuer à financer une voiture et une assistante à une personne de 83 ans sous prétexte qu'elle a été Premier Ministre il y a 26 ans ?

 Et c’est PAREIL pour tous les anciens Premiers Ministres.

C’était le 1/4 d'heure de vérité pour vous aider à mieux comprendre.

 
 
 
 
Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage........c’est bien connu et n’oublions pas que l’armée française a déjà tué des “manifestants pacifiques”qui se contentaient de défiler le 26 Mars 62 à Alger et gazé des familles qui manifestaient contre la procréation pour tous donc les ordres pour démonter les gilets jaunes seront appliqués
pas d’illusions à se faire
 
A quand une insurrection généralisée des “sans-couilles “ que nous sommes devenus ?
 
 
 

 
 

Jean Monneret : « Le documentaire de Benamou et Deniau va briser le Silence d’Etat sur la tragédie du 5 juillet 1962. »
 
 
 
 

 Valable pour tous les pays européens.

Dans les mosquées, il y a le chauffage central, des toilettes, des tapis de luxe, des poubelles et surtout des musulmans pour recevoir leurs frères deSyrie, d’Irak, d’Afghanistan etc.

 Tous ces hommes qui ont "oublié" de prendre les armes pour défendre leurs biens, leurs familles, leur pays !

Combien de pays musulmans ont déjà recueilli dans le passé des mécréants ou des occidentaux ou des non-musulmans ??? Aucun

 Mesdames et messieurs les politiciens, j’aimerais savoir ?

Sachant qu'il y a environ 2400 mosquées en France, et que si chacune prenait en charge une vingtaine de migrants,on arrive à un total de 48000 personnes, alors où est le problème ?.

Comme cela chacun retrouve ses frères musulmans, ils prient ensemble, ils mangent Hallal et n'emmerdent pas les autres, élémentaire mon cher WATSON!!

 
 
Anne BRASIE et Jean MONNERET parlent des victimes du F.L.N.... (à partir de la 20° minute)
 
 
 
 
 
 

Reportage-choc sur un barrage breton (10’).

Des témoignages bruts de coffre sur la réalité du mouvement, la situation des vraies classes populaires, et le rejet viscéral de Macron. A faire circuler si vous en êtes d’accord.

 
 
 
 
 
 

https://www.causeur.fr/jean-sevillia-guerre-algerie-verites-156398?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=9e4be0fed0-
Newsletter_14_juin_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-9e4be0fed0-57655013

 
 
Ce gouvernement ne maîtrise pas le langage

Le mot « radicalisation » s’applique au djihadisme

CASTANER depasse les bornes !!! IL veut mettre la france à feu et à sang?
 

........Les mots employés par les médias pour qualifier le mouvement des gilets jaunes ne sont pas anodins. Ce sont parfois les mêmes qui sont utilisés pour parler du terrorisme…

Le traitement médiatique du mouvement des « gilets jaunes » réserve une large place aux « débordements » et « violences » accompagnant certains blocages.

A lire et entendre ce que l’on voit et écoute, on pourrait croire que Castaner a raison et que l’on assiste réellement à une radicalisation du mouvement.

 
 
 
 
­ ­­ ­­­ ­­ ­
­­­ ­­­­ ­­­­­ ­­­­­­ ­­­­­ ­­­­­ ­­­­­­ ­­­­­ ­­­­ ­­­
 
 
 
N'oublions jamais les victimes de la Barbarie du FLN... Ne pardonnons jamais à leurs complices, tels les traîtres comme audin...
 
 Allocation du demandeur d’asile revalorisée de 1,6%, retraites et allocations familiales de 0,3%
C'est une véritable honte ce gouvernement! N'hésitez pas à faire suivre à votre carnet d'adresse.
Allocation du demandeur d’asile revalorisée de 1,6%, retraites et allocations familiales de 0,3%
Seulement une députée pour dénoncer ce scandale, pas un seul journaleux n'en parle
 
21 novembre 2018

 

 
 

Gérard Collomb a quitté ses fonctions comme ministre de l’Intérieur dans des circonstances qui gardent leur part de mystère.
> > > Un pan du voile a été levé par Valeurs actuelles qui publie un long entretien destiné en temps normal à rester confidentiel.
> > >  A la suite d’un déplacement officiel en février 2018 dans le Loiret, le ministre a échangé quelques propos avec des journalistes de l’hebdomadaire.
> > >  Cet échange n’était destiné à être publié, il permet à des hommes politiques de transmettre un message officieux aux médias, pour les aider à comprendre le contexte de leurs propos publics.
> > >  Grand Collomb ayant depuis retrouvé sa bonne ville de Lyon, l’actualité brûlante de ses propos s’est estompée et les journalistes peuvent les rendre publics sans trahir la confiance de leur interlocuteur.
> > >  Nous avons sélectionné quelques échanges. L’intégralité peut être retrouvée dans les colonnes de Valeurs actuelles.
> > >  Ces propos révèlent la gravité de la situation dans laquelle se trouve la France.
> > >  Une information puisée à bonne source, celle des rapports qui arrivent chaque matin sur le bureau du ministre de l’Intérieur, l’homme le mieux informé de France.
> > >  A lire entre les lignes et même entre les mots…

— G. C. C’est très inquiétant. Ce que je lis tous les matins dans les notes de police reflète une situation très pessimiste. Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble...
> > >  — V. A. Quelle est la part de responsabilité de l'immigration ?
> > >  — G. C. Enorme. C'est pour ça qu'avec Emmanuel Macron nous avons voulu faire changer la loi.
> > >  — V. A. Votre loi ne s’attaque qu’à l’immigration illégale. La légale permet de faire entrer plus de 200.000 personnes sur le territoire chaque année.
> > >  — G. C. C’est vrai. On fait étape par étape. Mais ça reste un problème...,

— V. A. Vous pensez qu’on n’a plus besoin d'immigration en France.
> > >  — G. C. Oui, absolument.
> > >  — V. A. Vous parliez du vivre-ensemble tout à l’heure. Que se passe-t-il ?
> > >  — G. C. Des communautés en France s'affrontent de plus en plus et ça devient très violent...
> > >  — V. A. Que craignez vous ? Une partition ? Une sécession ?
> > >  — G. C. Oui, je pense à cela, c’est ce qui me préoccupe.

> > >  — V. A. Combien de temps reste-t-il avant qu'il ne soit trop tard ?
> > >  — G. C. Je ne veux pas faire peur, mais je pense qu’il reste peu de temps.
> > >  — V. A. Combien ?
> > >  — G. C. C'est difficile à estimer, mais je dirais que, d'ici à cinq ans, la situation pourrait devenir irréversible. Oui, on a cinq, six ans, pour éviter le pire. Après...

Après moi le déluge ?
> > >  On a l’impression à lire ces lignes que Gérard Collomb a quitté le navire tant la situation l’angoissait et tant son impuissance à agir le désespérait.
> > >  Une situation d'impuissance car en dépit des moyens qui sont les siens il ne peut agir à la racine du mal qui ronge la France, l’immigration massive car ce serait dénoncer la main-mise idéologique du lobby xénophile sur nos institutions, sur les médias et les puissances d’argent.
> > >  Pour reprendre les mots du ministre : aujourd’hui les gens ne veulent pas vivre ensemble. Demain, dans cinq ans, la guerre civile ?

Merci de partager ce post et de liker la page. Cela va encourager FaceBook à mieux le diffuser. Nos compatriotes ont le droit de savoir.

 
 
 
 
 
 
 
Encore, un copain à MACRON??
 
Y-aura-t-il un avocat pour réclamer les circonstance atténuantes, après avoir aggravé son cas bien avant les élections par ses déclarations d’autant plus insultantes qu’elles étaient
fondées sur une méconnaissance profonde de l’histoire d’un pays dont il est malheureusement à l’issue d’une campagne autoritaire devenu le dictateur honni par les trois quart des citoyens.

Imbu de sa personne, insolent, méprisant, ignare en matière de culture , d’histoire, de géographie, il est le digne représentant d’une institution dont il faudra rapidement revoir les statuts pour
interdire à ceux qui en sorte avec le bonnet d’âne qu’ils devraient porter, toute implication politique qui n’est pas le but premier de cet établissement que nous devons rappelons le à un gaulliste : 
Michel Debré (encore un héritage gaulllien).

Plus haut sera-t-il placé dans le mépris des français et plus dure sera, je l’espère, la chute.

De la part de : Quivousavez.


Objet:  Benalla et Yacine Belatta = la France de Macron

Retenez bien ce nom ... à diffuser.

Après BENALLA et ses débordements, voici le deuxième homme fort  du pouvoir, désigné par MACRON  en qualité de Membre du Conseil Présidentiel des Villes . 

 

                                  Son nom Yacine BELATTAR Rappeur occasionel , mais islamiste avéré !

 

Cette fonction  va impliquer à la France, c'est à dire aux bons à rien et mauvais à tout, d'avoir des avis "éclairés" de cet "éminent personnage" 

 

                              En voilà quelques uns avec une feuille de route éloquente !

 

                                                                            CELA PROMET  !!!

 

Yassine Belattar a de plus en plus une sale gueule, au fur et à mesure que les années passent. 

Toute sa haine, sa laideur, sa noirceur, se reflètent sur son visage. 

C’est cet homme, qui nous hait, que Macron a osé nommer membre du Conseil présidentiel des villes, excusez du peu. 

Autrement dit, la France va solliciter son avis sur les banlieues.

Ce mec vient pourtant ouvertement de sommer notre pays, et son prochain ministre de l’Intérieur (nous en sommes à dix jours de vacance, après le départ de Gérard Collomb) de se plier aux règles des banlieues, en menaçant ouvertement la France de représailles dans le cas contraire.

Il a parlé d’apartheid, rien de moins, pour protéger son copain le rappeur islamiste qui voulait pendre les Blancs.

Il a insulté grossièrement Éric Zemmour sur les plateaux de télévision, faisant glousser d’aise les journalistes présents.

Il menace de procès quiconque ose lui rappeler quelques vérités, comme l’avocat Gilles-William Goldnadel ou Valeurs Actuelles.

Yassine Belattar est également accusé d’avoir menacé d’égorger l e journaliste Alexandre Devecchio et sa compagne après avoir traité le journaliste « d’islamophobe » et de « fils de pute ».

Et, cerise sur le gâteau, c’est lui qui présentait, en 2015, le gala du CCIF, dont on connaît les liens avec les Frères Musulmans, et qui ne cache plus sa volonté de transformer la France en terre d’islam.

Précisons qu’il vient des valises du Parti socialiste, qu’il avait voté Royal en 2007, Hollande en 2012 et s’est vendu à son « frère » Macron dont il se vante d’avoir eu le soutien lors d’une polémique que ce charlot avait provoquée avec le journal Marianne.

                      Parlant de sa pratique religieuse, il affiche clairement la couleur : 

« Il n’y a pas de modération dans la religion : on est musulman ou on ne l’est pas. »

                    CELA A LE MERITE D'ÊTRE CLAIR !

 
20 novembre 2018

Légions d’Honneur pour les footballeurs vainqueurs de la Coupe du  Monde, remises par Macron.
Et le geste de la semaine
Ousmane Dembelé, champion du monde 2018, va faire  construire une mosquée en Mauritanie avec les 400.000 € de primes qu’il a reçus de la FIFA.
Pas un hôpital, une mosquée.
Pas un dispensaire, mais une mosquée,
pas une irrigation du désert, une mosquée.
Pas une école de filles, seulement une mosquée.
Ousmane Dembélé est un bienfaiteur de l’humanité.
Et un bâtisseur de mosquées qui a la légion d’honneur !
Tout frais champion du monde avec l'équipe de France, Ousmane ... 18 septembre2018 ....
Dembélé va financer une mosquée en Mauritanie ...
pris la décision de construire une mosquée dans la ville natale de sa mère !


POURQUOI CONSTRUIRE DES HÔPITAUX PUISQU'ILS VIENNENT SE SOIGNER GRATUITEMENT EN FRANCE !

 
 
 
 
 
 
 
 
Hypocrisie merdiatique??




 

L'escroquerie sur la CSG -RETOUR EN ARRIERE...

Chers amis retraités, ce qui suit est entièrement exact. Il est important de diffuser au maximum, il faut que chacun le sache et s'en souvienne.

 Et dernièrement on en prend encore une dose. Notre trop jeune président monte les générations les unes contre les autres, ne tombons pas dans son piège qui se refermera forcément sur lui un jour à moins que d'ici là il ait réussi à supprimer les retraités.

 

Solidarité intergénérationnelle :

l’escroquerie sémantique de Macron pour justifier la CSG

Publié le 15 mars 2018 - par Jacques Guillemain 

Monsieur le Président, vous avez amplement raison de vous inquiéter de la fronde des retraités.

Car ces séniors qui manifestent aujourd’hui vous les avez trahis.

Oui, trahis parce que ces 16 millions de retraités, de plus en plus nombreux, ont voté en majorité pour vous. Et vous les remerciez en massacrant leur pouvoir d’achat.

Votre défense ?

Primo, vous dites que vous aviez annoncé dans votre programme électoral cette inique hausse de CSG.

Oui, mais vous avez néanmoins menti. Car vous aviez dit que les petits retraités percevant moins de 1200 euros, ne seraient pas concernés par cette hausse.

Or, vous prenez en compte le revenu fiscal de référence et le quotient familial du foyer.

Résultat : ce sont plus de 50% des retraités qui sont perdants en 2018.

Secundo, vous invoquez la solidarité intergénérationnelle.

Parce que vous croyez que les retraités vous ont attendu pour aider leurs enfants et petits-enfants ? Un petit retraité sait se priver pour pouvoir offrir un cadeau à ses petits-enfants ou aider ses enfants en difficulté.

Non seulement ils s’investissent massivement dans le bénévolat, mais ils sont là pour garder leurs petits-enfants quand les parents travaillent, ou les garder quand ils sont malades.

Les retraités sont loin d’être les parasites inutiles de la société. Ils sont au contraire le dernier rempart de la famille quand tout va mal.

Par conséquent, monsieur le Président, les retraités se passent très bien de vos leçons de morale sur la solidarité.

Ensuite, vous dites que “l’effort des retraités permet de récompenser le travail”.

Mais monsieur le Président, vous incarnez le parfait contre-modèle de justice sociale. Vous vous moquez du monde.

Votre modèle social, c’est la préférence étrangère, bien loin de la récompense du mérite et de l’effort !

Un paysan qui travaille 15 heures par jour, 365 jours par an, sans W.E ni vacances, et qui survit avec 350 euros par mois, vous croyez que son travail est récompensé alors qu’il nourrit 60 personnes ?

Vous saignez les petits retraités, mais vous dépensez 50 000 euros par an pour chaque Musulman mineur isolé ( Arabe et Africain) qui débarque en France. Ils étaient 4000 en 2010, ils sont

25 000 en 2017. Coût : 1,25 milliard à la charge des départements.

Combien seront-ils en 2018 ? 50 000 ? 100 000 ? Allez-vous prendre en charge toute la jeunesse africaine pendant que nos petits vieux sont abandonnés comme dans nos Ehpad ?

Pour les migrants Musulmans vous ne comptez pas vos sous. Rien n’est trop beau.

Mais pour les Ehpad, qui ont besoin de 8 milliards d’euros, les caisses sont vides.

Vous baissez les retraites, mais vous accordez une pension de 800 euros à tout étranger de 65 ans ( Arabe et africain, Musulmans...) n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France.

Une ignominie sans nom.

Et la France continue de payer une retraite à des milliers de centenaires étrangers disparus depuis des lustres ' ( Algérie et Maghreb ! ). Que faites-vous pour réparer cette injustice ? Rien.

Des millions de retraités n’ont pas de mutuelle, mais vous avez augmenté le budget de l’AME qui soigne les sans-papiers, le portant à 1 milliard.

Des millions de retraités vivent dans des conditions précaires.

Le nombre de mal-logés explose. 600 000 retraités ont le minimum vieillesse, et sont donc sous le seuil de pauvreté.

Mais vous logez chaque soir 25 000 clandestins Migrants Musulmans à l’hôtel. Le coût de l’asile dépasse les 2 milliards et l’invasion s’accélère.

Et inutile de culpabiliser les retraités en les faisant passer pour des nantis.

Leur retraite, ils l’ont acquise en travaillant 48 heures par semaine.

A leur époque il n’y avait pas les 35 heures et les 5 semaines de congés payés.

Les retraités, voilà des années qu’on les saigne.

On leur a supprimé la demi-part des veuves en 2008.

On les a taxés de 0,3% au titre de la CASA en 2013.

On leur a supprimé la défiscalisation de la majoration de 10% pour les familles ayant élevé 3 enfants ou plus.

Et les retraites ont été gelées pendant 3 ans depuis 2014.

Par conséquent, la CSG, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

En vérité, monsieur le Président, vous n’aimez ni la France, ni les Français.

Pour vous, notre France millénaire n’est qu’une parcelle du grand village mondial que vous appelez de vos vœux.

Le passé ne vous intéresse pas, seul le futur multiculturel monopolise votre action.

Les Français, vous les avez insultés en assimilant l’œuvre civilisatrice de la colonisation à un crime contre l’humanité.

Vous les avez insultés en niant la culture française et Chrétienne , comme si nos grandes cathédrales n’étaient pas la magnifique illustration d’une culture qui remonte

au Moyen-Âge.

Et que dire du siècle des Lumières, où des noms comme Montesquieu, Diderot, Voltaire, Rousseau, Bernouilli, D’Alembert, Laplace, Condorcet, Volta ou Lavoisier, ainsi que bon nombre de nos artistes, ont fait rayonner la France.

Notre pays ne serait pas la première destination touristique au monde, avec 89 millions de visiteurs en 2017 selon le ministère des Affaires étrangères, sans son exceptionnel rayonnement culturel.

C’est une évidence qui vous échappe…malheureusement.
>Vous êtes un mondialiste et les Français ne sont pas d’accord avec vous.

Selon le dernier sondage d’Opinion Way, 60% des Français ont une image négative de la mondialisation, et même 14% en ont une image très négative.

Les Français ont compris qu’ils étaient les grands dindons de la farce de la mondialisation sauvage, qui livre la France à la concurrence déloyale d’autres pays.

Emplois, salaires et pouvoir d’achat ont pâti de cette concurrence.

Les Français veulent qu’on les protège.

Mais quand un retraité perçoit moins en 2018 qu’en 2012, qu’il est contraint de travailler bien au-delà de 70 ans pour arrondir sa maigre retraite, et qu’il voit que les étrangers sont pris en charge sans limitation de dépenses, comment pourrait-il ne pas se révolter ?

L’immigration Musulmane a transformé la France en modèle d’injustice sociale .

En 2022, les seniors ne voteront pas pour un président qui les aura trahis et appauvris.

 Je suis  entièrement d'accord, (je suis retraité), je fais suivre. Faites comme moi, même si vous n'êtes pas retraité, vous le deviendrez un jour, c'est que je vous souhaite.

 

 

 
 

 

   
 

Trump et De Gaulle

Auteur : Louis Catalayoud

La majorité des Français et des médias hurlent à l’idée que Donald Trump prétende ordonner à ses militaires de tirer sur les immigrés qui voudraient rentrer en force et illégalement sur le territoire américain et jetteraient des pierres sur les soldats. Je ne crois pas que cette même majorité ait hurlé quand l’armée française a tiré

 
 
 
Rappel de juillet 2018: Le monde politico-médiatique de la pensée unique vante "le vivre-ensemble" ; pourquoi n'a-t'il pas montré toutes les images ? Liens:

 
 
 
Et honte aux Pieds-Noirs que j'ai reconnus sortir de la commémoration pour Charles Pasqua, barbouze parmi les barbouzes, homme du SAC parmi les hommes du SAC, qui n'a jamais terrorisé aucun terroriste et qui voulait... régulariser tous les clandestins en 1998

J'ai noté les noms, bien sûr!
D.A.

 
 
Le dévoilement de la plaque à l'honneur de Charles Pasqua, critiquée par la gauche niçoise, a été brièvement troublé par la protestation d'un rapatrié d'Algérie, qui a hurlé
"assassin, barbouze, honte pour Nice d'avoir un nom pareil !"
 
 
 
 
 

Vidéos de Patrice BENOIT, mises en ligne en direct ce matin...

16 novembre 2018
 
 
RAPPEL!
Mr Macron devrait écouter Daniel Lefeuvre !.........
 
17 novembre 2018
 

Communiqué du 14/11/18...

Avant les cérémonies commémorant la fin de la première guerre mondiale, notre président avait déclaré, à propos du maréchal Pétain : « Il fut un grand soldat, pendant la Première guerre mondiale... »

Ce n'était que l'expression de la vérité. Malheureusement, devant le tollé suscité, l'hommage aux Invalides n'a concerné que les cinq maréchaux enterrés là, à l'exclusion donc de Philippe Pétain.

Faut-il donc que la politique et l'histoire soient surveillées par de sourcilleux gardiens, alors que le général De Gaulle, son grand adversaire, avait lui-même rendu hommage au vainqueur de Verdun, en 1966…

Mais tous les hommes politiques qui se disent actuellement gaullistes ont brillé par leur silence !

Avec tous les patriotes attachés à la vérité, veillons à ce que l'histoire ne soit pas réécrite à la manière du 1984 de George Orwell.

 
 
 
 
 
 

«Je leur dis qu’il faut jouer la comédie, que tout cela, c’est du théâtre. Et leur rôle, c’est celui du réfugié traumatisé, parce que ces EASO [l’European asylum support office, soit les agents aux frontières du bureau de gestion des

demandes d’asile] sont tellement des putains d’abrutis… Tout ce qu’ils savent, c’est ce qu’il y a écrit sur leur papier qui dit ce que c’est qu’un réfugié traumatisé, avec telle ou telle caractéristique.

Donc, nous entraînons les gens à présenter ces caractéristiques. Ils [les agents] prennent en compte l’attitude des gens, s’ils sont émotifs ou pas. Alors ils doivent pleurer ou vomir et demander une pause. […]

On organise des jeux de rôle......

 

 
15 novembre 2018
 
 

Wauquiez derrière Weber... et vice-versa

Le système des Spitzenkandidaten, imposé par les Allemands, conduit les groupes politiques à choisir leur chef de file qui, en cas de victoire lors des élections européennes, devrait obtenir la présidence de la Commission.

Jeudi 8 novembre, à Helsinki, l’Allemand Manfred Weber a ainsi été désigné contre le Finlandais Alexander Stubb comme Spitzenkandidat du PPE (Parti « Populaire » Européen), une sorte de tête de liste supranationale.

Inconnu du grand public bien qu’il dirige le groupe PPE au Parlement européen depuis 2014, ce lieutenant d’Angela Merkel a vocation à remplacer Jean-Claude Juncker... si toutefois les listes PPE arrivent en pole position en mai prochain.

Autrement dit, les Français qui voudraient voter pour la liste de M. Wauquiez, affilié au PPE, voteront en fait pour M. Weber et Mme Merkel, celle qui a décidé d’ouvrir les portes de l’Europe à une immigration massive et incontrôlée.

M. Weber a notamment déclaré vouloir [se] « reconnecter avec les gens, avec leurs préoccupations, prendre en compte leurs craintes ». À force de s’en prendre « populistes », le Parti « Populaire » Européen est en effet plus que jamais déconnecté des peuples d’Europe.

« Je me sens très proche de mes amis sociaux-démocrates et libéraux » confiait M. Weber le 11 septembre dernier au journal Le Monde. Dans le même entretien, ce dirigeant d’un parti qui se dit « démocrate-chrétien » avouait avoir soutenu des communistes pour empêcher que des députés patriotes accèdent à certaines responsabilités au Parlement européen.

Aujourd’hui, les trois grandes institutions qui constituent l’Union européenne sont entre les mains de dirigeants PPE : le Luxembourgeois Juncker à la Commission, le Polonais Tusk au Conseil et l’Italien Tajani au Parlement. C’est donc bien le PPE qui est responsable des dérives de l’UE et, en soutenant Weber, Wauquiez approuve les choix désastreux de Merkel et Juncker.

 

 

 ZAMPA DE MANOSQUE...ou  CASTANER ministre de l'intérieur

ZAMPA DE MANOSQUE... C.V . d'un de nos grands dirigeants !!!!! .
( Surprenant n'est-ce pas ).
POKER FACE !! ( Histoire  longue....mais là il le faut, car c'est un de nos principaux  ! )
Un ex-banquier d'affaires , un joueur de poker , et une pie voleuse au Perchoir , tel est le melting-pot improbable auquel les Français ont livré leur pays ! 
  ( parce que les Français sont un peu responsables de cette chienlit , non ?? ) 
  C'est pourquoi il me semble impératif de rappeler le curriculum vitae du sieur Castaner , promu ministre de l'Intérieur suite au psychodrame d'un "remaniement" au faux-suspense grotesque !
  Personnage au passé plus que douteux , il fut tour à tour joueur de poker professionnel , puis socialiste pur jus.......
  Un très proche du caïd des Alpes de Haute Provence Christian Oraison , surnommé le Grand Blond , qu'il appelait "son parrain" et qui fut retrouvé troué de balles en 2008 , après avoir été "formé" par Zampa , la figure du Milieu marseillais artisan de la "french connexion ".......Durant cette période , Castaner était un pilier des tripots de Manosque , notamment celui qui se trouvait au-dessus du bar L'oasis , le repaire des truands ..L'alcool et le whisky coulaient à flot .Alors bien sûr , chacun a droit à ses "erreurs de jeunesse " et au repentir ( tout comme Redoine Faïd par exemple..... ) .
  Ne nous faisons pas juges .............Sauf que .......sauf que là , il ne s'agit pas des errements de jeunesse d'un citoyen lambda, mais d'un décideur de la France , à présent ministre de l'Intérieur , ironie du sort..........
 Je voudrais partager avec vous quelques remarques , dont vous ferez ce que bon vous semble , mais j'y tiens ...!
 Tout d'abord , au-dessus du poker trône l' Argent .....
 Et au-dessus du goût pour le poker plane l'Argent.....
 Au-dessus des banquiers d'affaire ? Toujours l 'Argent , roi absolu .....Et quand je dis argent , il s'agit des intérêts personnels liés à l'argent ......Tiens donc , on dirait que qui se ressemble s'assemble !
  Passons à la politique : en ce moment , la Macronie ne suscite plus qu'un sauve-qui-peut général ( du moins chez ceux qui ont encore un peu de conscience et un minimum d'honnêteté intellectuelle ) , mais ......pas chez Castaner , qui a flairé la bonne manne , en bon joueur qu'il est ..... Commençons par le plus grave : Castaner, c'est l'homme qui le 25 mars 2018 a déclaré qu ' il FAUT ACCUEILLIR EN FRANCE LES DJIHADISTES FRANCAIS RENTRANT DE SYRIE " ..........Je vous laisse notamment apprécier le terme " accueillir" , nous marchons sur la tête !
 Castaner, c'est aussi l'enfumeur de l' affaire Benalla ......Celui qui a déclaré que la fonction occupée par le sieur Benalla était : BAGAGISTE ! Et tout cela bien droit dans ses bottes de sa petite voix feutrée.... ......
 Oui ....parce que Castaner , c'est avant tout le pape de la politique de l'autruche et de la mauvaise foi . Affaire Benalla ?? " Circulez , ya rien à voir !! " .
  Un animal à sang froid , monsieur Castaner , fidèle en tous points à la fameuse " poker face " des joueurs de poker .......
  Phrasé velouté et intimiste , déployant l'art inimitable de prendre les Français pour des ...........imbéciles ( restons polis ! ) .
 Boutons de manchette toujours bien en vue et tiré à 4 épingles , ce grand snob à l'école de Macron ressemble comme deux gouttes d'eau à son Maître , quoique plus finaud me semble-t-il .........Vanité et orgueil sans limites .
  Hautain devant le Peuple , mais vassal devant le Maître !
  L'art de la tromperie ....Le naturel du mensonge...Tiens , encore le poker .....Souvenez-vous de ses mensonges éhontés dans l'affaire Pénicaud ......
  Castaner , l'homme qui dissimule son incompétence sous le vernis du culot ............
  avec le franc sourire d'un enfant de cœur et la bonhommie d'un moine .........!
  Avec Castaner , tout est normal...no problem ...La France et la macronie ne sont qu'un long fleuve tranquille ......Castaner le pédagogue , celui qui sait .......
 A propos de fleuve , il faut que j'écourte mon post , mais que voulez-vous je suis emporté par une vague d'indignation ...
 Brassens chantait " les Copains d'abord "....voilà qui illustre parfaitement la connivence malsaine qui en a poussé un à promouvoir l'autre ..........
  Car Macron pense qu'ainsi affublé , il sera sauvé ....
  Du " foutage de gueule " en bande organisée en réalité ...!
 Car l'aveuglement de Macron dans cette affaire laisse pantois ...Enfermé dans la tour d'ivoire de sa prétention , il ne voit même plus qu'il va se "prendre un mur" , en imposant aux Français tout ce qu'ils détestent : les arrangements entre copains et autres copinages malsains , la magouille et l'opportunisme ........!
 Ce n'est plus un Gouvernement, c'est un CLAN MACRON, exclusif et à la botte de son idole ressemblant de plus en plus à une mafia dont le but est de se maintenir coûte que coûte ....
Je préfère humblement vous avertir , mes amis , vous ne serez pas protégés........
Ce personnage de cire ne reculera devant aucune turpitude ........
 ET N'OUBLIEZ PAS : le loup perd le poil , mais il ne perd pas le vice .......!

 


 

 


En vraie et incontournable fausse note à ces "consolantes" et ininterrompues commémorations de ce 11 novembre, voici ce que la famille MACRON dissimule sous le tapis élyséen. Afin que cela soit toujours ignoré par ceux-là même
qui ne souhaitent rien d'autre que de continuer à ignorer...

GR


Cimetières français rasés en Algérie: Macron interpellé



Les rapatriés d’Algérie en France ressentent cette humiliation comme un nouveau coup de poignard porté dans le dos : les quinze membres de la délégation portée par l’association de sauvegarde des cimetières en Algérie présidée par l’infatigable avocat montpelliérain, Jacques Cavanna qui ont parcouru mille kilomètres pour la traditionnelle cérémonie de la Toussaint en Algérie ont fait une découverte consternante : les carrés juifs et chrétiens du cimetière d’Ain Milla ont été rasés par un promoteur local, à l’insu des autorités de la ville.

« Nous avons découvert ce scandale le 2 novembre. C’est une honte, un désastre, il n’y a aucun respect pour nos morts » fulmine Me Cavanna, joint ce vendredi par Métropolitain. L’avocat qui déplore que ce n’est pas le premier saccage volontaire dans des cimetières français en Algérie, révèle avoir écrit une longue lettre à Emmanuel Macron, en date du 6 novembre.

Aucune réponse du Chef de l’État

Dans ce courrier recommandé avec accusé de réception, reçu par le cabinet du Président de la République, Jacques Cavanna s’interroge : « Quelles ont été les interventions du représentant de la France, et tout simplement celles de votre gouvernement pour éviter de tels actes ? ».

Dans sa lettre de trois pages, Jacques Cavanna demande à Emmanuel Macron, « Pourquoi il n’a toujours pas obtenu de réponse à un précédent courrier adressé à l’Élysée en date du 21 août dernier, sur la destruction ces derniers mois de tombes de Français dans des cimetières en Algérie ». La sauvegarde des cimetières français en Algérie constitue le cheval de bataille de l’association présidée par l’avocat de Montpellier.

Une fosse commune anonyme

Ce n’est pas la seule découverte faite par cette délégation qui s’est rendue début novembre en Algérie : ces rapatriés de France emmenés par Jacques Cavanna sont tombés sur une fosse commune anonyme contenant tous les ossements de toutes les tombes, dans le cimetière français de Bologhine. « Le gardien du cimetière qui s’est confié à nous a confirmé l’existence d’une opération de transfert des tombes vers une fosse commune », assure Me Cavanna, qui a informé Emmanuel Macron.

Dans sa lettre au Président de la République du 6 novembre, Me Cavanna pose ces questions, toujours sans réponse : « Est-ce que les familles titulaires à perpétuité de ces concessions dans ce cimetière de Bologhine, mais également dans d’autres cimetières, à Oran, Ain Taya ou encore à Birmendreis ? ».

« Attitude méprisante »

Dans sa longue missive au Chef de l’État, le président de l’Association de la sauvegarde des cimetières français en Algérie dénonce, « l’attitude méprisante des autorités chargées de représenter la France dans ce pays : nous avons été choqués pour les cérémonies de la Toussaint, début novembre, par l’attitude de l’Ambassadeur de France en Algérie entouré des attachés militaire et culturel qui n’ont pas déposé une seule gerbe, couronne ou même une fleur fraîche. Notre délégation s’est déplacée avec quatre gerbes en hommage aux morts français en terre algérienne. Cela signifie que l’État Français n’a pas rendu hommage à ses morts sacrifiés en Algérie. Les familles trouvent cette attitude scandaleuse ».

Me Jacques Cavanna tient, par ailleurs à apporter à Emmanuel Macron, « une information que vous ignorez sans doute, comme beaucoup de ministres du gouvernement : tout a été fait volontairement pour que monument aux morts des Français à Alger soit caché du public. Et l’Ambassadeur de France à Alger et les autres personnalités ferment volontairement les yeux ».

C’est incontestablement un scud qui a atterri ces derniers jours sur le bureau du Chef de l’État. À Montpellier, Me Cavanna, qui n’est pas prêt d’abandonner son combat et les familles qui se disent salies attendent une réaction d’Emmanuel Macron.

Ce vendredi, l’avocat montpelliérain insiste sur cette réalité : « Le problème ne vient pas des Algériens, ils nous aident dans nos démarches et se disent confus quand nos cimetières sont détruits, le problème vient de France. Il faut que M.Macron le comprenne bien ».

https://e-metropolitain.fr/2018/11/09/cimetieres-francais-rases-algerie-jacques-cavanna-alerte-emmanuel-macron/amp/

https://e-metropolitain.fr/2018/11/09/cimetieres-francais-rases-algerie-jacques-cavanna-alerte-emmanuel-macron/amp/


 
 
 
 
 
 

Cimetière Saint Laurent Imbert de Marignane: 1° novembre 2018 Stèle des Martyrs pour l'Algérie Française. Hommage à ceux qui sont morts pour que l'Algérie reste une province Française; honte aux traîtres-collabos-FLN, comme Maurice AUDIN...

Honorons nos Morts victimes du F.L.N. et des gaullistes... Aujourd'hui 09/11/2018 anniversaire de la mort du Félon... "La seule vraie mort, c'est l'oubli..."

 
 
 
 

Cinq ans pour réagir ?

 

C’est le temps qui nous reste, selon Gérard Collomb, si l’on veut éviter qu’un affrontement intercommunautaire majeur ne devienne inévitable en France. Il s’est confié à un journaliste de Valeurs actuelles le 13 février 2018.

L’hebdomadaire en rend compte dans son numéro 4275 du 1er novembre 2018 (pages 16 et suivantes). Nous reproduisons mot à mot cet entretien :

 

« - Au fond du fond, comment jugez-vous la situation sécuritaire en France ?

 -C’est très inquiétant. Ce que je lis tous les matins dans les notes de police reflète une situation très pessimiste. Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble…

 -Quelle est la part de responsabilité de l’immigration ?

 -Enorme. C’est pour ça qu’avec Emmanuel Macron nous avons voulu faire changer la loi… 

-Votre loi ne s’attaque qu’à l’immigration illégale. La légale permet de faire entrer plus de 200 000 personnes sur le territoire chaque année… 

-C’est vrai. On fait étape par étape. Mais ça reste un problème…

-Vous pensez qu’on n’a plus besoin d’immigration en France ?

-Oui, absolument. 

-Vous parliez du vivre-ensemble, tout à l’heure. Que se passe-t-il ? 

-Des communautés en France s’affrontent de plus en plus et ça devient très violent…  

-Que craignez-vous ? Une partition ? Une sécession ? 

-Oui, je pense à cela, c’est ce qui me préoccupe.  

-Combien de temps reste-t-il avant qu’il ne soit trop tard ?  

-Je ne veux pas faire peur, mais je pense qu’il reste peu de temps. 

-Combien ? 

-C’est difficile à estimer, mais je dirais que, d’ici à cinq ans, la situation pourrait devenir irréversible. Oui, on a cinq ans, six ans, pour éviter le pire. Après… » Fin de citation.

Cinq ans pour réagir… alors que la droite de conviction tire sur la sonnette d’alarme depuis des décennies, s’attirant les sarcasmes et les poursuites des bien-pensants.  Il faut  savoir gré à Gérard Collomb de cet accès de franchise,

qu’il a d’ailleurs réitéré le 3 octobre sur le perron de l’hôtel Beauvau, lors de sa passation de services avec Edouard Philippe impavide : « Aujourd’hui, on vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face » (même source).

Gérard Collomb, bien entendu, ne désigne pas les fauteurs de troubles, mais est-ce bien nécessaire ? Qui peut encore croire que l’ « ultra-droite » constitue le péril majeur qui menace la France et l’Occident ? 

Robert SCHILLING

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
La révolte contre l’invasion arabo-islamique a explosé dans un lycée de la Somme où la jeunesse française refuse catégoriquement de subir la propagande islamo-communiste au sujet de la Guerre d’Algérie.
Akli Tadjer est un écrivain né à Paris en 1954. Il écrit son premier roman, Les A.N.I du Tassili, en 1984, déjà sur l'Algérie. Il a depuis fait paraître une quinzaine d'ouvrage dont plusieurs ont été adaptés pour la télévision.

NDRL: Comment nous faire croire qu'un écrivain Franco-Algérien né à Paris en 1954 (Toussaint Rouge), va nous conter la guerre d'Algérie et l'Histoire de France, en toute impartialité??

Madame le Professeur, je devine votre couleur politique... Pourquoi ne pas inviter à votre rencontre au Lycée le 16 novembre 2018, Philippe CHIAVERINI, né en 1943 à Alger??

Il est un des témoins et acteurs durant la guerre d'Algérie...

 
 

Chers camarades

J’ai le plaisir de vous annoncer que le film « Les Pieds-noirs d’Algérie, une histoire française » réalisé par Jean-François Delassus et produit par Roche Productions sera diffusé sur

France 2, le jeudi 29 novembre en deuxième partie de soirée, dans le cadre d’une soirée spéciale consacrée aux relations entre la France et l’Algérie.

 J’ai été interviewé personnellement en tant que Président de l’Adimad-Mraf et membre actif de l’Organisation de l’Armée Secrète de mars 1961 à Juin 1962 date de mon arrestation et transfert dans les locaux de la Mission C à Oran.

Lors de cet interview j’y avais convié deux camarades Hervé Cuesta et Yves Del-Médico qui ont pu également s’exprimer.

Régis GUILLEM

 
 

Communiqué de la MRAF-Adimad : sur la Nouvelle Calédonie.

La MRAF-Adimad se félicite de la victoire du «  NON ».

Elle constate que le référendum, reste l’arme favorite de la Vème république gaulliste, pour porter atteinte à l’intégrité du territoire national.

Se souvenant de la tragédie algérienne, elle appelle tous les patriotes de Nouvelle Calédonie à la VIGILANCE.

Elle rappelle au président de la république qu’il est, de par la constitution, garant de l’intégrité du territoire national et que, de ce fait,

toute sécession d’un territoire même après usage référendaire reste ILLEGITIME et constitue un crime de FORFAITURE.

 
 
Fraude sociale... De quoi avoir les boules...
 
 

"Jt'en foutrais du vivre ensemble" ...avec des faits que l'on reconnait, mais tout bas, discrètement...chut !!!


 
 
 
ADIMAD ? "Présent!"
 
 
 
 
Eric Zemmour :
 
“Ce que Monsieur Weil oublie de dire c'est que les musulmans d'Algérie étaient de nationalité Française mais n'étaient pas citoyens car ils n'avaient pas renoncé à leur statut régi par la religion musulmane. La religion musulmane est un système juridico-politique."
 
"Depuis quelques décennies nous n'avons plus d'immigration, nous avons une invasion et une colonisation. Une invasion car ce sont des gens qui viennent alors qu'on leur a pas demandé de venir et qu'on ne veut pas qu'ils viennent. Une colonisation car ils imposent leurs moeurs, coutumes et religion. Ils les imposent de gré ou de force"
 
“Vous avez des quartiers où les policiers, médecins, pompiers ne peuvent plus entrer. Vous avez des boucheries Halal, vous avez une librairie Halal, des femmes qui se baladent en voile, des hommes habillés comme en Afghanistan au VIIIe siècle. Ce n'est plus la France !"
 
Est-ce qu'on a besoin de 400 000 étrangers de plus par an alors que nous avons d'innombrables territoires qui ne sont plus en France et qui sont islamisés intégralement ? Même les journalistes du Monde qui m'ont craché dessus parlent de l'islamisation du 93
 
 
 
 
 
 
 
 

Leur culot (mot trop faible) leur réussit partout sur la planète !!!

C'est parce qu'ils savent que nous sommes faibles !!

Car la haine et la guerre figurent dans leur livre "saint" !!

Dans le nôtre il n'y a que l'excuse et le pardon !!!

C'est pourquoi nous sommes déjà vaincus !!!

 
 
Sujet : Notre Dame de Sion !...
Et dans le même temps on supprime le BUS du mercredi pour aller du Lac, d'Issarlès, de Lanarce pour aller au marché de Coucouron ? Louis

Depuis 1 mois, notre sympathique gouvernement sous pression des associations bienveillantes vient de "déposer" (sans aucune consultation des villageois locaux), 40 "migrants" mineurs (musulmans évidemment !) dans le site de SION (54), tout proche de chez moi.
SION est un endroit de pèlerinage catholique depuis plus de 1500 ans et comptabilise 21 habitants dont 12 sœurs Clarisses et 1 prêtre Recteur.
Ces braves chrétiens ne doivent pas franchement être rassurés, de voir ces voisins s’installer chez eux même si bravement ils pratiquent "l'accueil de tous" et le "vivre ensemble" !
Qu'on se rassure, ces gentils "jeunes", efficaces et qualifiés, ont déjà volé une bagnole pour se faire la malle dès le 1er jour ! Seront-ils punis ?
On les comprend, ils sont dans un trou [en hauteur : 542 m !], nourris, logés, "blanchis", entretenus, en chambre individuelle avec télé et ordinateur dernier cri… Pour les promener, 2 navettes de bus par jour pour les emmener se détendre à NANCY
(40 km) !
Le français local qui paie taxes, CSG et impôts n’a jamais eu pareilles attentions. Lui pour se déplacer il doit prendre sa voiture s'il ne se l'est pas déjà fait tirée ! Comprenez, nos "touristes" eux souffrent de l'isolement, du brouillard, du froid, du désœuvrement et des nombreux catholiques qui viennent les voir (bouh, les vilains racistes !) le dimanche pour la messe.
On parle de supprimer l'habituel "Marché de Noël" qui se tient tous les ans ! Tu penses, il ne faut pas provoquer ces petits chéris !
À moins que l’on craigne qu’ils ne soient déjà reconnus djihadistes mais faut pas l'ébruiter. D'ici à ce qu'ils aient un édifice de prière pour la parité religieuse, il n'y a qu'un pas qui sera certainement bientôt franchi, n’en doutons pas. !
L’État (NOUS, NOS impôts !) leur verse généreusement 25 € d'argent de poche par jour, soit 775 € / mois X 40 personnes = 31000 € par mois !....
C’est autant que la retraite d’un travailleur qui a bossé durement toute sa vie et qui lui, continue à payer des impôts, son eau, son chauffage, sa nourriture, ses déplacements, et j'en passe…
Tout ceci ne nous coûterait (dixit le bienveillant Président du Conseil Général) que 85 € par jour et par adolescent !
Il n’en dépenserait pas autant pour un de ses administrés français !
Fais donc le calcul pour deviner combien cela pèse pour 40 individus ?…
Le tout multiplié par 30 jours pour le mois, multiplié par 6 car on les oblige à rester pendant 6 mois ! (à leur corps et esprit défendant, puisqu'ils veulent aller chez les Grands Bretons => 85 € x 30 j x 40 personnes x 6 mois = 612 000 €
Et il y a du chômage dans le pays, des gens dont la vie est précaire, des SDF qu’on ignore, des pauvres qu’on ne veut pas voir, etc.
Mais rassurons-nous : 'TOUT VA BIEN !" Nos politiques en sont persuadés, alors ?...
J'ai entendu à l'émission de Thierry Ardisson que des migrants aidés par une association française, ont envahi une église à Paris donc pas de messe....
Mais pourquoi n'ont-ils pas envahi une mosquée ?


Faire suivre ce n'est pas interdit ! (Pour l'instant !)

 
 
Ces journaleux deviennent agressifs dès qu’ils s’adressent à des patriotes représentant le R.N. ! C’est lamentable !
 
 
 
 
 
 
 
http://www.fdesouche.com/1097165-quand-gerard-collomb-se-lache-sur-limmigration-dici-a-5-ans-la-situation-deviendra-irreversible-je-crains-la
-secession-les-gens-ne-veulent-plus-vivre-ensemble?fbclid=IwAR1KDALUHQLQLXyIyEE-baU1aQaMWdHVOW_8O_k09T9tLwE5_aDae1Q-xic
 
 
 
 
 
APRÈS UNE TRÈS LONGUE ENQUÊTE, ILS ONT ENFIN TROUVÉ LES COUPABLES...
 
Ce texte, prouve une certaine "Lepénisation" des Esprits"...

 

L'enquête a été longue et difficile. Mais on a enfin réussi à identifier les odieux profiteurs suspectés de maintenir à peu près leur niveau de vie en période de crise. On les appelle des retraités. En fait, ce sont des paresseux qui, après 42 années d'activité, donnent un mauvais exemple aux jeunes sans emploi en jouant aux boules ou en réchauffant leurs rhumatismes au soleil. Il était donc grand temps d'imposer davantage leurs pensions. Ce rabotage de niche fiscale est d'autant plus urgent que, grâce au progrès de la médecine et de la chirurgie, ces séniors prétendent vivre de plus en plus longtemps sans se préoccuper de la santé de leurs caisses de retraites. Et puis, au moins est-on certain que, contrairement à d'autres contribuables plus valides et plus fortunés, ils ne battront pas en retraite pour fuir un pays où les technocrates de Bercy seront un jour les derniers actifs!... C'est vrai que la rumeur enfle de toute part : Ces salauds de retraités qui ont travaillé pendant les trente glorieuses, voilà de nouveaux bons boucs émissaires pour cracher au bassinet. Voilà une belle réforme pour la « France juste » que les guignols au pouvoir nous concoctent !... Bien fait pour leur pomme, d'avoir travaillé, cotisé et payé des impôts toute leur vie ! Diminuer leur "soi-disant" train de vie servira au moins à payer tous ces pauvres gens venus de l'extérieur pour faire valoir leurs "soi-disant" droits au pays des "droits de l'homme" ! Quel bonheur de vivre en France ....

                                                                                                     Philippe BOUVARD

 

 
 

"LES CHANTS DESESPERES SONT SOUVENT LES PLUS BEAUX"....

Le 28 octobre 1961 , il y a donc cinquante-sept ans aujourd'hui , circula dans toute une Algérie alors encore française un tract démystificateur , publié par l'O.A.S. , en rebellion ouverte sur tout le territoire de la République contre le pouvoir gaulliste . Notre excellente amie Christiane Divisia nous en rappelle parallèlement le contenu . L'organisation clandestine , soucieuse de maintenir une fraternisation qui avait jusque là toujours été entre les communautés européenne et autochtone , adjurait les pieds-noirs de ne pas répondre à quelques incidents sanglants , évidentes provocations du F.L.N. et des agents communistes , voire du Pouvoir . Très volontairement , le tract n'était pas signé du Général Raoul salan , chef de l'O.A.S. , mais de l'un de ses proches lieutenants , le Général Edmond Jouhaud . Car , peu de français d'alors le savaient , en sus d'être un militaire de qualité , de grade et d'influence , l'intéressé était aussi , voire d'abord ( surtout en la circonstance ) , un pied-noir ...Votre serviteur , fils d'un Officier para dont il suivit les pérégrinations de l'Indochine à l'Algérie , n'a jamais eu cet Honneur , comme aurait pu dire le regretté Chaplin , mais il s'est vite considéré comme "apparenté" , et le reste encore aujourd'hui . Vivre de l'âge de cinq ans à celui de dix ans dans un chouette coin de France , cela marque un homme à vie , surtout quant cet endroit lui apparaît comme un des plus beaux fleurons de la fraternité universelle ...car je le dis et je le répète , nous étions heureux en Algérie , tous , les pieds-noirs , les autochtones et tous ceux de passage plus ou moins long . Le racisme , dans sa pitoyable et hideuse dimension primaire ? Connais pas !...Ceci pour répondre fort aux métropolitains , machiavèliquement dressés à nous prendre pour des exploiteurs et des fauteurs de guerres coloniales ...L'Algérie ne connut sa tragédie que parce que l'odieuse idéologie marxiste voulut y inventer des problèmes qui n'étaient pas , et sut à cet effet convaincre quelques naïfs que ce serait si beau , l'indépendance ...Des problèmes de société , oui , il y en avait en Algérie , mais pas plus qu'en Métropole , la connerie à dimension humaine restant dans tous les cas un cancer incurable...Et par réaction , quand on a entendu un unique pied-noir traiter un autochtone de bougnoule , n'est-il pas un peu trop facile et réducteur de faire de tous les pieds-noirs d'odieux racistes ?...Le post du jour tombera donc à pic . Il rappellera que quelques intellos de gauche en mal d'idées et quelques authentiques assassins s'associèrent un jour pour détruire le Paradis . J'ajouterai  qu'à la tête de la Nation Française alors bien défaillante , ils trouvèrent le complice qui sinon leur aurait fait défaut..

 
 
Bravo au nouveau Président Brésilien !!

https://www.youtube.com/watch?v=WzxSG0r3Uus&feature=youtu.be
 
Le Café Histoire de Toulon  vous rappelle  la causerie sur « Gustave Thibon, Philosophe de plein vent ». Cette causerie aura lieu le dernier mercredi du mois, le 31 octobre 2018 au pub des Missionnaires de la Miséricorde Divine, Le Graal
( 377 avenue de la République , 83000 Toulon - entrée gratuite).

Danièle Masson, agrégée de lettres classiques, vous entretiendra de l'ardéchois Gustave Thibon, philosophe de plein vent. Elle évoquera avec les amis du Graal : son itinéraire et les rencontres de sa vie, son réalisme et les communautés de destin, Thibon et Dieu.
Sur place, au pub Le Graal,  Danièle Masson dédicacera son dernier essai publié chez Guillaume de Roux : " Zemmour, itinéraire d'un insoumis". Un ouvrage indispensable pour comprendre celui qui, souvent interdit des  grands médias,  continue de faire polémique tout en caracolant à la tête des meilleurs ventes chez les libraires.
 
Bravo Eric ZEMMOUR! Honte, à Alain DUHAMEL
 
 
 
 

Le « sympathique » lycéen de Créteil avait déjà frappé un policier

On en sait désormais plus sur le braqueur du lycée Édouard-Branly

Créteil, lycée Édouard-Branly, le 18 octobre : un élève met en joue un de ses professeurs en lui intimant de le noter présent. On connaît la suite. Filmée, la scène devient vite virale sur les réseaux sociaux. Déferlante de témoignages d’enseignants victimes de violences. Lancement de l’ironique hashtag #PasDeVagues pour dénoncer l’absence de soutien de la hiérarchie. Branle-bas de combat au sommet, de Blanquer à Castaner en passant par Macron : « inacceptable »« total soutien »« comité stratégique »« plan d’action ambitieux »… Roulez tambours, sonnez trompettes : le gouvernement, pour l’occasion, sort l’artillerie lourde de la com’.

D’autres font pleurer les violons. Des enseignants de son lycée expliquent que ce « jeune de 15 années […] n’a sûrement jamais pris la mesure de son geste ». Des journalistes racontent que ce « garçon plutôt sympathique », d’après son entourage, est tout « penaud » de sa « mauvaise blague ». Qu’il avait, le pauvret, « peur de la réaction de son père » si celui-ci apprenait qu’il avait été en retard en cours. Des trémolos dans la voix, on convoque, une fois de plus, tous les poncifs de la miséricorde démagogique.

Le Point révèle pourtant, ce vendredi, que cet enfant de chœur n’en était pas à son coup d’essai. Le 10 août, il « avait frappé un gardien de la paix en plein commissariat de Créteil ». Interpellé au milieu d’une « quinzaine de jeunes [qui] fumaient de la chicha, des produits stupéfiants et écoutaient de la musique à plein volume », il coupe la parole au policier qui explique la situation à sa mère, venue le récupérer, en le traitant de « menteur ». L’interrompt une deuxième fois : « T’es un pédé. » Le policier croit avoir mal entendu ; il réitère l’insulte. Le représentant de l’ordre « tente de procéder alors à une nouvelle interpellation pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique ».

« La maman essaie de s’interposer […], le lycéen empoigne le policier et le frappe à l’arcade. […] Deux renforts du commissariat interviennent à leur tour et plaquent le lycéen au sol puis le menottent. Le policier blessé a dû se rendre aux urgences médico-judiciaires […]. Il a déposé une plainte, tout comme un de ses collègues, blessé durant l’intervention […] Le jeune homme avait été placé, lui, en garde à vue. »

Des faits sans doute trop banals pour faire les gros titres des journaux. Mais qui, à l’heure où le ministre de l’Intérieur « n’exclu[t] pas la présence physique des forces de l’ordre » dans les établissements, posent d’autres questions sur la collaboration entre police et Éducation nationale. Ou sur la répugnance des chefs d’établissement à transmettre aux enseignants des informations concernant les élèves dangereux. Depuis le 10 août, on savait cet adolescent, qui avait frappé et blessé deux policiers, complètement irrespectueux de l’autorité et extrêmement violent. Et pourtant, il a fait sa rentrée comme tous les autres élèves, sans même, selon toute apparence, que les professeurs en aient été avertis. Comment expliquer, sinon, qu’ils aient écrit dans la presse que le chérubin n’avait pas conscience de la gravité de son geste, et que l’enseignante agressée ait paru « plus lasse que paniquée » ? Sans doute, une fois encore, a-t-on voulu protéger la racaille d’une éventuelle « stigmatisation ». Et tant pis pour la sécurité des honnêtes gens.

 
 
 

IL FAUDRAIT QUE BEAUCOUP DE FRANCAIS LISENT CETTE LETTRE

   Madame Shahla Pahlavi

à
Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré                                                 
75008 Paris


Monsieur le Président,

Je suis d’origine Iranienne, née en 1964 dans la province de Markazī, je suis arrivée en France en 1982, fuyant la République islamique de Khomeiny. 
J’étais l’ainée d’une fratrie de 4 enfants. Nous avons dû fuir le régime de Khomeiny, mon père fut arrêté par les gardiens de la révolution, il fut torturé, jugé, émasculé et décapité.
Ma mère fut arrêtée et violée cinquante-quatre fois, elle en a perdu ses ovaires. Moi j’avais à l’époque 14 ans, ma sœur 12 ans et mes frères 10 et 8 ans. Ma sœur et moi furent violées à dix reprises, ma sœur en mourut. On nous dépouilla de tous nos biens et nous dûmes porter le niqab.
Nous avons réussi ma mère, mes frères et moi à fuir Téhéran, pour nous réfugier chez un de nos cousins dans la province d’Ilam.
Profitant du conflit avec l’Irak mon cousin et ma famille avons fui l’Iran via la Turquie, heureusement que mon cousin était un homme d’affaires avec des relations et notamment des amis en Turquie.
Maintenant je suis française depuis 1996 et fière de l’être, j’ai pu faire des études supérieures, j’ai actuellement une bonne situation, une famille, un mari français, et 2 enfants. Et je puis affirmer que les français ne sont pas racistes dans leur grande majorité.
Je vous écris ce courrier Monsieur le Président, pour attirer votre attention sur les erreurs que vous faîtes vis à vis des islamistes, vous jouez leur jeu à des fins purement clientélistes et électoralistes. Je suis musulmane, non pratiquante, mais mon devoir est de vous alerter sur cet extrémisme islamique qui telle la peste se répand dans notre pays. 
Voir de plus en plus de femmes voilées dans notre pays, me glace le sang et me rappellent de douloureux souvenirs. C’est une atteinte à la dignité des femmes, bien que devant vous et les caméras elles diront que c’est leur choix, ces paroles sonnent faux et ne sont qu’illusions.  
Je connais beaucoup de femmes voilées, elles le font toutes sous la contrainte, elles sont victimes de chantage et de menace de mort. Huit de mes amis ont disparue, suite au refus du port du voile. Les mariages forcés ont augmenté de plus de 20% en 2012, soit 80000 estimés.
Monsieur le président, pour des raisons électoralistes et clientélistes, vous ne devez en aucun cas céder au chantage des musulmans. Que Monsieur Valls ait reçu des femmes voilées totalement manipulées par leur conjoint est un scandale et une atteinte aux libertés fondamentales de la femme. Madame Najat Vallaud Belkacem ministre du droit des femmes en recevant aussi ses femmes porte atteinte à la dignité des femmes, que soit disant, elle défend, et donne raison aux intégristes. Je lui ai fait quatre courriers restés sans réponse, et je lui demandé un entretien et j’ai eu fin de non-recevoir. 
Certes 85% de la population musulmane a voté pour vous, mais ne cherchez pas à garder cet électorat en acceptant tous leurs désirs. La religion et la politique ne font jamais bon ménage. Vous mettez actuellement la liberté des femmes en péril, vous obligez vos compatriotes à manger Halal, vous leur imposez au journal télévisé le ramadan, qui n’a pas à faire les gros titres des journaux. Vous imposez dans les écoles des repas halal, vous faîtes supprimer dans les crèches et les écoles les dessins de petits cochons et les cochons tirelires sous prétexte de signes islamophobes. Tout cela est absurde et dangereux pour notre démocratie.
Au risque de vous choquer, ces gens-là sont des manipulateurs qui se réfugient derrière le racisme et l’islamophobie, mais en fait, ils veulent nous imposer leur religion, leurs us et coutumes. Pour eux le temps est une notion dérisoire, ils ont le temps pour eux, mettront-ils dix ans, vingt ans ou plus ils arriveront à leur fins. Surtout en France où vous les politiques, vous êtes plus intéressés par vos carrières que par l’avenir de la France.
Vos attitudes clientélistes ne font qu’amplifier les haines et augmenter le racisme, les gens sont à cran, le fait de voir que des gens de confession musulmane sont pris en considération par le pouvoir plus que le français de souche les exaspère.
Les politiques dites d’intégration que vous faites et qu’on fait vos prédécesseurs sont lamentables. A savoir que ce n’est pas au peuple d’accueil de s’intégrer aux derniers arrivés, mais aux derniers arrivés de s’intégrer. Nous assistons à un repli identitaire qui s’accompagne d’un violent retour aux sources culturelles dans la plupart des sociétés sources de l’immigration, et ce repli trouve sa traduction jusque sur le sol des terres d’accueil. Il y a aussi le fait que l’on pense que tout le monde a vocation à s’intégrer, ce qui est impossible. Des immigrés ne voudront ou ne pourrons jamais s’intégrer. Beaucoup, et il ne faut pas avoir peur de le dire, sont venus en France pour profiter de la politique sociale qui est, disons le franchement, la plus avantageuse du monde pour les bénéficiaires.
De plus, il faut évoquer le tabou du taux de natalité qui conduit à feindre de croire qu’un enfant éduqué au sein d’une fratrie nombreuse, avec des parents qui ne détiennent ni le niveau d’instruction, ni la maîtrise des codes de la société française, pourra réussir à terme aussi bien qu’un enfant éduqué dans une fratrie de taille raisonnable et dont les parents détiennent suffisamment de clés, l’une des plus importantes étant au demeurant le souci de l’enfant et l’écoute de ses besoins pour un développent harmonieux au sein de notre société. A savoir, ne vous en déplaise Monsieur le Président que pour ces gens faire des enfants, est un revenu financier non négligeable, certains arrivent à percevoir jusqu’à 20000€ d’aides en tout genre.

Contrairement à ce qui avait cours pour l’immigration intra-européenne, il y a aujourd’hui un sens à parler d’intégration au bout de plusieurs générations, car la dégradation de l’intégration dans le temps est une réalité qui se mesure chaque jour. Elle se mesure au travers du refus d’utiliser la langue française au quotidien, y compris dans les cours de récréation. Elle se mesure au travers de la remise en cause de la neutralité religieuse dans les universités, dans les entreprises, dans les hôpitaux. Elle se mesure par les guerres tribales qui ont lieu dans les cités où différentes ethnies s’affrontent jusqu’à la mort. Cette dégradation a d’ailleurs été consignée par un certain nombre de chercheurs, dont récemment Hugues Lagrange dans son ouvrage Le déni des cultures, où il écrit que nous assistons à "un ré enracinement des troisièmes et quatrièmes générations de l’immigration dans la culture de leurs parents et de leurs pays d’origine."
Ce qui exaspère aussi les Français dans le contexte religieux, c’est que non seulement on leur impose de manger Halal, mais aujourd’hui, en France, on détruit des églises car elles sont trop couteuses en entretien pour les communes, mais on  construit des mosquées à tour de bras. Dont l’entretien sera en tant que lieu de culte à la charge des communes.
N’oubliez pas Monsieur le Président, les événements qui se produisent actuellement en Egypte, en Tunisie, où de jeunes hommes et femmes se battent et se font tuer pour être libres, ne pas porter le voile, pouvoir s’embrasser dans la rue, danser, vivre une vie à l’occidentale, alors que vous et votre gouvernement, vous ouvrez la porte à l’obscurantisme, pour des raisons électoralistes et populistes.
Continuez sur cette voie et vous mettrez votre pays dans le noir des niqabs et sans doute le dirigerez vers une guerre de religion.
J’aime la France, mon pays d’accueil où j’ai pu trouver la liberté d’expression, la liberté de pensée, où j’ai pu étudier, où je peux travailler et manger à ma faim. 
Mr Le Président, je vous conseillerai de relire beaucoup d’ouvrages de nos philosophes français, tant qu’il en est encore temps, et pensez à l’avenir de la France, de nos enfants, de nos fils et filles et ne leur imposez pas par carriérisme une vie vouée à l’obscurantisme religieux. Je ne voudrais pas que mes petits-enfants fuient la France d’ici quelques années, comme moi j’ai dû fui l’Iran pour ne pas vivre sous la terreur et sous le joug de religieux intégristes.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’hommage de mon respect.


Madame Pahlavi

 
 
Bel exemple à suivre...
 
 
 
 
 
 
Bonne nouvelle!!
 
 

 

 
 

 SVP  REPASSEZ-VOUS CETTE VIDEO AVANT DE VOTER

AUX PROCHAINES ELECTIONS EUROPEENNES

 

Jean Claude JUNCKER , Président de la Commission Européenne, bourré comme un coing.  Une honte !  Et ça dirige l'Europe !

Ainsi il fait ce qu'on lui dit. Il est content, il peut abuser de la boisson  à sa guise, mais là, le 12/07/18, il a échappé à tout contrôle.

 

 
Les Babaos-gauchos de la Fnaca persistent à dire que "plus aucun coup de feu n'a été tiré en Algérie, le 19 mars 1962, à midi... Nous sommes dans la 2° phase de la guerre d'Algérie...
 
 
 

Horreur à Rome: un adolescent de 16 ans a été drogué et violé par une douzaine d'hommes pendant plus de 10 heures avant d'être tué
Le corps de desiree mariottini a été trouvé sur un lit improvisé dans la "Drug House", un bâtiment occupé dans la capitale italienne. Il y a deux prisonniers sénégalais pour le crime

La semaine dernière, le corps d'une jeune fille de 16 ans, desiree mariottini, a été trouvé dans un bâtiment occupé à Via dei Lucani, dans le quartier historique de San Lorenzo à Rome. Originaire de Citernea di Latina (à environ 50 kilomètres de la capitale italienne), la jeune femme a été violée puis tuée. Pour l'instant, les détenus sont deux hommes d'origine sénégalaise qui vivent à Rome de manière irrégulière.
La police a révélé que desiree a été violée par plusieurs hommes depuis l'après-midi du jeudi 18 octobre. Elle a été droguée, laissée inconsciente et agressée sexuellement par une douzaine de personnes. Desiree est morte le 19, donc son calvaire a duré plus de 10 heures. Elle a été étouffée, elle croyait avoir la bouche couverte d'une main pour qu'elle ne crie pas.

Dans les ruines de l'immeuble volé, il y avait plus de gens. En fait, un appel anonyme a révélé qu'il y avait une fille morte là-bas. Mais quand les services d'urgence sont arrivés, ils ne les ont pas laissé entrer. Ils ont fermé la porte avec un cadenas et les médecins ont dû attendre la police.

Les chercheurs essaient encore de comprendre pourquoi Desiree est entrée dans le bâtiment, connu sous le nom de "Drug House", où l'héroïne est vendue et consommée. Certains journaux disent qu'il essayait de récupérer le téléphone qu'il avait été volé, d'autres essaient de récupérer le téléphone qu'il avait donné en échange d'une dose, et d'autres qui voulaient directement acheter de la drogue. Ce qui est connu, c'est que depuis août a suivi le programme "sert " le service offert par le système national de santé pour les toxicomanes

Les autorités ont arrêté deux sénégalais, Mamadou Gara, 26 ans, et Brian Minteh, âgés de 43, pour le crime. Ils sont accusés de violence sexuelle de groupe, de transfert de drogue et d'homicide volontaire avec les circonstances aggravantes de la cruauté.
Hier, à San Lorenzo, des centaines de personnes ont laissé des démonstrations de solidarité: bougies, bannières, fleurs. En plus des résidents, il y avait beaucoup de femmes qui ont chanté des slogans contre fémicide et la violence. À l'heure du déjeuner, le Secrétaire à la maison Matteo Salvini est arrivé, qui a été contesté et accusé de vouloir exploiter ce qui s'est passé pour promouvoir un plan pour les expulsions et leurs politiques anti-immigration.

Ils ne l'ont pas laissé entrer dans le bâtiment, donc de la porte, il a annoncé qu'il va accélérer l'expulsion des lieux occupés illégalement.  "Dans les prochains mois, nous ferons un plan

extraordinaire des expulsions ", at-il promis.

https://www.infobae.com/america/mundo/2018/10/25/desiree-mariottini-horror-en-roma-una-adolescente-de-16-anos-fue-drogada-y-violada-por-una-docena-de-hombres-durante-mas-de-10-horas-antes-de-ser-asesinada/

 
 


De ce fait, auriez-vous l’obligeance de m'expliquer ce qui suit :
Le triste Radouane Lakdim n'est autre que l'assassin du gendarme colonel Arnaud Beltrame à Trèbes.D'abord c'est un Marocain né au Maroc et qui est devenu français.

Pour ceux qui peuvent s'étonner que la nationalité Française lui ait été accordée, une explication s'impose :
- Donc le gus est né au Maroc en 1992
- En France, il a été condamné en 2011 pour détention d'armes
- Au vu de ses activités, il a été fiche "S" en 2013
- Et aussi vite, condamné pour outrage envers la Force Publique la même année
- Et on ne sait par quel miracle, il obtient la nationalité Française en 2015 !


PREMIÈRE INTERROGATION LÉGITIME :
- Comment se fait-il que l'on octroie la nationalité Française à un étranger condamné ?

ET CE N'EST PAS FINI :
- En 2016, un an après sa nationalisation, le gus retourne en prison pour trafic de stupéfiants !
- Mieux : Le gus devient TERRORISTE en 2018 !

DONC :
- L'individu Radouane Lakdim avait une carte d’identité française depuis 2015, alors qu'il était fiché "S" depuis 2013 !
- Ce qui veut dire de manière très simple que l’État Français lui a octroyé la nationalité française sans tenir compte de sa radicalisation depuis 2013
- Et en 2018 IL TUE !


EN CONCLUSION :
- Tout simplement : cherchez l'erreur !
- Et surtout posez-vous la question : Il y a combien de Radouane Lakdim autour de vous,et dans l' hexagone ?...
- Et ce, grâce à qui ?…

 Bref, comme beaucoup de Français profondément imbéciles, Gaulois réfractaire au bien-être des migrants, continuez à soutenir tous ces "passeurs" et "humanitaires", qui s'insurgent, et vous traitent de racistes! 

 
 

NICE-MATIN
La rue Rossetti prise en otage par des dealers ?

PAR Laure bruyas Mis à jour le 24/10/2018 à 05:08 Publié le 24/10/2018 à 05:08

 

Entre les rues de la Croix et Rossetti, le QG des trafiquants, selon les commerçants et les riverains. N.-M.

La rue Rossetti prise en otage par des dealers ?

Par Laure bruyas Le 24/10 à 05h08 MàJ 24/10 à 05h08

Vitrine taguée, menaces, bagarres, incivilités, drogue… Commerçants et riverains affirment que des trafiquants se sont approprié cette ruelle du Vieux-Nice

La rue Rossetti est-elle devenue le « territoire » d'une ou plusieurs bandes de dealers ?

C'est ce qu'affirment des commerçants et des riverains du Vieux-Nice qui témoignent anonymement par peur des représailles.

Ils racontent un quotidien d'incivilités, de trafics, de menaces et d'usure.

Mais c'est une bagarre, plus violente que les autres, qui libère la parole. Le 9 octobre, relate une commerçante, « une échauffourée a éclaté entre bandes en plein après-midi. Les terrasses étaient pleines : des mamans avec des poussettes, des touristes, des gens du quartier. ça a dégénéré. Ils se sont battus à coups de barres de fer. Un scooter a volé au milieu de la rue. Les gens ont hurlé,...

NDLR: la place Rossetti où aboutit la rue Rossetti est une place illustre du Vieux Nice, avec le porche de la splendide Eglise Sainte Réparate. Les touristes y affluent en permanence et y consomment chez un célèbre glacier.

Voila donc que ce quartier devient aussi la proie des bandes qui n'ont plus peur de rien. Plus aucun quartier n'est épargné et la célèbre avenue Jean Médecin n'aura bientôt plus rien à envier à la Canebière, en particulier le week end, qui rappelle la place du Gouvernement à Alger dans les années 1950.

Espérons que dans 12 ans, les Niçois n'auront pas à choisir eux aussi entre la valise ou le cercueil.

 

 

 
 
 

Un audio révélerait le meurtre odieux et l'agonie de sept minutes de jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul
UNE source turque qui a entendu un enregistrement capturé dans la montre Apple du journaliste a révélé des détails choquants de ses derniers moments de la vie.  "Il n'y avait aucune tentative pour l'interroger. Était allé le tuer», a déclaré

Jamal Khashoggi, le journaliste qui a disparu après avoir entré dans le Consulat saoudien à Istanbul, a été démembré vivant dans une exécution brutale et est mort après une agonie de sept minutes, comme révélé par une source turque qui a entendu un enregistrement des derniers moments du dissident Arabie.
La source a dit, sous la condition de l'anonymat à l'œil du Moyen-Orient que Khashoggi a été assassiné peu après avoir pénétré dans le consulat.
  "Il n'y avait aucune tentative pour l'interroger. Ils étaient allés le tuer», at-il dit à la médiane spécialisée sur le Moyen-Orient.
Selon la source, qui a prétendu avoir entendu un enregistrement capturé dans la montre d'Apple du journaliste, Khashoggi a été traîné du Bureau du consul général et placé sur la table d'un studio à côté.

Le consul lui-même a été sorti de la salle", a déclaré la fontaine, ajoutant qu'un témoin au rez-de-chaussée entendu des cris épouvantables.
Là, selon la source turque, Salah Muhammad al-Tubaigy, qui a été identifié comme le chef de la preuve médico-légale au département de la sécurité de l'Arabie saoudite, a commencé à démembrer le corps de Khashoggi sur une table alors qu'il était vivant.

Les cris cessèrent lorsque le journaliste, qui a été vu pour la dernière fois au consulat de l'Arabie saoudite le 2 octobre, a été injecté avec une substance inconnue.
La fontaine compté d'autres détails frissonnants. Alors qu'il a procédé à la démembrement du corps, Tubaigy mis sur un casque pour écouter de la musique et a recommandé d'autres membres de l'Escadron de faire de même.
  "Quand je fais ce travail, j'écoute de la musique. Ils devraient également le faire», a déclaré Tubaigy.
Le meurtre a duré sept minutes, dit la source. Il a également fait valoir qu'une version de trois minutes de l'enregistrement a été livrée au journal turc Sabah, qui ne l'a pas encore publié.
Tubaigy était l'un des 15 membres de l'équipe saoudienne identifiés par la Turquie qui sont arrivés dans le pays le même jour dans un avion privé.

https://www.infobae.com/america/mundo/2018/10/17/un-audio-revelaria-el-asesinato-atroz-y-la-agonia-de-siete-minutos-de-jamal-khashoggi-en-el-consulado-saudi-de-estambul/

 

NDLR: Ceux qui ont vécu la "guerre" d'Algérie, retrouveront dans cette exécution, les raffinements que réservaient les gentils fellaghas à leurs prisonniers.

Il semble que les 3 Djihadistes du Bataclan avaient aussi été à bonne école...

 
 
 
 
 
Je ne suis pas de son parti mais je suis tout à fait d'accord puisqu'on crache sur les poilus  morts pour libérer la France en laissant rentrer les migrants 
 
 
 

Un excellent texte écrit par un certain @Noam Marianne que je ne connais pas mais dont je salue la lucidité.

Je suis un provincial et je voyage beaucoup en France.

Je ne me suis jamais senti menacé par les évangélistes par exemple, alors que beaucoup de français se sentent menacés par l’islam en tant que religion et en tant que civilisation car elle produit des normes socioculturelles antagonistes aux nôtres et transforment des quartiers, des villes en souks chaotiques.
Et puis on finit par fuir ces quartiers puis on les contourne.
Et si on est obligé de vivre dans ces quartiers, on reste en paria, on baisse la tête, on ne répond pas aux affronts, aux insultes, on ne dépose pas plainte pour éviter les représailles.

Alors quel rapport avec l’islam ?

I y a un rapport car tout cela s’est construit sur le rejet de la France, de ses institutions et de ses représentants.
Cela vient de quoi?
Cela ne vient pas du chômage ou de la discrimination comme on voudrait nous le faire croire.

Cela date de la guerre d’Algérie avec les bureaux du FLN qui régentaient les communautés algériennes en France.
Dans les années 50, il y avait 250 000 algériens en France dont 180 000 en Seine Saint Denis.
Cette forte communauté était appelée la septième wilaya du FLN et celui ci prélevait sur les algériens un impôt révolutionnaire et surveillait les algériens de métropole afin qu’ils ne s’éloignent pas de l’identité algérienne et islamique.
Quiconque enfreignait les règles religieuses et ne payait pas l’impôt pouvait être exécuté par le FLN.
A cette époque 4000 algériens ont été exécutés en France et il y eut 10 000 estropiés.

En 1984, ma grand mère Fatima m’expliquait qu’elle avait opté pour la nationalité française mais que cela ne devait pas se savoir car c’était la honte et trop dangereux.

Déjà à cette époque le FIS travaillait les algériens du bled idéologiquement et ils prirent le relais du FLN dans les banlieues françaises au début des années 90.

Quand on vient de la gauche SOS racisme, tout cela est difficile à admettre et à appréhender.

On préfère se perdre en théories fumeuses marxisantes.

Lorsque les dégâts de l’islamisme se présentent dans toute leur cruauté et barbarie, on consent à admettre qu’il y a un problème mais en faisant d’abord la preuve de son antiracisme et de son égalitarisme en attaquant toutes les religions quitte à leur faire une publicité qu’elles n’espéraient pas.

Pendant que Sevran battait des records de départ en Syrie, Gattignon combattait les évangélistes et je découvrais le danger évangéliste!

Le rôle des associations laïques fut de cantonner le débat à la loi de 1905 et du bout des lèvres de dénoncer le communautarisme.

Il fallait surtout éviter que les 3 i s’invitent dans le débat et qu’on fasse des liens, car cela pouvait faire le jeu de...

Les 3 i sont:

L’islam 
L’insécurité 
L’immigration

L’islam est une religion d’importation récente au regard de l’Histoire de France.
C’est la religion des descendants de nos anciens colonisés dont font partie ma famille maternelle.
Leurs pays d’origine sont traversés par un retour à un islam des origines, l’islamisme.
On ne peut pas balayer d’un revers de main cette donnée et faire comme si les musulmans qui traversaient la Méditerranée étaient vierges de valeurs et de culture.

Si l’État organise la société et fait appliquer les lois, la population porte en elle une culture, des us et coutumes, des traditions qui permettent une certaine identité et organisation de vie qui fait « norme ».
Si cette population qui est majoritairement d’origine européenne et accessoirement blanche, n’est plus la norme dans un quartier, le travail d’imprégnation culturelle ne peut plus se faire et absorber les nouveaux venus dans la matrice sociétale française.

Et cela on refuse de le voir et de l’admettre car cela entraînerait des jugements de valeurs sur des cultures différentes.

Dans un département comme le 93, où les trois quart des naissances aujourd’hui sont d’origine extra européenne et où la moitié au moins des habitants sont musulmans, avec près de 400 000 clandestins, je ne vois pas comment on peut ramener ces personnes vers un « french way of life » qui casserait le communautarisme et nourrit l’islamisme ainsi que la partition.

Il s’agit d’un problème d’immigration mal géré tant sur les flux migratoires que sur ce que nous avons à proposer aux nouveaux arrivants au delà des droits administratifs et sociaux.

L’islam en 1962, c’était 350 000 personnes, 80% d’hommes.

Aujourd’hui c’est entre 7 et 10 millions de personnes, on ne sait plus quantifier de peur de faire peur, ce qui en dit long.

 
 
  C'est du pain béni....
 
 
 

La France a suspendu son obligation d’étiquetage anti-Israël dans l’attente d’une décision de la Cour de justice européenne sur la question.

Les autorités françaises ont annoncé plus tôt ce mois-ci la suspension d’une obligation d’étiquetage discriminatoire et politisée imposée aux produits israéliens, dans l’attente d’une décision de la Cour de justice des Communautés européennes.

L’exigence française imposait que les produits israéliens de Judée-Samarie et des hauteurs du Golan soient étiquetés «colonies israéliennes».

Cette exigence a été promulguée en 2015 après que la France et 15 autres pays de l’Union européenne (UE) aient exhorté le bloc à clairement étiqueter les produits vendus dans les pays membres originaires de ces zones israéliennes, qu’ils prétendent être «occupées». Cependant, les marchandises provenant de ces régions ne sont pas produits par les Israéliens peuvent continuer à dire «produit de la Palestine».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué le double standard préjudiciable, en déclarant « qu’il est déroutant et troublant que la France adopte un double standard par rapport à Israël, tout en ignorant 200 conflits territoriaux qui se déroulent actuellement dans le monde ».

Le dernier développement de cette saga, la suspension de l’exigence d’étiquetage français, a été provoquée par une action en justice engagée par The Lawfare Project en 2017 contre le ministre français de l’Économie et des Finances.

La première action du projet Lawfare a été portée devant le Conseil d’État au nom de Psâgot Winery LTD, un vignoble israélien dont les distributeurs européens sont soumis aux règles d’étiquetage. Psâgot est représenté par le cabinet d’avocats réputé Cabinet Briard.

En mai, le Conseil d’État a soumis à la Cour de justice des Communautés européennes pour obtenir son avis, qui devrait être rendu à la fin de 2019, à propos de deux questions essentielles au centre de l’affaire.

Brooke Goldstein, directrice exécutive du projet Lawfare, a déclaré: «Nous sommes heureux que le gouvernement français n’applique pas ses politiques discriminatoires et illégales, en attendant l’issue de l’affaire.»

Elle a toutefois noté: «Nous n’aurions pas dû atteindre ce point en premier lieu, dans lequel une société israélienne doit faire appel aux tribunaux européens pour faire respecter les droits économiques fondamentaux. Toute la question aurait facilement pu être rendue sans objet si le gouvernement français avait annoncé que la politique – qui contredit clairement les lois commerciales européenne et française – serait suspendue pour une durée indéterminée. »

 

 
 
 

Vivent les Marseillais qui ont élu Mélanchon !

             

plus sénateur, mais touche sa retraite du Sénat, nouvellement élu député de l'Assemblée Nationale,a-t-il démissionné du Parlement Européen comme la loi l'y oblige ? NON !!!!

D'où vient Mélenchon ? PIEGE PAR LE CANARD ENCHAINE

     Voilà qui va plaire aux travailleurs et autres personnes imposées !!!

D'où vient Mélenchon, actuel député européen (6.200 euros net mensuel + 4.300 d'indemnités mensuelles + 3O4 euros par jour de présence, + 4.243 euros par an pour transport ) ? 

Il n'est plus sénateur de l'Essonne. A-t-il une retraite de sénateur à 65 ans pour 19 ans de travail (4.467 euros moyenne net mensuel )?

 

 Jean-Luc Mélenchon est le fils cadet de Georges Mélenchon, receveur des Postes, télégraphes et téléphones (PTT), et de Jeanine Bayona, institutrice, tous deux nés français en Algérie. Il naît le 19 août 1951 à Tanger, au Maroc, alors zone internationale,où ses parents travaillent.

 Son grand-père paternel, Antonio Melenchón est un Espagnol de la région de Murcie. Au début des années 1900, il s'installe à Oran, en Algérie alors française, et y épouse Aimée Canicio, elle aussi d'origine espagnole. Du côté maternel, son grand-père, François Bayonna, est né en 1889 près de Valence, en Espagne, et est marié à Jeanne Emmanuelle Caserta, une Italienne originaire de Sicile.

Née en 1974, la fille de Jean-Luc Mélenchon et de son ex-femme Bernadette Abriel est également l'épouse de l'homme politique Gabriel Amard, secrétaire national du Parti de Gauche ( 49 ans,)

 

·         

·        Vice-président du conseil général : 2001-2004 

·         

  • Président de la Communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne : 2004-2014 
  • C'est la "grand mère de Mélenchon, qui allait en char à bancs à Stahoueli et a été rapatriée en caravelle en 1962 " qui doit être   contente de la réussite de sa descendance.

MELENCHON PIEGE PAR LE CANARD ENCHAINE

 Le CANARD ENCHAINÉ DÉVOILE :

Mélenchon contre la publication de son patrimoine par Europe1. Voilà, le masque est levé !

Mélenchon le chantre des sans-culottes et des sans-papiers l’anti-capitaliste ne veut pas que l'on sache comment il vit, ni quels sont ses revenus !

C'est bien un homme public qui vit avec de l'argent public

Mais en lisant la suite, vous allez comprendre.

Le Canard enchaîné dévoile

Monsieur Mélenchon possèdeun petitappartement dans le 15e à Paris.

Oh, il ne fait que 218 m2 : (une chambre de bonne somme toute !) Qui est évalué par 'Immo consulte' entre 1 million quatre cent mille euros et 1.5 million d'euros, une bagatelle !1.500.000 EUROS

puis il a héritéd'une chaumière en Dordognesur un terrain de 1,4 hectare de 9 pièces et dépendancesévaluée à sept cent dix mille euros.710.000 EUR

Puis de sa tante d'un studio à Deauville pour aller se faire bronzer ! Avec vue sur mer SVP...

Évalué à pas cher, car seulement deux cent vingt mille euros 220.000 EU!!

Pour finir 3 voitures, une C6 exclusive Citroën à 44 000 euros, une vieille 206, et une Clio pour aller faire les courses...   
on fait le compte nous arrivons (sans compter la 206 !!) à  DEUX MILLIONS QUATRE CENT SOIXANTE-CINQ MILLE EUROS (2.465.000 euros) !!!!!!

Voilà, on comprend mieux pourquoi M. Mélenchon ne veut pas dévoiler son patrimoine...Les smicards, les ouvriers, les chômeurs, les pauvres, les RMIstes, les RSA, etc., et la "classe moyenne" apprécieront...
Un grand patron doit publier son patrimoine et M.Mélenchon, homme public qui vit avec l'argent des contribuables, NON ?

EN RÉSUMÉ :

Patrimoine de 2.465.000 euros

et il perçoitCHAQUE MOIS

DÉPUTÉ EUROPÉEN :19 105€

SÉNATEUR de l'ESSONNE :17 000€

donc36.105€par mois d'argent public 

+ remboursement des frais de: avion, taxi, téléphone, poste, SNCF, etc.

Pas mal pour quelqu’un qui se dit anti-capitaliste et qui n’aime pas les riches !

Faites circuler, tout le monde n'a pas l'opportunité de lire le Canard

 
 
 
 
 
 
Lors de sa passation de pouvoirs le 3 octobre dans la cour intérieure du ministère place Beauvau, Gérard Collomb a prononcé un discours testamentaire attirant l'attention !
 
 
« Si j’ai un message à faire passer – je suis allé dans tous les quartiers, des quartiers nord de Marseille au Mirail à Toulouse et à ceux de la couronne parisienne : Corbeil, Aulnay, Sevran – c’est que la situation est très dégradée, et le terme de “reconquête républicaine” prendra tout son sens parce que, aujourd’hui, dans ces quartiers, c’est la loi du plus fort qui s’impose, celle des narcotrafiquants et des islamistes radicaux, qui a pris la place de la République. Aujourd’hui, on vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face. »
 
 
La presse convenue a traité ce discours avec la même délicate discrétion qu’elle avait traité les confidences vespérales de François Hollande aux deux journalistes du journal du soir à qui il indiquait ses craintes d’une « partition » du territoire national en raison du problème de l’immigration.
Lorsque quelque chose la dérange, la presse convenue la dissimule avec la même application et le même soin qu’elle grossit ce qui l’arrange. Ici cependant, la dissimulation des propos du ministre en partance n’ont même pas l’excuse qu’ils soient confidentiels, puisqu’ils étaient prononcés publiquement sur le perron dans le but manifeste d’être écoutés, propagés, et qui sait, entendus.
Mais notez bien ceci : de la même façon que personne ne s’était hasardé à critiquer sur le fond les craintes dissimulées de l’ancien président, personne n’a osé ériger en doute ou seulement considérer comme excessivement alarmiste, le testament ministériel d’un notable lyonnais ordinairement placide.
Telle est désormais la France schizophrène.
Reproduction autorisée avec la mention suivante :
© Gilles-William Goldnadel.
 
 

Le rappeur Nick Conrad appelle 

à tuer les Blancs dans un clip :



Extrait des paroles :

Je rentre dans des crèches, 
je tue des bébés blancs, 
attrapez-les vite 
et pendez leurs parents,
Écartelez-les pour passer le temps.
Divertir les enfants noirs, 
de tous âges, petits et grands,
Fouettez-les fort, 
faites-le franchement
Que ça pue la mort 
que ça pisse le sang
Pendus aux arbres 
dans le vide sidéral
Que ces fruits immondes 
procurent un spectacle fascinant
Blafards et marrants
Ôtez leur toute vie, 
qu’ils soient des objets 
sans vie dès à présent
Possédez les, mettez vos noms 
sur leurs testaments

Refrain:
« Pendez les, 
Pendez-les tous, 
pendez les blancs ».

Pas de sentiments, 
qu’ils meurent tous en même temps ! 

Donnez l’exemple, 
torturez devant le groupe
Ceux qui sont trop récalcitrants

Pour sûr,  comme le dit Moix, comme le dit tout 

kollabo héréditaire d'un pays qui se prend pour Jean Moulin

en regardant le Père de Michel Drucker, gestapette salariée,

on tient là un de ces fameux Victor Hugo 

qui se cachent parmi les migrants 

entre les astrophysiciens et les chercheurs 

en physique quantique !


Quand il se couche devant son maître 

dominant, le Français, à 95%, ne craint pas 

le ridicule statufié.  Et c'est Marine qui est 

convoquée chez un psychiatre parce qu'elle

refuse - DEVANT L'HISTOIRE - 

d'être la révisionniste du nazislamisme .

Honneur à elle ! 

Mais pourquoi ne pas rappeler aux organisateurs 

de ces chasses publiques qui mettent les héros d'un 

côté et les vendus collabos de l'autre,  comment 

finissent leur vie les traîtres quand le pays est libéré  ? 

Vitus

 
 

Avec ça . . .on est bien parti ! ! !  ce Zozo pur opportuniste, passant des socialistes (Tête de liste PS lors des élections régionales de 2015, il échoue au premier tour.)

aux macronistes, est tellement incapable et incompétent en matière de sécurité (ministre de l’intérieur )

qu’on a dû lui adjoindre Laurent Munez (ex-préfet de police des Bouches-du-Rhône de 2015 à 2017,  où il est confronté à des règlements de comptes liés à la drogue. . .

à quelques années près, il aurait pu avoir à faire à son nouveau chef ! ! !    Laurent Nuñez est issu d'une famille de pieds-noirs d'origine espagnole Admis à l'École nationale d'administration 

par concours interne en 1997 dans la promotion Cyrano-de-Bergerac. . . Et encore un Enarque . . .  encore la maffia de cette école ! ! !)

 

Castaner rêvait de ce poste. Pourtant, rien ne prédestinait cet élu des Alpes-de-Haute-Provence, 52 ans, surnommé «Kéké» ou même «Simplet» pendant ses trois décennies passées au Parti socialiste, à être propulsé Place Beauvau, à la tête d'une administration très codifiée. Il a beau rappeler qu'il était le «M. Régalien» de l'équipe de campagne de Macron, tenter de faire transparaître une autorité naturelle, Castaner n'était pas forcément programmé pour cette fonction. Pis, ce fils de militaire, né à Ollioules (Var), a plaqué tôt famille et études pour traîner dans les milieux interlopes marseillais, où il attrape le virus des jeux d'argent et côtoie des caïds *, période qu'il présente comme sa «part d'ombre». «Le remaniement a pris du temps parce qu'il fallait passer au crible son passé, au cas où il y avait des erreurs de jeunesse», croit savoir un proche du chef de l'État. «Au moins, il connaît le milieu voyou, avec le temps qu'il a passé à jouer au poker dans les strip-clubs…», ironise un macroniste.

Sa jeunesse. . .   il a été à bonne école . . .  des caïds !

À 18 ans, il quitte le foyer familial et reste deux ans à Marseille, où il gagne de l'argent notamment en jouant au poker. Il se lie avec Christian Oraison,

un caïd des Alpes-de-Haute-­Provence de la Dream Team abattu de plusieurs balles en 2008 ; il déclare à ce sujet : « C'était mon grand frère, mon protecteur. Il m'appelait l'étudiant »3.

*Après Benala, on a un autre « spécialiste des bas fonds :« Jo la castagne » . . . que du beau monde !

Remarque : il est vrai que . . . . pour faire un bon douanier . . . il faut prendre un ancien contrebandier ! ! !  il a la connaissance et l’expérience !

 
 
 
Vive le "Vivre-Ensemble"...
 
 
 
 
 
 
 
 

En France, ne nous faisons pas d’illusions : un tiers des naissances, grosso modo, sont le fait d’immigrés récents ou d’immigrés de deuxième ou troisième génération, dont beaucoup sont « francisés », tout au moins sur le papier. Nous n’avons qu’à observer les chiffres de la drépanocytose – une maladie du sang qui ne touche que les Africains, les Antillais ou les méditerranéens du Sud pour, par décantation –, avoir forcément une petite idée du panorama démographique français…

La Bombe africaine et ses fragmentationsde Jean-Claude Rolinat, préface d’Alain Sanders, éditions Dualpha, collection « Vérités Pour L’Histoire », dirigée par Philippe Randa, 570 pages, 37 euros.

 
 

Cinq chrétiens accusés « d’avoir incité un musulman à changer de religion », fait considéré comme un crime en Algérie, et « d’avoir rendu un culte religieux dans un lieu non autorisé » doivent comparaître devant un tribunal de Kabylie, en Algérie, le mardi 6 novembre prochain, afin de répondre aux accusations portées contre eux.

Tout est parti de la conversion au catholicisme d’un musulman marié. Sa femme, âgée de 40 ans, l’accusa bientôt de prosélytisme ainsi qu’une autre famille chrétienne qui avait tenté de régler un différend entre elle et son mari : elle l’aurait emmenée dans une église pour tenter de la persuader de quitter l’islam pour la religion chrétienne.

Un épisode qui s’inscrit, comme le souligne Breitbart, dans le cadre d’une répression plus large contre la communauté chrétienne minoritaire. Les autorités musulmanes ont fermé six églises au Maghreb depuis novembre 2017 – dont trois ont été rouvertes par la suite – ainsi qu’une librairie chrétienne et une crèche. Des dizaines d’autres églises ont reçu des notifications leur ordonnant de fermer. Un jeune chrétien de la ville de Tizi Ouzou, Idir Hamdad, a eu le malheur de revenir de l’étranger avec des crucifix et des foulards… il est poursuivi, depuis, pour « importation illégale de matériel chrétien ».

L’Algérie est maintenant à 99,75 % musulmane. Parmi le 0,25 % restant, la peau de chagrin chrétienne : plus que 100 000 disciples du Christ dans le pays qui vit naître et prêcher le grand Saint Augustin.


"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." 
"Si tu veux être heureux, être un homme libre, laisse les autres te mépriser."
Sénèque
 
 
 
 
Le 2 Décembre 1957 se tenait à la Sorbonne la soutenance d’une thèse dont l’auteur, Maurice Audin, était absent. L’historien Michel Winock, étudiant à cette époque, assistait à la séance. Il évoque aujourd’hui dans les colonnes d’un grand quotidien régional (1) l’émotion qui avait envahie l’assistance quand le Président de séance, conformément à la règle, avait posé la question : « M. audin est-il là ? ».

Emotion encore lors des conclusions du jury de thèse demandant de ne pas applaudir, et de faire une minute de silence.

« Cette soutenance de thèse in absentia, c’était (…) la plus digne des protestations que l’Université pouvait élever contre les crimes du pouvoir militaire et les silences du pouvoir politique, dont un des siens, un jeune savant de 25 ans, venait de tomber victime » écrit M. Winock.

Cette évocation sensible et sincère illustre toutefois de façon exemplaire l’impossible réconciliation des mémoires à laquelle a souhaité œuvrer la déclaration du président de la République du 13 Septembre sur l’ « affaire Audin ».

Cette déclaration a reconnu pour la première fois la responsabilité de l’Etat dans la mort de Maurice Audin. Elle reconnaît aussi qu’il avait été torturé, estimant « possible » son décès sous la torture. Mais pour les médias qui s’emparent de l’événement, la cause est entendue. audin, arrêté le 11 Juin 1957, disparu le 21, est bien mort sous la torture ou assassiné à l’issue.

D’ailleurs des témoins ou des exécutants l’avaient déjà affirmé. Certains voient donc dans cette déclaration une sorte de demande de pardon de l’Etat.

D’autres parlent de réhabilitation, transformant Audin en victime héroïque.????????????

Rien pourtant dans la déclaration présidentielle n’autorise ces interprétations. Elle précise en effet clairement qu’audin, membre d’un Parti communiste algérien interdit qui soutenait la cause indépendantiste, faisait partie de « ceux qui les aident dans la clandestinité ».

Toutefois, l’absence d’évocation du contexte relativise le constat. Elle peut en effet laisser penser que le PCA, tout en ayant choisi la cause du FLN, ne lui accordait qu’une sorte de soutien doctrinal coupable certes, mais comparable à celui que le PCF avait pratiquée pendant notre guerre d’Indochine. Il n’en était pas ainsi à Alger.

En 1957,tout membre du PCA passait pour un terroriste en puissance. Car personne n’avait encore oublié l’aspirant Maillot, membre du PCA, déserteur avec un stock d’armes, et abattu en Juin 1956.

Personne n’avait non plus oublié iveton, membre du PCA, déposant une bombe dans les vestiaires de sa société, - elle n’explosera pas-, et guillotiné en Février 1957. Dans ce contexte, audin, membre du PCA, est pour les militaires qui l’arrêtent, une source probable de renseignements.

La déclaration présidentielle reconnaît également, de façon claire, l’usage de la torture par les forces militaires engagées. En effet, impuissant à contrer la vague d’attentats terroristes frappant Alger, le Ministre résident avait, dès Janvier 1957, confié aux militaires les missions de rétablissement de l’ordre. C’est donc à partir des fichiers de police que les militaires identifieront les suspects, et les arrêteront pour les interroger.

Le général Massu, commandant les Forces engagées, assumera totalement la pratique, si nécessaire, d’interrogatoires poussés qu’il qualifiera de « Question par force » ; « une arme considérée comme légitime dans cette guerre là, en dépit de son illégalité », précise la déclaration présidentielle. Face au terrorisme, qui est « cette guerre là », qui ne respecte aucune légalité, le commandement militaireassumait donc l’illégalité de certaines de ses procédures, les considérant comme un mal nécessaire.

Elles lui permettront de gagner la « bataille d’Alger ». On peut toutefois être surpris, à nouveau, par l’absence de référence au contexte pourtant essentiel. Il se déroule
alors en Algérie, et particulièrement à Alger, des évènements d’une gravité qui masque totalement l’arrestation d’Audin.


L’annonce du massacre de Melouza (300 tués) par le FLN le 28 Mai est encore dans tous les esprits quand le 3 juin, à Alger, des explosifs introduits dans trois lourds lampadaires de fonte près d’arrêts de bus les transforment en bombes à fragmentation (5 morts, 92 blessés). Et le 6 Juin, une bombe placée sous l’estrade de la piste de danse du Casino de la Corniche alourdit le bilan (7 morts, 85 blessés, 14 amputations).


Le 11 Juin, l’arrestation d’Audin passe totalement inaperçue. En effet, ce même jour, alors que se déroulent les obsèques des victimes du Casino, des milliers d’Algérois ivres de fureur déferlent dans Alger. Rue d’Isly, rue Bab Azoun, près de la cathédrale, la foule gronde sous les murs de la Casbah dont les issues sont gardées, la guerre civile est possible.

Beaucoup la souhaitent. Le calme et la fermeté des forces militaires ne la permettront pas. Ignorant là encore ce contexte dramatique, la déclaration présidentielle se borne à reconnaître la responsabilité des « gouvernements successifs », coupables de n’avoir pas su « assurer la sauvegarde des droits humains et, epremier lie l’intégrité physique de celles et ceux qui sont détenus sous leur souveraineté ». Elle assortit même cette reconnaissance d’une formule qui peut surprendre : « En échouant à prévenir et à punir le recours à la torture …». « Prévenir » ?????

Seul M. Teitgen, secrétaire général de la Police, l’avait publiquement tenté, et avait présenté sa démission. La commission mendésiste constituée en Métropole qui avait, elle, sollicité de pouvoir mener une enquête sur la torture en Algérie s’était vue refuser l’autorisation gouvernementale nécessaire. Quant à « punir », l’histoire ne retiendra que la punition du général Paris de Bollardière, mis aux arrêts de forteresse par M. Bourgès-Maunoury, Ministre de la Défense, pour s’être élevé contre le recours à la torture ! Les politiques n’ont pas « échoué », ils savaient et ont couvert les faits.

 Dans ses conclusions, la déclaration présidentielle invite donc à regarder l’histoire avec « courage et lucidité ». C’est très exactement ce que font depuis toujours ceux qui ont vécu ces évènements, Pieds Noirs convaincus d’avoir bâti cette Algérie que Fehrat Abbas cherchait en vain dans les cimetières, « porteurs de valises » convaincus d’avoir « sauvé l’honneur de la France, soldats défendant « l’Algérie française », Algériens traitant nos harkis de « collabos », harkis abandonnés, massacrés, oubliés, tous auront bientôt disparus sans s’être réconciliés. Car la réconciliation ne peut être ce reniement auquel certains propos nous invitent.

Alors pourquoi réveiller les vieux démons ? Sachant que les seuls qui puissent s’en réjouir vraiment sont les moribonds du FLN algérien qui y trouvent un dérivatif commode au désastre dans lequel ils ont plongé leur pays. Sachant aussi que certains jeunes de nos cités de non-droit trouveront sans doute dans ces aveux repentants une justification à leur révolte.

Le président de la République, en visite à Alger en Décembre 2017, avait rétorqué à un jeune algérien qui l’interpellait sur la guerre d’Algérie : « Mais vous n’avez jamais connu la colonisation ! Qu’est-ce que vous venez m’embrouiller ave ça ? »

C’est la question que, par respect pour la fonction présidentielle, personne ne posera au Président.

Mais beaucoup y penseront en silence, pendant plus d’une minute. Et ce sera là la plus digne des protestations que ceux qui ont vécu et fait cette histoire tragique pourront élever contre son récit tronqué à des fins insondables.

Bernard MESSANA Officier général (2s)
 
 
 
 

La loi vous interdit de dire que " Les roms sont une race de voleurs et de trafiquants " !!!

 Vous risquez 6 mois de prison et 75 000€ euros d'amende !!

 Pour ce trafic , eux ne vont prendre que 3 mois avec sursis !!!

 Quand je pense aux idiots de français qui bossent sans broncher et qui tolèrent ça...!!!

 
 

 https://algeriepart.com/2018/08/25/cimetiere-chretien-de-blida-tombeaux-transformes-toilettes-publiques/

    *_A l’attention de notre dirigeant actuel :_*

    « Vous faites tout pour que l’Histoire de la France se termine dans les mêmes conditions que ce qu’est devenu l’Algérie alors joyau de note nation.

    Alors que nos aïeux ont défriché  l’Afrique du nord pour en faire un exemple de la réussite française, vous encouragez l’invasion de

    notre pays par des  hordes de ceux-là même à qui l’on a abandonné le labeur des français.

    Qui plus est, cela se produit au détriment des français et particulièrement des vieux dont je suis. Dois-je préciser que j’ai

    servi la France avec honneur et n’en tire aucune satisfaction ?...

    « Môssieu » le président, je suppose que n’étant pas né de la cuisse de Jupiter, vous êtes vous-même issu d’une lignée familiale dont

    vous devez (ou devriez peut-être) être fier. 

    Alors, que pensez-vous du devenir de nos cimetières lorsque – selon les moins pessimistes de nos grosses têtes intellectuelles – dans

    peu de décennies la France sera majoritairement musulmane (grâce à vous ?) ?...

    Accepterez-vous de telles profanations (dénoncées par un algérien ! c’est le monde renversé !) ou bien dénoncerez-vous l’horreur ?...

    Au passage je ferai un commentaire (personnel) mais je crois qu’il reflète la pensée de beaucoup de gens actuellement, dont la majorité

    de ces « pieds-noirs «(dont je suis avec fierté) soi-disant colons, si peu survivants maintenant qui se sont enfuis avec une valise en

    carton et qui n’ont jamais été considérés comme des victimes (alors que l’on accueille et aide généreusement dans notre pays et à notre

    détriment beaucoup de racaille et peu de vrais victimes).

    Vous accusez l’Armée Française de tous les maux et la couvrez d’opprobre pour avoir éliminé un militant actif communiste (lequel

    agissait matériellement alors contre la France); c’est vrai, il n’est pas bien d’avoir fait ainsi sa propre justice dans ce cas

    regrettable et isolé ; et dans les sphères pseudo intellectuels où se trouvent encore de ces « porteurs de valises » il est de bon ton

    de salir l’Armée en se gargarisant avec le mot « torture ». Mais où sont vos visites à des familles de français d’Algérie dont les

    membres ont disparu, ont été torturés, violentés, brûlés, dépecés vivants comme des moutons pour l’Aïd-El-Kebir et assassinés ?. Mais

    où se manifeste votre repentance pour ceux qui ont cru en la parole donnée, fidèles harkis et leur familles qui ont encore plus que

    nous subi les pires atrocités ?...

    Vous qui n’avez pas fait un jour de service militaire national et vous présentez pompeusement comme le chef des armées, vous qui

    n’avez jamais vécu de près  la guerre, et dont l’expérience se porte surtout sur les enseignements dans les arcanes de l’ENA, de la

    politique politicienne et des couloirs ministériels, vous dont la situation personnelle est moralement controversée et méprisée par

    une partie non négligeable de la population,  n’avez-vous  pas le sentiment de bafouer l’histoire de France en portant atteinte à

    l’honneur de ceux qui se sont battus pour elle ? et pour un cas isolé de « bavure » (regrettable certes), salir notre armée actuelle   non responsable ?.

    Alors, salissez TOUS les allemands puisque leurs parents (ou presque) idolâtraient hitler….. 

    Un mot encore : Jésus a voulu chasser les marchands du Temple ; je vois que même à l’Elysée le commerce reprend… 

    Et puisque je me permets à mon âge (86 ans, hélas !) de porter une œil critique sur ce que je vois et je subis, j’ai encore malgré tout

    l’espoir qu’il y aura un réveil lucide et  positif afin de sauvegarder NOTRE France. 

    Aujourd’hui, comme chaque jour, je pense à mes ancêtres et ceux de mon épouse dont les tombes sont profanées, leurs misérables restes

    dérisoirement utilisés comme jouets par des enfants auxquels on n’a pas appris le respect. Et je pleure… 

    /Signé : /*/le grognard (toujours) de service/*  //Jacques Millecam


    https://www.avast.com/sig-email?utm_medium=email&utm_source=link&utm_campaign=sig-email&utm_content=emailclient 

 

 
 
Macron a dû fumer avec lui ! mais chut !.....
 
Ce "cher enfant de la République" n'a pas écouté la leçon de Manu... Pas bien!!
 
 
 
 
 

Et qu'en est-il du  premier Ministre qui a avalé toutes les couleuvres et n'a pas eu le courage de démissionner !

 

Castaner à l’Intérieur : la nouvelle pantalonnade de Jupiter !

 

Policiers et gendarmes attendaient, sans grandes illusions il est vrai, la nomination du ministre de l’Intérieur. Après dix jours de tergiversations, les voilà renseignés. Ils auront Castaner place Bauveau et, auprès de ce dernier, Laurent Nuñez comme secrétaire d’État. Autant dire, selon la formule consacrée, que la montagne accouche d’une souris.

 

En effet, après l’épisode Collomb, qui au grand dam des syndicats de police est parti sans avoir finalisé les dossiers dont il avait la charge, l’Élysée persiste et signe en promouvant un fidèle des fidèles de la Macronie. Loin de se préoccuper de la sécurité des Français, c’est donc la loyauté que l’on récompense, mais surtout toute velléité de contestation que l’on place sous contrôle.

 

Le message est donc clair : « On fait comme avant. » Cependant, ces deux nominations à des postes clefs de la République sont riches d’enseignements.

 

Tout d’abord, il devient évident que l’objectif du néo-ministre de l’Intérieur sera bien les prochaines échéances électorales. Politique averti, même si à géométrie variable, l’ancien secrétaire général d’En Marche ! va devoir contourner les mauvais sondages pour mettre le parti présidentiel en situation de limiter la casse lors des prochaines élections européennes, mais surtout lors des municipales. Et il est vrai que qui contrôle la Place Bauveau contrôle les élections. Dans ce contexte, il apparaît donc que le terrorisme, la criminalité, le mécontentement des élus de terrain et du corps social dans son ensemble pèsent peu face aux obligations de résultats que Jupiter aura fixées à l’ancien socialiste fort opportunément converti au macronisme.

 

Ensuite, la nomination d’un secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur (décision pas vraiment novatrice) aurait pu être l’occasion d’un signe fort en direction de ceux qui travaillent au quotidien à notre sécurité. Mais, là encore, l’intention est évidente : pas question de satisfaire une administration (la police) qui a osé, lors de l’affaire Benalla, défier Sa Majesté élyséenne. C’est donc un pur technocrate qui sera chargé de traiter avec les policiers. Énarque, récemment encore en charge de la Direction générale du renseignement intérieur, pur produit du corps préfectoral, Laurent Nuñez va devoir reprendre les dossiers laissés par Collomb et faire face aux graves problèmes qui touchent actuellement nos services de sécurité.

 

Une fois encore, nous sommes donc loin des nominations et des mesures qui auraient été nécessaires pour rétablir la paix publique dans notre pays. En choisissant de confier la paix intérieure de la France à deux « amateurs », Macron indique sans ambages que la problématique sécuritaire que connaît notre pays ne l’intéresse pas et que ses priorités sont ailleurs. À vrai dire, il y a déjà quelque temps que policiers et gendarmes s’en doutaient un peu.

 

Il y donc fort à parier que la situation va continuer à se dégrader lourdement. Confrontées à des politiques qui ne connaissent rien de leurs difficultés et qui ne nourrissent aucune considération pour eux, les forces de l’ordre vont devoir attendre et composer avec un pouvoir qui s’avère être pire encore que le précédent.

 

Certes, l’ère Hollande ne leur avait pas apporté grand-chose mais, au moins, avaient-ils un ministre qui faisait illusion. Aujourd’hui, l’illusion n’y est même plus. Dans ce contexte, et dans l’attente toujours repoussée de l’homme providentiel, inutile de dire que des jours sombres attendent nos gendarmes et nos policiers.

 

Olivier Damien

 

Docteur en droit – Commissaire divisionnaire honoraire - Ancien secrétaire général du syndicat des commissaires de police

 

 
 

Après la nomination du jeune homme politique au gouvernement, G. Attal,  Juan Branco, avocat de Jean-Luc Mélenchon, s'est insurgé sur Twitter : « Sympathique promotion-canapé pour Attal, pacsé à la ville avec le conseiller politique de Macron qui récupère sans autres raisons un maroquin ministériel. Tout Paris le sait, mais il parait que les choses-là ne se disent pas. Il ne faudrait pas brusquer notre si chère endogamie." Un dérapage sur la vie privée d'un élu qui a provoqué un véritable tollé. Face aux reproches des internautes, Juan Branco a alors publié une longue liste de tweets de justification.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/lavocat-de-jean-luc-melenchon-derape-et-accuse-gabriel-attal-de-promotion-canape-pour-justifier-son-entree-au-gouvernement_420639

 
 
 
 

Voici un sujet qui ne plaira pas aux "Bobos-Babaos-Gauchos-Moralisateurs des Merdias..."

 

Communautarisme à l'école

C’est une note plus qu’alarmante des services de renseignement à laquelle Europe 1 a eu accès et dont la teneur nous est révélée ce mardi. Elle concerne « les dérives du communautarisme à l’école ». Voilà pour le titre, qui ne désigne personne, mais ledit communautarisme, bien sûr, c’est le communautarisme musulman. De plus en plus radical, de plus en plus aberrant, de plus en plus ingérable.

Donc, « Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires. » Et ce que cette note révèle est particulièrement inquiétant.

C’est la gravité des faits et particulièrement les motifs, totalement extravagants, qui inquiètent grandement l’institution.

On signale, ainsi, une nouveauté sur le terrain du « refus de » : après la nourriture, la mixité, le contenu des enseignements, etc., ce sont désormais des élèves qui « refusent d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé « haram », c’est-à-dire interdit par le Coran ».

La note signale également la multiplication des cas où les enfants « refusent de dessiner des représentations humaines »« se bouchent les oreilles quand on passe de la musique en classe » ou bien – presque classique, désormais – refusent de se donner la main entre garçons et filles.

La note alerte également sur un problème qui pourrait relever de la santé publique, à savoir que les enfants suivent le ramadan de plus en plus tôt, mettant en place de véritables phobies délirantes. Ainsi « à Troyes, des élèves de sixième ont refusé d’aller à la piscine avec leur classe de peur de “boire la tasse et de casser leur jeûne” ».

La question des repas devient, dès lors, ingérable quand il ne s’agit plus seulement de refuser la nourriture, mais même de s’asseoir à côté de celui qui ne mange pas halal ! Il est ainsi rapporté qu’au cours d’un voyage scolaire organisé dans un collège de Saint-Denis, il a été proposé du poulet et des frites. Sur une cinquantaine d’enfants, trente-cinq ont refusé le poulet « non halal »… qui a été jeté. Pour les mêmes raisons, on supprime partout des voyages scolaires.

Voilà autant de faits qui relativisent les discours larmoyants des belles âmes sur les enfants qui ne peuvent manger à leur faim ou qui sont discriminés parce que privés de sorties…

Tout cela est su mais nié par une grande partie de nos intellectuels (ou prétendus tels) qui persistent à voir en tout musulman un martyr de l’Occident colonisateur. Pourtant, comme le soulignait Hakim El Karoui au début de septembre, sur Europe 1 également, le communautarisme musulman est en train de fabriquer sous notre nez une société parallèle.

Auteur d’un Rapport sur la réorganisation de l’islam de France, ce spécialiste de l’histoire de l’islam auprès de l’Institut Montaigne établit une comparaison sans doute très déstabilisante pour nos penseurs de gauche, mais parfaitement fondée : « L’islamisme ressemble au communisme », dit-il. Comme lui, il a « des militants, des sympathisants, et une activité locale pour diffuser une idée ». Comme le communisme qui voulait imposer par la force une société prétendument généreuse, les islamistes « essayent de créer une société alternative, qui va être pure, halal – halal veut dire “licite”. De façon concrète, ce sont évidemment les vêtements, la nourriture mais aussi la façon de vivre ensemble. On crée un “Blablacar halal”, un “Airbnb halal” pour ne pas se mélanger. » Car le propre des tous les communautarismes est là : créer une société en marge, avec ses propres règles.

On peut contester les propositions d’Hakim El Karoui, mais certes pas sa conclusion : « Il faut se lever et reprendre la main sur la religion musulmane. » S’il n’est pas trop tard...

Marie Delarue    Ecrivain, musicienne, plasticienne

 
 

Révélations. Le rapport des deux journalistes du Monde décrit un islam en rupture avec la société française et ses valeurs, dans un département dont la moitié de la population est musulmane.

 

Est-ce là l’enquête qui mènera à une véritable prise de conscience de la part de nos politiques ? On ne peut que l’espérer. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, grands reporters au journal Le Monde, étaient les invités de France Inter lundi 15 octobre. L’occasion pour eux d’évoquer les conclusions de leur enquête, intitulée « Inch’allah », sur l’islamisation rampante en Seine-Saint-Denis. Les révélations sont effarantes.

 

« Des quartiers complets sont sous la coupe du halal »

Pour mener leurs investigations, les deux reporters se sont appuyés sur les travaux de cinq étudiants en journalisme, qu’ils ont envoyés arpenter le département francilien en quête des symptômes d’une sécession avec la République française. Il y en a pléthore, relève Marianne, qui a consulté le livre enquête. Parmi tant d’autres, on retrouve ainsi le témoignage d’une directrice d’école qui lutte face aux tentatives d’intrusion religieuse, celui d’une gynécologue atterrée par l’obscurantisme de ses patientes ou encore celui d’un syndicaliste, qui réclame des salles de prière dans les dépôts de la RATP. « Oui, l’islamisation est à l’œuvre en Seine-Saint-Denis », écrivent les auteurs de l’enquête, qui précisent que la moitié des habitants du département seraient musulmans.

 NDRL: quand Eric ZEMMOUR le dit il se fait insulter par tout le "politiquement correct"

16 octobre 2018
 
 
 

“On a un peu vite oublié que Karl Marx condamnait déjà la concurrence déloyale que représentaient les travailleurs immigrés pour le prolétariat autochtone: l’immigration était, selon lui, l’«armée de réserve du capital». Dans les années 1950, le Parti communiste, en même temps qu’il dénonçait la contraception et l’avortement comme des «vices bourgeois», ne raisonnait pas autrement: internationalisme et cosmopolitisme n’étaient pas, à ses yeux, synonymes. Jean-Claude Michéa le répète aujourd’hui: la mondialisation n’est rien d’autre que l’extension planétaire d’un capitalisme spéculatif et déterritorialisé dont les peuples font les frais. N’oubliez pas, non plus, les prises de position d’André Gérin, ancien maire communiste de Vénissieux («L’immigration n’est pas une chance pour la France») ni celles du syndicaliste communiste Jacques Nikonoff, ancien président d’ATTAC («Il faut stopper l’immigration et organiser le retour sur une base volontaire») ni, bien sûr, la lettre adressée en 1981, à une époque où le FN n’était encore qu’un groupuscule, par Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris: «La cote d’alerte est atteinte. Je précise bien: il faut stopper l’immigration officielle et clandestine.»

Un chiffré-clé à cet égard: selon un sondage IFOP de janvier dernier, 51% des électeurs de Mélenchon trouvent que l’immigration s’effectue en France à un rythme trop élevé, contre seulement 31% chez ceux d’Emmanuel Macron. Un sur deux! Ce n’est, en fait, un secret pour personne que La France insoumise a deux électorats tout à fait différents. C’est ce qui explique la guerre de moins en moins feutrée que se livrent dans ses rangs les progressistes libertaires du type Danièle Obono ou Clémentine Autain, et les tenants d’un véritable populisme de gauche.”

Alain de Benoist, philosophe

 
 
 
 
 
 
 
 

TRISTESSE .......

Cliquez et écoutez bien !

 
 

Même si ces images ne sont pas neuves, comme rien n'a changé et si on ne veut pas que le front national prenne le pouvoir. Quand est ce que les forces de l'ordre (police, gendarme et armée, si nécessaire) vont elles investir toutes les zones de non droit ?

PAUVRE FRANCE !!!!!!!

 Où sont nos "forces de l'ordre" ? sans doute occupées à garder Macron & Cie !!!!

 Où sont les chaînes de télé ? ah oui, ils nous montrent le temps qu'il fait au fin fond de la Corrèze ou à St Pierre & Miquelon !!!!

Vidéo diffusée en ALLEMAGNE

REGARDEZ BIEN CES IMAGES ,ON NE VOUS LES MONTRE PAS EN FRANCE .

Obligés de regarder les informations à l'étranger…

Mais que font nos médias?

Pas besoin de comprendre, regardez la video suffira amplement.

Frankreich fällt

 OBSERVATION : regardez simplement la couleur de peau de la grande majorité de ces tristes individus   … SANS COMMENTAIRE …..

 
 
Imaginons, une situation inverse...
 

Christianophobie en Egypte (et en France) : la réaction officielle

 

Le gouvernement d’Al Sissi réagit comme il peut aux attentats antichrétiens et islamistes, en tout cas beaucoup plus énergiquement qu’en France. 17 condamnations à mort ont été prononcées suite à  des attentats contre des églises coptes  ayant fait 74 morts. La prison à perpétuité a été prononcée à 19 reprises (resterait à voir si ces peines seront exécutées).  

« Le 11 décembre 2016, un attentat suicide contre l'église copte Saint-Pierre et Saint-Paul au Caire avait fait 29 morts. Le 9 avril 2017, en pleine célébration du dimanche des Rameaux, des kamikazes de l'EI avaient pris pour cible deux églises du nord de l'Egypte, à Tanta et à Alexandrie, faisant 45 morts. Le président Abdel Fattah al-Sissi avait alors instauré l'état d'urgence, prolongé depuis à plusieurs reprises.

Les coptes forment la plus importante communauté chrétienne d'Egypte, laquelle est estimée à environ 10% de la population. Ils se plaignent de discriminations et sont victimes d'attaques régulières d'extrémistes. Depuis fin 2016, les attentats de l'EI ont tué plus d'une centaine de chrétiens. »  (in L’Orient le Jour, quotidien libanais francophone, samedi 13 octobre 2018). 

 Amnesty international a aussitôt protesté. Pas contre les attentats, mais contre les condamnations « injustes prononcées par un tribunal militaire » ! 

https://www.lorientlejour.com/article/1138424/attentats-contre-des-eglises-en-egypte-17-condamnations-a-mort.html

En France, d’après le ministère de l’Intérieur, 878 actes  de  christianophobie ont été recensés officiellement en 2017.  Le document  ne le précise pas, mais  la plupart de ces agresseurs sont considérés comme « déséquilibrés », donc jugés irresponsables et traités comme tels. Il n’y a pas chez nous de tribunal militaire pour condamner les assassins comme il conviendrait ! 28 actes islamophobes ont été relevés durant la même période. Ceux-là, imputés à la « fachosphère », suscitent une réprobation officielle immédiate. 

https://www.christianophobie.fr/carte/ministere-de-linterieur-878-actes-de-christianophobie-france-2017 

 
 
Pendant la guerre d’Algérie c’était le FLN qui avait ce genre de pratique. Aujourd’hui on appelle ça “les terroristes”.
 
 
 
 
 
 
Une enquête révèle que certains on été châtrés, et ont eu les yeux percés par les tueurs de l’Etat Islamique.
Des policiers sur place ont vomi en voyant les victimes
Mais l’instruction met en doute les affirmations, citant l’absence de couteaux
89 personnes trouvèrent la mort l’an dernier au Bataclan
Des sources et témoignages affirment que le gouvernement français a étouffé les médias tentant de rapporter la torture effroyable subie par plusieurs victimes du Bataclan.
Une commission d’enquête a entendu les policiers sur la scène du crime décrire leurs vomissements après avoir vu des victimes aux yeux crevés. Ils ont affirmé que certains avaient été châtrées, leurs testicules mises dans leur bouches, et que des femmes avaient eu leurs parties génitales poignardées.
Cependant, le Procureur a mis en doute ces témoignages, affirmant qu’aucun couteau ne fut trouvé sur la scène du crime. (…)
Il est supposé que les terroristes avaient prévu de filmer les victimes torturées à des fins de propagande.
L’enquête a aussi appris qu’un père rendant visite à la dépouille de son fils à la morgue avait été informé que le visage de celui-ci était méconnaissable, les terroristes lui ayant crevé les yeux, et défiguré la moitié droite de son visage.

Malgé ça, les "Bons Penseurs du Vivre-Ensemble" osent critiquer le père d'une victime...On marche sur la tête...
Ceux qui ont massacré ces 89 jeunes n'avaient pas de "HAINE"??

https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/le-monde-denonce-la-haine-du-pere-208100

 
 

Faîtes barrage à la FCPE !

Claire Polin Chère amie, Cher ami,

Nos enfants et petits-enfants rentrent ces jours-ci de l’école avec, dans leur cartable, des enveloppes destinées aux élections des représentants de parents d’élèves.

Ces élections décisives auront lieu demain et après-demain.

Et comme après chaque rentrée, le cartel des dirigeants appointés de la FCPE (prétendue Fédération des Conseils de Parents d'Élèves) compte bien s’emparer de la majorité des sièges, afin de venir dans la foulée présenter au ministre Jean-Michel Blanquer leurs « revendications » : suppression des évaluations, menus halals dans les cantines, subvention de formations purement idéologiques, personnels mis à disposition…

Le pire, c’est que si nous les laissons rafler les élections, le ministre ne pourra pas se permettre de les décevoir.

Depuis 40 ans, notre voix, comme celle de millions de familles, a été confisquée par cette officine qui est parvenue à s’imposer comme la principale instance représentative des parents d’élèves, et qui poursuit en réalité des objectifs à caractère politique1.

La FCPE ne défend nullement l'intérêt des enfants, ni les idées que les parents et grands-parents de bon sens, comme vous et moi, portons pour l'amélioration de l'école : elle a été créée en 1947 par des militants de la gauche radicale sous le patronage de la Ligue de l’Enseignement et des syndicats2.

Elle tente de le cacher aujourd’hui, mais elle est en fait historiquement l’arrière-boutique des centrales CGT et FO3.

Elle a d’ailleurs été dirigée pendant 24 ans par Jean Cornec, activiste de la Révolution prolétarienne4.

Son fond de commerce est un attachement viscéral à une curieuse forme de laïcité, qui se traduit par un anticléricalisme acharné5, et une complaisance absolue vis-à-vis du communautarisme musulman6 ; à propos de quasiment tous les autres sujets, la FCPE défend la suprématie de l’État contre la liberté des familles.

Par ces principes doctrinaux, la FCPE constitue de fait dans les écoles le bras armé de la franc-maçonnerie, qui coordonne ses campagnes de manière plus ou moins discrète7. Une conférence prononcée au Grand Orient de France nous a récemment appris que sur les 7 fondateurs de la FCPE, au moins 6 étaient francs-maçons8.

Comme le révélait le magazine L’Express, en 2015 encore la nomination des dirigeants de l’organisation était directement pilotée par… le Parti Socialiste9.

FCPE ou FCPS ?

On comprend mieux que la FCPE prenne systématiquement position de la manière la plus clivante sur les sujets « sociétaux » qui n’ont rien à voir avec les questions scolaires10…

Son objectif n’est absolument pas de faire des élèves des personnes libres, épanouies, autonomes et fières de l’histoire de notre pays. C’est de les mettre au service d’un projet de société révolutionnaire jacobin et égalitariste qui passe par la destruction de notre identité, de nos familles, et des modalités de transmission de notre héritage.

Souriez… c’est vous qui les payez !

Et comme de bien entendu, pour son financement, la FCPE dépend de subventions publiques, directes ou indirectes, c’est à dire de nos impôts !

Chaque année, ils viennent pour se remplir les poches au ministère : 330 000 euros en 2012. 480 000 euros pour 201311 (le ministre socialiste et franc-maçon Vincent Peillon connaissait ses vrais amis)…

Et cela a continué sous Najat Vallaud-Belkacem… Au fil des années, ce sont des millions voire des dizaines de millions d’euros pompés directement dans le budget qui devrait aller aux écoles !

Je préfère toutefois être franche avec vous : ces sommes vertigineuses constituent un gage de soumission, mais ne sont qu’une obole symbolique aux yeux des dirigeants de la FCPE.

Car en effet, ceux-ci ont verrouillé le plus grand nombre de leurs financements au niveau des régions… des conseils généraux… et même d’un très grand nombre de municipalités !

C’est bien simple : à chaque échelon territorial, ils ponctionnent les derniers publics… Et l'utilisation de ces fonds n'est pas forcément pour le bien des enfants !

Pour vous donner une idée, en 2014 le responsable de la modeste section de la FCPE de la ville de Fécamp, en Seine-Maritime, avait pu détourner pas moins de 30 670 euros sans même éveiller la curiosité de son trésorier12.

Dans l’Essonne l’année dernière, un conflit au sein des administrateurs de la FCPE 91 a permis de révéler que plus de 7 000 euros avaient disparu en frais de bouche, jeux vidéo et autres factures injustifiées13 !

Etc. etc.

Je ne souhaite pas polémiquer sur ces dérives financières scandaleuses, mais permettez-moi de vous le demander : trouvez-vous normal que des millions et des millions d’euros soient prélevés dans les poches des Français, et reversés année après année à cette organisation, alors que les parents d’élèves que celle-ci est supposée représenter s’engagent dans les écoles de manière bénévole ? N’est-il pas temps de lui faire barrage, et ce, dès les élections des représentants de parents d’élèves cette semaine ?

« Une vraie mafia issue de Mai 68 »

C’est l’expression utilisée par un professeur, qui témoigne sur le site du Point.fr14, pour caractériser la FCPE. Il n’y a qu’à voir leur programme de « formations » : lutte contre les préjugés sexistes, lutte contre les « discriminations », lutte contre l’homophobie et la transphobie…

Tout cela coûte cher, très cher il faut croire. Et il y a aussi les frais de justice : par exemple, lorsque la FCPE 94 a été condamnée en appel, l’an dernier, pour avoir exclu, diffamé et cloué au pilori deux de ses membres qui avaient osé s’élever contre le dispositif des ABCD de l’égalité visant à brouiller les repères sexuels des enfants15…

Mais la vérité, c’est qu’une complète opacité règne sur les comptes de la FCPE, et aucun rapport chiffré précis n’est jamais publié. Vérifiez par vous-même sur Internet : le dernier budget national accessible de la FCPE remonte à… 2007 (4,4 millions d’euros) !

De plus en plus de parents, conscients du détournement des moyens et de la confiscation de leur parole par la FCPE, se mettent à créer des associations indépendantes. Et à SOS Éducation, nous les soutenons autant que de besoin.

Mais vous pouvez être sûr que, lorsqu’un journaliste interroge un représentant des parents d’élèves pour le journal télévisé, ce n’est jamais un chef de famille issu d’une de ces associations de proximité qui est interrogé. La FCPE parvient à maintenir ces initiatives sous le boisseau… à coups de campagnes de communication à des centaines de milliers d’euros.

C’est pourquoi il faut nous attaquer à la source principale de son influence, ce qui permettra de lui couper le robinet des subventions publiques : les résultats aux élections de parents d’élèves.

Cette semaine, nous avons une chance unique de de lui porter le coup fatal.

Votez et faites voter contre la FCPE !

Si les parents d’élèves votent massivement en faveur des autres associations pour faire barrage à la FCPE, le ministre de l’Éducation pourra enfin claquer la porte au nez de ses dirigeants.

Il pourra même arrêter de remplir les coffres de cette organisation avec l’argent destiné à l’éducation de nos enfants. Tout le monde suivra alors dans les territoires, et le moment est idéal : comme vous le savez, les budgets de l'année 2019 sont tendus, et les politiques doivent impérativement trouver des sources d'économie en taillant dans les subventions…

… des subventions qui permettent aujourd’hui à certains dirigeants de la FCPE de mener grand train16, et surtout de lancer des actions que leurs propres adhérents désapprouveraient sans doute, s’ils étaient au courant :

en 2015, les dirigeants de la FCPE ont ainsi décrété leur soutien à la réforme du collège poussée par Najat Vallaud Belkacem, contre l’avis de l’écrasante majorité de leurs membres17 ;
en 2017, les dirigeants de la FCPE ont donné des consignes de vote aux élections présidentielles, violant ouvertement toute neutralité politique18 ;
il y a quelques semaines, les dirigeants de la FCPE ont publié une déclaration pour exiger qu’une part encore plus importante du temps scolaire soit dédiée, dès l’école primaire, à l’apprentissage de la sexualité19.

Bien entendu, toutes ces prises de position, comme les agissement et les affiliations politiciennes sont soigneusement dissimulées sur les affiches et les tracts électoraux de la FCPE dans les écoles. On n’y parle que de « l’amélioration du quotidien des élèves », de la « solidarité », de « l’innovation », du « bien-être »20…

La plupart des parents d’élèves que nous connaissons vous et moi, qui n’ont pas le temps ou les moyens de se renseigner, se laissent abuser ! Tout en confiance, ils votent pour ces slogans consensuels, sans imaginer un seul instant que leur voix sera récupérée, détournée et instrumentalisée au profit d’une idéologie qui vise directement à les priver de leurs droits !

Vous êtes le dernier rempart !

Les dirigeants de la FCPE prennent par exemple le plus grand soin à maquiller la guerre qu’ils mènent à la liberté d’enseignement 21. Ils savent bien que, si leurs véritables intentions sont portées à la connaissance du grand public, ils devront se contenter d’une toute petite fraction de voix venues d’idéologues militants.

C’est exactement ce à quoi vous et moi, nous allons nous employer en diffusant ce message à un maximum de familles. Il faut que des millions de parents d’élèves autour de nous prennent conscience de la véritable nature de la FCPE, pour lui infliger un camouflet sans précédent au moment des élections.

Soutenons les listes opposées à la FCPE !

Nous pourrons alors pousser Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation, à faire ce que personne n'a osé avant lui : réduire voire supprimer les subventions publiques colossales versées à ce réseau. S'il le faisait, ce serait une révolution dans l'Éducation nationale. L'effondrement brutal et définitif de la principale force qui empêche le retour au bon sens dans nos écoles.

Seule condition : il faut absolument que des parents d’élèves très nombreux se mobilisent pour montrer dans les urnes que les dirigeants de la FCPE ne représentent en réalité qu’eux-mêmes.

C'est pourquoi je vous supplie d’envoyer ce message à tout votre carnet de contacts. Vous et moi, et les 200 000 sympathisants de SOS Éducation devons siffler la fin de la récréation.

Cela vous demandera quelques secondes de votre temps : mais vous pouvez ainsi participer de manière décisive à sauver l’avenir de millions d'enfants.

La FCPE est le véritable coeur de la nébuleuse d'associations qui regroupe les fossoyeurs de l'éducation de nos enfants. Depuis quarante ans, ils siphonnent l'argent de l'Éducation nationale pour organiser des actions qui visent à :

marginaliser les enseignants qui ont su conserver les méthodes traditionnelles ;
avantager et soutenir, y compris matériellement, ceux se lancent dans des innovations désastreuses.

Ils sont indirectement responsables d'avoir créé des millions d'illettrés en France. Si vos enfants ou petits-enfants ne savent plus au juste qui sont Jeanne d'Arc et Richelieu, c'est à cause d’eux. S'ils tapotent sur des calculatrices et qu'ils sont incapables de poser une division ou faire une règle de trois, c'est à cause d’eux également. S'ils n'aiment que les mangas, si lire trois pages du « Comte de Monte Cristo » leur donne mal à la tête, vous pouvez les remercier.

La FCPE a joué un rôle majeur dans le discrédit qui a frappé les tenants de l'enseignement progressif, logique, structuré, basé sur la répétition et les exercices. Ses dirigeants ont imposé l'idée de la réussite pour tous par un enseignement « ludique » : les enfants doivent avant tout « s'amuser », et par souci d’égalité, pas une tête ne doit dépasser. Les adultes doivent éviter de leur imposer des « normes », même en cas d’insulte ou d’agression verbale22. Vous connaissez le résultat : effondrement du niveau, explosion de la violence, des centaines de milliers de « jeunes » qui ne savent plus où ils en sont, qui n'ont plus de projets.

Que certains aient eu envie de faire des expériences nouvelles après mai 68, on peut le comprendre. Mais qu'ils persistent encore en 2018, c'est scandaleux. Et le pire, c’est que la FCPE prétend toujours nous représenter, vous et moi ! Allons-nous encore nous laisser bâillonner ?

C'est pourquoi il est indispensable que vous, moi, et tous les membres de SOS Éducation, fassions contrepoids.

Nous devons montrer aux pouvoirs publics grâce à ces élections que les parents et grands-parents d'élèves ne sont pas représentés par cette fédération, et persuader à terme le gouvernement de leur supprimer leurs subventions, ainsi que les postes de fonctionnaires détachés mis à sa disposition.

À l'heure où le gouvernement cherche partout des économies budgétaires, y compris là où des fonds sont nécessaires, il serait honteux de maintenir ces subventions à cette organisation qui a fait tant de mal à nos enfants – et qui continue.

Chaque semaine tombent de nouveaux chiffres accablants sur la violence scolaire et l'échec des « pédagogies nouvelles » soutenues par la FCPE. Plus personne ne peut l'ignorer.

Alors s'il vous plaît, ne perdez plus une seconde pour diffuser ce message et appeler à faire barrage à la FCPE en fin de semaine ainsi qu’à tous les groupuscules apparentés.

Un grand merci,

Claire Polin
Présidente de SOS Éducation

P.S. : Certains parents d'élèves de bonne foi adhèrent à la FCPE car, dans l’établissement fréquenté par leurs enfants, ils pensent ne pas avoir le choix. C'est complètement faux ! Rien n'est plus simple que de créer une association locale indépendante, à l'échelle de son école, qui représente VRAIMENT les intérêts des familles du quartier. Nous avons en place sur notre site internet un kit permettant de le faire en quelques minutes.

Mais la première urgence est de faire barrage dans les urnes à la FCPE, en votant pour toutes les listes qui lui sont opposées. C'est le premier pas indispensable pour reconstruire notre enseignement dans un minimum de sérénité. Transmettez ce message à tous vos proches, car chaque email est décisif.

Mille mercis.

 
 
 
 
Hommage aux Victimes du FLN, en Algérie et en Métropole à partir du 01 novembre 1954... Contrairement à ce que prétend la FNACA, la guerre d'Algérie n'est pas terminée...
 

Écoutez bien, vous allez être plus que surpris.
C'est vraiment incroyable et plus que scandaleux...

 
 Il faut regarder cette vidéo qui explique l'origine (1973) de l'invasion
 des pays occidentaux par les musulmans. Incroyable ! mais qui explique
 ce que nous subissons  aujourd'hui. Très documentée et très explicite .
 https://www.youtube.com/watch?v=w6Cb4sFhopU&feature=youtu.be
 
 
Il est certain que le 08 avril 1962 les Français se sont conduits comme des VEAUX...
 
 
 
 
 
 
Défense de rire...
 
 
Qu'ils aillent chez eux l'appliquer, je ne comprends même pas qu'on en parle en Belgique;  ils sont pires que les Français...  M.D.


 
 
Ce qu'aucun autre Président de la République n'avait osé faire le Prétentieux de L'Elysée l'a fait.
Demander pardon à un collabo du FLN et traitre à la France 
 
 
 
 
 
BRAVO!! NON au Communautarisme!!
 
 
Le Macron est entouré que de gens de cette espèce de raclure ......il  a de belles fréquentations...........
 
 
 
Lire les commentaires



 

 
 

                                        Insécurité à Rennes: les socialistes appellent au secours !


                                                                           Mais pas seulement !
                                         Ci-après un petit rappel, lequel n'est, hélas, pas exhaustif !!!

 
                                                      Publié le 7 octobre 2018 - par  -

Suède – Le migrant clandestin d’origine soudanaise, Suleman Suleman, qui avait assassiné, au mois d’avril dernier, le jeune Albin, étudiant, de dix-sept coups de couteau, dont l’un mortel au niveau de l’artère fémorale, avant de lui trancher la tête et qui s’était glorifié de son crime, vient d’être condamné à 17 ans de prison incompressibles.

Son complice, qui s’était enfui devant l’horreur de ce crime, et que Suleman avait également menacé de mort s’il parlait, n’a pas été inquiété.

Espagne – Après la décision du socialiste Pedro Sanchez, d’exhumer le corps de Franco « Del Valle de los Caïdos », le peuple espagnol est divisé et plus de 100 000 citoyens ont déjà signé la pétition (organisée par Change.org) pour que Francisco Franco soit enterré à « La Sagrada Familia » de Barcelone, en construction depuis plus d’un siècle et pas encore terminée.

Ils applaudissent à cette possibilité car la capitale catalane, Barcelone, a toujours honoré Franco et le recevait comme le « Grand leader » qu’il était pour eux, lui décernant deux médailles d’Or, en 1971 et 1974, y compris celle du F.C.Barcelone, le prestigieux club de football.

France – En plein centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine), le trafic de drogue s’étale au grand jour, au vu et au su de tout le monde, y compris bien sûr de la police, et cela depuis des mois.

Depuis surtout que plusieurs caméras ont été installées place Sainte-Anne et que les dealers, surtout des mineurs de 14 et 16 ans, se sont dirigés tout d’abord vers la place de la République, puis vers la rue d’Isly et enfin place Charles-de-Gaulle.

Aujourd’hui, c’est la rue Leperdit qui les accueille.

Dans cette rue historique, bordée de maisons à colombages et de commerces chics, très appréciée des touristes, le marché de la drogue s’installe dès 17 heures.

Ils attendent les clients qui viennent quelquefois en voiture faire leurs achats et cela exaspère les riverains et, fort justement, les clients des commerces légaux qui délaissent de plus en plus les boutiques.

L’insécurité règne de plus en plus, ainsi que la saleté devenue repoussante : seringues usagées, canettes de bière sur le sol, urine sur les devantures, quand les vitres ne sont pas brisées, barres de fer, etc.

La police municipale n’est pas concernée car cela relève de la police nationale et, bien entendu, les syndicats de police réclament des effectifs supplémentaires.

Il manque, d’après eux, une cinquantaine de policiers.

Le maire, Nathalie Appéré, appelle au secours et les commerçants demandent la réouverture du commissariat de la rue de Penhoët.

Nous savons, par expérience dans d’autres villes, que ce ne sont pas les effectifs qui font défaut, ni les commissariats supplémentaires, ce sont les ordres de mettre fin à ces trafics par la force de la loi, par les incarcérations, les condamnations, même de mineurs.

Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) – Le samedi 22 septembre, en début de soirée, dans le centre-ville, près de la place de Jaude, un jeune âgé de 21 ans avait été poignardé et avait succombé à ses blessures.

Quatre individus viennent d’être impliqués et incarcérés pour cette altercation mortelle, conformément aux réquisitions du Parquet clermontois, un adulte de 20 ans et trois mineurs, nés entre 2000 et 2001.

Orléans (Loiret) – Mercredi après-midi à 18 h, en plein centre-ville d’Orléans, près de l’église Saint-Paul, un homme âgé de 50 ans, Frédéric Bruneau, a été découvert, égorgé d’un seul coup de couteau au niveau de la jugulaire, ce qui a entraîné une hémorragie mortelle, selon l’autopsie, a expliqué le procureur de la République, Nicolas Bessone.

Au pied même d’un campement sauvage de SDF, notamment d’une trentaine de migrants clandestins d’origine africaine.

L’arme du crime a été saisie sur les lieux de l’agression mortelle, entre l’église et un restaurant espagnol.

Un individu a été interpellé puis relâché.

L’auteur du crime n’a pas été identifié à ce jour.

Manuel Gomez


 
 
Marine Le Pen d'assurer : "Je rassure ceux qui nous écoutent, il est aujourd'hui sur le point de rentrer chez lui." Également questionnée par Laurence Ferrari sur ce qu'elle répondrait à ceux qui "se réjouissaient de sa mort prochaine", Marine Le Pen n'a pas mâché ses mots. "Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à des gens qui se réjouissent de la mort de quelqu'un, y compris si c'est un adversaire politique ? Ça en dit plus long sur eux que ça en dit sur celui à qui ils souhaitent la mort", a-t-elle lancé.
 
 
 
 
HOMMAGE NATIONAL A CHARLES AZNAVOUR
Nos politiciens ont pris l’habitude d’exploiter le goût des Français pour le cérémonial militaire à des fins de propagande personnelle et politicienne. Un beau discours dans la cour d’honneur des Invalides, avec musique, drapeaux et uniformes d’apparat, rien de tel pour faire remonter une popularité défaillante ! Je retransmets ci-après le message d’un officier qui dénonce la manipulation.  
 

TROP,C'EST TROP !

 

Musicien à mes heures , je connais et apprécie les oeuvres de cet immense artiste qu'est Charles Aznavour dont les chansons en m'accompagnant au piano.
Mais en tant qu'officier et tout simplement en tant que citoyen français, voir que dans cette cour d'Honneur des Invalides on puisse mobiliser des détachements des 3 Armées : Spahis, Marins et Aviateurs, le Drapeau de la Garde Républicaine et les plus hautes personnalités de l'Etat et de l'Armée Française, pour un chanteur, si talentueux soit-il, c'est excessif et même inconvenant !
Je pense à tous nos combattants des champs de bataille, aux officiers les plus prestigieux qui ont donné leur vie pour la France mais n'ont pas bénéficié du même traitement. Je pense à nos soldats vivant et combattant actuellement dans le Sahel dans des conditions très dures pour lesquels nos gouvernants ont si peu d'égards. D'ailleurs quel rapport Charles Aznavour avait il avec avec le monde des Armées ?
Il n'avait jamais porté l'uniforme. Il avait pourtant 20 ans en 1944 !
A vrai dire cette cérémonie avait 2 buts : citer Charles Aznavour évoquant positivement l'immigration et la diversité dans la société française et permettre à M. Macron de faire monter sa cote de popularité !
Cordialement
Lieutenant-colonel (e.r.) François Bonnieux
 
 
 

En revenant du rassemblement pour l’Aquarius, elles se font arracher leurs bijoux en or par des migrants

 

07/10/2018 – 19h40 Montpellier (Lengadoc-info.com) – L’histoire pourrait presque paraître cocasse mais deux femmes ont été agressées dans les rues du centre ville de Montpellier par de jeunes migrants alors qu’elles revenaient du rassemblement en soutien à l’Aquarius, ce navire de l’ONG pro migrants SOS Méditerranée qui transporte les migrants des eaux libyennes jusqu’en Europe.

Deux femmes se font agresser par des migrants en revenant du rassemblement pour l’Aquarius

L’information a été révélée par Métropolitain. Aux alentours de 16 heures, deux femmes d’une cinquantaine d’années ont été attaquées entre le boulevard Gambetta et le boulevard du Jeu de Paume par trois mineurs isolés, dont deux sont âgés de 13 ans et le troisième de 15 ans, alors qu’elles revenaient du rassemblement organisé par l’association SOS Méditerranée en soutien à l’Aquarius.

Les deux femmes se sont fait arracher leurs bijoux en or par les trois individus. Il aura fallu l’intervention d’un commerçant ainsi que de la police municipale pour interpeller les trois migrants.

Les vols à l’arrachée, la mode chez les mineurs isolés à Montpellier

Les vols à l’arrachée se multiplient depuis plusieurs mois à Montpellier. Régulièrement interpellés, des mineurs étrangers sont souvent responsables de ces attaques. Mais leur âge leur permet d’éviter des poursuites judiciaires très lourdes. Ainsi, les malfaiteurs, après avoir passé quelques heures au commissariat, se retrouvent dans la rue et peuvent recommencer à voler.

Photos : DR


Quand je vous dis que des "Claudines de Calais", il y en a toute une palanquée même à Montpellier et partout en France. Souhaitons qu'elles se fassent toutes détrousser pour qu'enfin elles comprennent !...


C.A

 
 
Ces infos concernent plus spécialement les Pieds-Niais...: (SVP, ne venez plus me dire "je suis sarkozyste, pas gaulliste...)
HC


Le maire sarkozyste ne voit rien à redire, au contraire « ici c’est le bon exemple, je veux que la communauté musulmane ai sa place  dans la ville . Comme dans tout groupe vous avez des gens qui sont extrémistes et qui cherchent à détourner les choses. Mais l’islam est parfaitement conciliable avec la république française
 
 
 
 

Cela nous conforte dans nos certitudes. Avec le pape que nous avons il n’est pas improbable que le drapeau de l’islam flotte sur le Vatican, et peut être même plus tôt que ce qu’on le pense. Bises Marie Pascale

 

Témoignage d’un réfugié syrien: « La plupart des réfugiés veulent dominer l’Europe et détruire le christianisme »

Publié par Piotr Stammers le 5 octobre 2018

Dans une interview accordée à un magazine conservateur allemand, Tichys Einblick (1), un réfugié syrien parle des intentions réelles des réfugiés qui sont venus en Allemagne.

L’éditeur allemand a changé son nom en « Paul » pour sa protection.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« En fait, la plupart de ces réfugiés sont venus en Europe en général et en Allemagne en particulier, non pas parce que leur vie était menacée, non pas parce qu’ils étaient réprimés, persécutés, opprimés ou à cause de discrimination raciale ou sectaire, (…) Ils sont venus ici pour de nombreuses autres raisons, » explique Paul.

Quand on lui demande ce qu’il veut dire par là, il répond :

« La première raison est clairement religieuse. La deuxième raison est financière. Ils sont venus en Allemagne avec la certitude absolue que c’est voulu par leur Dieu, le seul Dieu (Allah).

Leur Dieu, le Dieu musulman, parce qu’ils croient que la religion de Dieu est l’Islam, et que les adeptes de toutes les autres religions sont des infidèles et méritent d’être tués.

« D’un point de vue religieux, tout est voulu. La religion permet à un homme de marier jusqu’à quatre femmes et d’avoir plusieurs enfants. Ce n’est aussi un secret pour personne que la plupart des réfugiés sont des musulmans sunnites », ajoute-t-il.

« Ils font un calcul simple, ils sont convaincus que la situation d’ici deux ou trois décennies sera complètement changée, et qu’elle les soutiendra. »

« Tout en haut de leurs priorités, par ordre d’importance, se trouve la prise du Vatican pour voir le drapeau de l’Islam flotter sur le dôme de Saint Pierre. »

Les musulmans modérés élèvent à peine la voix contre les musulmans traditionalistes – par peur.
Selon Paul, il s’agit pour eux de dominer et de détruire le christianisme :

« Ils sont convaincus qu’ils ont le mandat de répandre leur foi, l’Islam, en Europe, et d’ouvrir grand les portes, ce dont ils n’ont guère besoin, car les portes sont déjà grandes ouvertes.

Tout en haut de leurs priorités, par ordre d’importance, se trouve la prise du Vatican pour voir le drapeau de l’Islam flotter sur le dôme de Saint Pierre, et pour faire disparaître tout ce qui rappelle les chrétiens ou le christianisme. »

Il affirme qu’une grande partie de la crise des migrants est « organisée » :

« L’une des raisons est la situation démographique en Allemagne, il y avait une poussée pour envoyer des gens en Allemagne.

L’Allemagne avait besoin d’immigrés, parce que la plupart des sociétés européennes étaient vieilles et vieillissantes et que les naissances étaient également inversées.

Les réfugiés savent où ils sont allés. Ils veulent donc défier l’Allemagne et l’Europe. Les musulmans modérés élèvent à peine la voix contre les musulmans conservateurs, par peur. »

Paul est en Allemagne depuis environ trois ans. Ce n’est que récemment qu’il a obtenu son statut de réfugié reconnu pendant un an, avec protection subsidiaire. Paul est psychologue et a travaillé comme spécialiste des technologies de l’information pour une ville syrienne.

« Malheureusement, je ne peux pas regarder l’avenir avec autant d’optimisme », dit-il. « J’en ai trop fait l’expérience, je connais les gens de ma région, et je les connais ici aussi. Le plus grand défi serait que l’Allemagne renforce ses lois et sa constitution, et qu’elle ne cède pas et ne réponde pas ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

 
 
 
 
 
Réaction de l'ASAF, suite à l'affaire AUDIN... (Fichier lourd, patientez..)
 
 
 
 
Censuré, plus ça va et plus la liberté d’expression en prend un coup. 
 
 
Bravo Eric!! Merci!!
 
 
 
 
 
 

En revenant du rassemblement pour l'Aquarius, elles se font arracher leurs bijoux en or par des migrants...

https://www.lengadoc-info.com/7371/societe/en-revenant-du-rassemblement-pour-aquarius-elles-se-font-arracher-leurs-bijoux-en-or-par-des-migrants/

https://www.valeursactuelles.com/societe/deux-manifestantes-agressees-par-des-migrants-apres-un-rassemblement-pro-aquarius-99605

 
 

Quand le chrétien Depardieu perturbe la mémoire algérienne

Deux films démythifient la colonisation et la guerre d'indépendance


On ne désacralise pas la mémoire algérienne ! Deux projets de films perturbent actuellement l’autre rive de la Méditerranée: ils remettent en cause des mythes fondateurs du régime, la bonne colonisation ottomane (opposée à la française) et la guerre d’indépendance.


Depuis quelques jours, les Algériens se découvrent une soudaine passion pour le septième art. Si, en temps normal, le cinéma n’est pas leur sujet préféré, le hasard a voulu que deux films abordent des périodes cruciales de leur roman national : l’un traite la fin de la présence ottomane et le début de la colonisation française, et l’autre la fin de celle-ci avec la guerre d’indépendance.

Depardieu, au dey et à la barbe des principes algériens

Le public algérien a récemment appris le début du tournage du film Ahmed Bey dans lequel Gérard Depardieu incarnera le personnage de Hussein Dey, le dernier dey d’Alger qui quitta le pays lors de la conquête française de 1830. Comme son nom l’indique, Ahmed Bey a pour héros le dernier bey de Constantine sous la régence ottomane, véritable résistant à la colonisation française entre 1830 (le débarquement à Alger) et 1837 (la chute de Constantine), admiré par ses lointains successeurs du milieu du XXe siècle. Or, ce film pas encore tourné suscite déjà de nombreuses critiques.

Une partie de l’opinion publique algérienne conteste d’abord le choix du réalisateur, l’Iranien Jamal Shoorjeh. Car les Algériens, majoritairement sunnites, éprouvent une défiance presque instinctive envers tout ce qui s’apparente au chiisme… Beaucoup se demandent donc pourquoi un film subventionné par l’Algérie est réalisé par un Iranien au détriment des réalisateurs algériens.

Mais ce n’est pas le seul sujet qui fâche. Les critiques les plus véhémentes visent Gérard Depardieu, Français, autrement dit ex-colonisateur, chrétien et de surcroît buveur invétéré de vin. L’acteur doit, de surcroît, répondre à des accusations de viol. Pour nombre d’Algériens, Depardieu en dey d’Alger, c’est niet ! Pour répondre aux critiques, Azzedine Mihoubi, le ministre algérien de la Culture, romancier et poète de son état, a expliqué que ces choix étaient motivés par la volonté de donner une portée internationale au film. Une explication qui ne semble pas convaincre.

Mieux vaut un maître musulman que chrétien

Le plus étonnant dans cette affaire c’est l’attachement qu’expriment certains Algériens à l’égard de l’Empire ottoman. Si la France, puissance étrangère occupante, est systématiquement associée à la colonisation, cela n’est presque jamais le cas des Ottomans, tout aussi étrangers et occupants… Idem pour les conquêtes arabes, consignées dans les manuels scolaires sous le nom positif de foutouhates, signifiant ouvertures/expansions. Les manuels scolaires algériens évitent soigneusement de connoter négativement le conquérant et font l’impasse sur une éventuelle résistance autochtone à ces deux occupations.

Bravant ce consensus, l’éditorialiste Hadda Hazem s’est saisi de cette polémique pour ouvrir un débat historique autour de la présence ottomane en Algérie. Et la journaliste d’évoquer les exactions ottomanes, tout en rappelant que le dey Hussein s’est empressé de prendre la fuite en 1830. Peu concerné par le sort des Algériens, le monarque a pris soin de préserver sa fortune, ses femmes, et ses servantes. « Jusqu’à quand allons-nous continuer à entretenir un mensonge qui perdure depuis des générations, à nous enorgueillir d’une colonisation ottomane, qui ne fut pas moins brutale que la Française ? », s’interroge Hadda Hazem dans le journal arabophone Al-Fajr.

Pour la petite histoire, le dey Hussein n’a pas hésité à accepter l’aide des occupants, prenant la fuite vers Naples à bord du navire français… Jeanne d’Arc ! L’historien Léon Galibert rapporte que le dey avait quitté Alger dans une indifférence totale : « Dans ce moment solennel, les habitants d’Alger ne témoignèrent aucune sympathie pour leur ancien maître ; personne ne vint le saluer sur son passage : à peine vit-on quelques Maures se montrer sur le seuil de leur porte, moins par attachement que par curiosité. »

La bascule d’une idole

Cependant, le roman national algérien a retenu l’image d’Epinal d’un dey défiant les Français lors de la fameuse affaire de l’éventail (1827). Durant cet épisode devenu célèbre, le dey est censé avoir frappé le consul français Pierre Deval à l’aide d’un chasse-mouches pour protester contre le non-paiement des dettes. Même si le dey ne s’en est pas vraiment pris physiquement au consul et que le roi de France Charles X avait ses raisons de prendre la mouche, pour la légende Hussein Dey reste le musulman qui a humilié les Français. Un seul coup de dey a ainsi érigé un personnage dérisoire et ambigu en véritable héros.

Soulignons au passage que certains Algériens proposent une explication toute différente : pour eux le problème est la rentabilité de cette super-production inspirée par l’histoire nationale. La grande réalisatrice Sofia Djama, primée en 2017 à la Mostra de Venise pour son film Les Bienheureux (toujours en attente d’un visa d’exploitation pour l’Algérie), confie « doute[r] fort que le film puisse enregistrer des millions d’entrées avec les cinq salles de cinéma d’Alger ! » A moins que Netflix ne se hasarde à investir dans ce projet, « ce film risque d’engloutir un énorme budget pour un résultat plus qu’hasardeux », prédit l’artiste algérienne. Peut-être, mais comment expliquer dans ce cas l’autre controverse cinématographique qui anime la fin de l’été algérien ?

On n’humanise pas le FLN !

Un biopic émane du réalisateur-producteur, Bachir Derrais, consacré à une figure historique de la guerre d’Algérie, Larbi Ben M’hidi, l’un des fondateurs du FLN, capturé, torturé et assassiné par l’armée française en 1957. Après cinq années de travail, des centaines d’heures de recherches et six mois de tournage, le film est bloqué à la dernière étape : la commission de visionnage du ministère des Moudjahidines (Anciens combattants) refuse de le valider, ce qui compromet fortement la délivrance d’un visa d’exploitation.

Et si le film n’est pas du goût du ministère des Anciens combattants, c’est parce que le réalisateur a mis l’accent plutôt sur l’homme M’hidi que sur le héros mythifié, et sur les conflits à l‘intérieur du FLN plutôt que sur la lutte contre les Français et la colonisation. Si cette approche est perçue comme iconoclaste voire sacrilège par certains gardiens du temple mémoriel, le neveu de Larbi Ben M’hidi a publiquement soutenu le film : « L’angle d’attaque humaniste du récit réussit l’exploit de raconter la guerre de libération sans aucune scène de violence (…) je peux comprendre que certaines vérités historiques racontées, sans parti pris, peuvent mettre à mal certains raccourcis et certaines approximations, devenues avec notre complicité passive, des vérités officielles. »

Joint par téléphone, le réalisateur Bachir Derrais m’a informée qu’il comptait procéder à un recours, et qu’il proposerait de faire juger son travail par un comité d’experts indépendants, historiens et cinéastes. Assurant n’avoir à aucun moment modifié le scénario que la commission de financement avait approuvé il y a sept ans, le réalisateur impute notamment ses difficultés au remplacement des membres de ladite commission. Les griefs retenus contre son film sont nombreux : on lui reproche de s’être éloigné des canons cinématographiques des films de guerre algériens, de ne pas avoir suffisamment insisté sur les scènes de tortures de fellaghas, d’avoir privilégié l’aspect de la lutte politique aux dépens des scènes de combat, voire de « porter atteinte aux symboles de la révolution » en montrant des scènes de dissension entre les leaders historiques du FLN. « Nous parlons d’un épisode très sensible, oublié des manuels scolaires. Au début, quand nous avions commencé à nous documenter, les gens étaient méfiants et n’osaient pas parler, mais lorsque nous leur expliquions que le film était indépendant, et non une commande de l’Etat, les langues se déliaient. […] La guerre d’indépendance n’a pas été menée par des créatures désincarnées, mais par des êtres humains, avec leur force et leurs faiblesses. Le paradoxe est que je n’ai rien présenté qui ne soit déjà publié dans des dizaines de livres, je ne comprends donc pas ce blocage », se défend Derrais.

« Il est temps que notre histoire soit dépoussiérée, notre passé n’est peut-être pas aussi reluisant qu’on veut nous le faire croire »

Fethi Nouri, l’acteur qui interprète le rôle de Didouche Mourad, un des six fondateurs du FLN, m’a confirmé que le tournage s’était déroulé dans d’excellentes conditions, et qu’à aucun moment l’équipe du film n’avait été inquiétée : « On a même eu des visites de courtoisie de quelques officiels durant le tournage… Le comédien est plutôt optimiste pour la suite : «  J’ai bon espoir que les choses rentrent dans l’ordre », tout en admettant que l’œuvre de Derrais traduit bel en bien une nouvelle approche : « Je pense que le film est inédit dans la mesure où il ne s’adresse pas à l’émotion pure du spectateur, mais à sa raison. D’habitude, notre passé est glorifié à travers l’action spectaculaire qui flatte le sentiment nationaliste, c’est complétement différent dans ce film. » C’est aussi le point de vue du réalisateur : « Il est temps que notre histoire soit dépoussiérée, notre passé n’est peut-être pas aussi reluisant qu’on veut nous le faire croire, mais c’est le nôtre et nous devons l’assumer, c’est notre devoir de mémoire, et personne n’a de leçons de patriotisme à me donner ! »

Alors pourquoi cette susceptibilité soudaine des autorités ? Pourquoi ce qui a été toléré voire accepté sinon encouragé il y a quelques années (les sponsors du film avaient lu le scénario…) pose aujourd’hui problème ? La réponse est probablement à chercher dans le contexte politique très particulier dans lequel se trouve aujourd’hui l’Algérie. A quelques mois de l’élection présidentielle de 2019, l’atmosphère de méfiance et le climat de crispation qui règne autour du roman national soulève des enjeux plus profonds qu’il n’y paraît. L’effacement de Bouteflika signifiera la fin biologique du FLN. Bientôt, personne ne pourra plus se réclamer de son rôle dans la guerre d’indépendance. Or, cette époque continue à servir de source principale de légitimité politique en Algérie. Les enjeux de ces débats dépassent donc largement les questions cinématographiques ou strictement historique : le contrôle de la mémoire est un instrument entre les mains des différentes factions qui se disputent le pouvoir.

Dans quelle histoire s’inscrira le prochain dirigeant algérien ? Quel récit légitimera le mouvement qui le portera ?

L’écrivain Kamel Daoud se demandait, dans une chronique publiée dans le Quotidien d’Oran, à qui appartenait le souvenir de Larbi Ben M’hidi  : « Est-ce parce qu’on a fait une guerre qu’on a le droit exclusif d’en parler seul, à vie, tout le temps et à sa manière ? »  A cette interrogation, ajoutons-en une autre : après la mort du dernier des mohicans, faudra-t-il encore et toujours faire de cette guerre l’alpha et l’oméga de la politique algérienne ?

 
 
 

Ghislaine Dumesnil : Une vidéo sur l'islamisation a changé ma vie.

 
 
Stéphane Ravier

Mobilisation citoyenne de Génération Identitaire à Marseille : une action pacifique pour la défense des Français ! Mon communiqué :

Aujourd’hui, des militants de Génération identitaire ont organisé l’occupation pacifique des locaux de l’ONG SOS-Méditerranée à Marseille. Par cette action spectaculaire, ces jeunes engagés ont voulu dénoncer les agissements du navire l’Aquarius, affrété par SOS-Méditerranée et Médecins Sans Frontière.

L’Aquarius affirme mener des missions de sauvetage au large de la Libye pour les clandestins qui tentent de rejoindre l’Europe. Mais de nombreux soupçons pèsent sur ces agissements : des enquêtes judiciaires ont été ouvertes et les garde-côtes libyens affirment que ce bateau perturbe leurs missions en mer. Depuis le mois d’aout, ce navire s’est vu retirer son pavillon à deux reprises à cause de l’opacité des missions qu’il affirme mener.

La mobilisation citoyenne organisée par Génération identitaire traduit une inquiétude majeure des Français et ne peut que participer à une prise de conscience des responsables politiques, ce que je salue. J’ai, à ce sujet, déposé une proposition de création de commission d’enquête parlementaire au Sénat sur les agissements des soi-disant ONG en Méditerranée, afin que toute la lumière soit faite sur cette question.

Je presse donc le Sénat d’ouvrir au plus vite cette commission d’enquête, que je m’honorerai de présider, et je demande la libération immédiate des jeunes Français qui ont participé à l’action non-violente de Génération identitaire. En outre, il est urgent de mettre l’Aquarius sous scellé tant qu’il reste au port de Marseille, le temps que des enquêtes approfondies soient menées sur ses agissements.

 
 
 
 
 
 

Chers amis retraités, ce qui suit est entièrement exact. Il est important de diffuser au maximum, il faut que chacun le sache et s'en souvienne.

Et dernièrement on en prend encore une dose. Notre trop jeune président monte les générations les unes contre les autres, ne tombons pas dans son piège qui se refermera forcément sur lui un jour à moins que d'ici là il ait réussi à supprimer les retraités.

Solidarité intergénérationnelle :

l’escroquerie sémantique de Macron pour justifier la CSG

Publié le 15 mars 2018 - par Jacques Guillemain

Monsieur le Président, vous avez amplement raison de vous inquiéter de la fronde des retraités.

Car ces séniors qui manifestent aujourd’hui vous les avez trahis.

Oui, trahis parce que ces 16 millions de retraités, de plus en plus nombreux, ont voté en majorité pour vous. Et vous les remerciez en massacrant leur pouvoir d’achat.

Votre défense ?

Primo, vous dites que vous aviez annoncé dans votre programme électoral cette inique hausse de CSG.

Oui, mais vous avez néanmoins menti. Car vous aviez dit que les petits retraités percevant moins de 1200 euros, ne seraient pas concernés par cette hausse.

Or, vous prenez en compte le revenu fiscal de référence et le quotient familial du foyer.

Résultat : ce sont plus de 50% des retraités qui sont perdants en 2018.

Secundo, vous invoquez la solidarité intergénérationnelle.

Parce que vous croyez que les retraités vous ont attendu pour aider leurs enfants et petits-enfants ? Un petit retraité sait se priver pour pouvoir offrir un cadeau à ses petits-enfants ou aider ses enfants en difficulté.

Non seulement ils s’investissent massivement dans le bénévolat, mais ils sont là pour garder leurs petits-enfants quand les parents travaillent, ou les garder quand ils sont malades.

Les retraités sont loin d’être les parasites inutiles de la société. Ils sont au contraire le dernier rempart de la famille quand tout va mal.

Par conséquent, monsieur le Président, les retraités se passent très bien de vos leçons de morale sur la solidarité.

Ensuite, vous dites que “l’effort des retraités permet de récompenser le travail”.

Mais monsieur le Président, vous incarnez le parfait contre-modèle de justice sociale. Vous vous moquez du monde.

Votre modèle social, c’est la préférence étrangère, bien loin de la récompense du mérite et de l’effort !

Un paysan qui travaille 15 heures par jour, 365 jours par an, sans W.E ni vacances, et qui survit avec 350 euros par mois, vous croyez que son travail est récompensé alors qu’il nourrit 60 personnes ?

Vous saignez les petits retraités, mais vous dépensez 50 000 euros par an pour chaque Musulman mineur isolé ( Arabe et Africain) qui débarque en France. Ils étaient 4000 en 2010, ils sont

25 000 en 2017. Coût : 1,25 milliard à la charge des départements.

Combien seront-ils en 2018 ? 50 000 ? 100 000 ? Allez-vous prendre en charge toute la jeunesse africaine pendant que nos petits vieux sont abandonnés comme dans nos Ehpad ?

Pour les migrants Musulmans vous ne comptez pas vos sous. Rien n’est trop beau.

Mais pour les Ehpad, qui ont besoin de 8 milliards d’euros, les caisses sont vides.

Vous baissez les retraites, mais vous accordez une pension de 800 euros à tout étranger de 65 ans ( Arabe et africain, Musulmans...) n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France.

Une ignominie sans nom.

Et la France continue de payer une retraite à des milliers de centenaires étrangers disparus depuis des lustres ' ( Algérie et Maghreb ! ). Que faites-vous pour réparer cette injustice ? Rien.

Des millions de retraités n’ont pas de mutuelle, mais vous avez augmenté le budget de l’AME qui soigne les sans-papiers, le portant à 1 milliard.

Des millions de retraités vivent dans des conditions précaires.

Le nombre de mal-logés explose. 600 000 retraités ont le minimum vieillesse, et sont donc sous le seuil de pauvreté.

Mais vous logez chaque soir 25 000 clandestins Migrants Musulmans à l’hôtel. Le coût de l’asile dépasse les 2 milliards et l’invasion s’accélère.

Et inutile de culpabiliser les retraités en les faisant passer pour des nantis.

Leur retraite, ils l’ont acquise en travaillant 48 heures par semaine.

A leur époque il n’y avait pas les 35 heures et les 5 semaines de congés payés.

Les retraités, voilà des années qu’on les saigne.

On leur a supprimé la demi-part des veuves en 2008.

On les a taxés de 0,3% au titre de la CASA en 2013.

On leur a supprimé la défiscalisation de la majoration de 10% pour les familles ayant élevé 3 enfants ou plus.

Et les retraites ont été gelées pendant 3 ans depuis 2014.

Par conséquent, la CSG, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

En vérité, monsieur le Président, vous n’aimez ni la France, ni les Français.

Pour vous, notre France millénaire n’est qu’une parcelle du grand village mondial que vous appelez de vos vœux.

Le passé ne vous intéresse pas, seul le futur multiculturel monopolise votre action.

Les Français, vous les avez insultés en assimilant l’œuvre civilisatrice de la colonisation à un crime contre l’humanité.

Vous les avez insultés en niant la culture française et Chrétienne , comme si nos grandes cathédrales n’étaient pas la magnifique illustration d’une culture qui remonte

au Moyen-Âge.

Et que dire du siècle des Lumières, où des noms comme Montesquieu, Diderot, Voltaire, Rousseau, Bernouilli, D’Alembert, Laplace, Condorcet, Volta ou Lavoisier, ainsi que bon nombre de nos artistes, ont fait rayonner la France.

Notre pays ne serait pas la première destination touristique au monde, avec 89 millions de visiteurs en 2017 selon le ministère des Affaires étrangères, sans son exceptionnel rayonnement culturel.

C’est une évidence qui vous échappe…malheureusement.
Vous êtes un mondialiste et les Français ne sont pas d’accord avec vous.

Selon le dernier sondage d’Opinion Way, 60% des Français ont une image négative de la mondialisation, et même 14% en ont une image très négative.

Les Français ont compris qu’ils étaient les grands dindons de la farce de la mondialisation sauvage, qui livre la France à la concurrence déloyale d’autres pays.

Emplois, salaires et pouvoir d’achat ont pâti de cette concurrence.

Les Français veulent qu’on les protège.

Mais quand un retraité perçoit moins en 2018 qu’en 2012, qu’il est contraint de travailler bien au-delà de 70 ans pour arrondir sa maigre retraite, et qu’il voit que les étrangers sont pris en charge sans limitation de dépenses, comment pourrait-il ne pas se révolter ?

L’immigration Musulmane a transformé la France en modèle d’injustice sociale .

En 2022, les seniors ne voteront pas pour un président qui les aura trahis et appauvris. (je n'en suis pas certain!...)

Jacques Guillemain

PS: que les 70% des Retraités qui ont voté MAQUERON, aient la décence de se taire...

HC

 
 
La rue du Bagne des Chrétiens, actuellement rue Bab-Azoun, où était situé l'hôpital fondé par les Trinitaires espagnols... (en 1609)
L'Espagne devrait demander PARDON, pour avoir construit à Alger, le premier hôpital...
 
 

Je n'hésite pas à faire suivre et pour deux raisons ....


 1) Le portrait de Jupiter manu est saisissant de vérité

2) c'est joliment dit et  remarquablement écrit

C.A




Envoyé : samedi 6 octobre 2018 14:24
LETTRE A MANU SUR LE DOIGTE ET SON FONDEMENT
 



 

Lu pour vous et la source c’est ici : https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/lettre-a-manu-sur-le-doigte-et-son-fondement

michelonfray.com
Lettre ouverte à Emmanuel Macron

 

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,

Mais aussi:

Mon Chéri,

   Je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu'au plus profond – si tu me permets l’expression… Ton sourire béat montre en effet que ta dilection va plus facilement à qui accompagne son selfie avec toi d’un doigt d’honneur qu’aux intellectuels qui n’ont pas l’heur de te plaire parce qu’ils ne te font pas la cour. Décidément, tu sembles n’aimer que ceux qui te font savoir leur amour d’une façon qui ne prête pas à confusion: il faut t’enlacer torse nu pour te plaire, essuyer sa transpiration sur ta chemise blanche, et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. Je comprends dès lors que le philosophe Etienne Balibar, avec lequel tu dis avoir rédigé un mémoire universitaire sur Machiavel, n’ait plus le souvenir de toi. Il n’est probablement pas assez couvert de sueur, trop âgé et trop intellectuel à ton goût.

   A ceux qui voudraient augmenter un peu leur culture, ce qui n’est pas de trop ces temps-ci, consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, soyons fous! Elle nous donne cette signification du doigt d’honneur: "Le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus et le reste de la main, un scrotum". Traduction pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales, il s’agit tout bonnement d’un "doigt dans le cul". Le doigt, on voit bien à qui il appartient, le cul, on se tâte – si je puis dire! Est-ce le tien personnellement? Auquel cas c’est ton affaire, mais n’en fais pas un étalage public: un président, ça ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre… Ce cul, est-ce le nôtre en tant que tu incarnes la souveraineté populaire? Est-ce celui de la France dont tu es le corps mystique? On ne sait. Mais cette fois-ci, ça nous concerne. Et permets qu’on puisse ne pas jouir d’une pareille intromission dans notre intimité sans notre consentement. Demande à madame Schiappa: c’est la définition légale du viol.

   Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement. Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain. Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Elysée le jour de la fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux-aussi férus de ce très subtil langage des signes. On ne dira pas que tu caches ton jeu. Il n’y a que les crétins pour feindre que tu dissimules. Tu es du genre à nous le mettre bien profond, pour dire clairement ce qui ne devrait pas te choquer sous forme de mots, puisque la chose te ravit quand elle se trouve exprimée sous forme de geste. Mais mettre ou ne pas mettre, là est la question…

   Or, cette question, tu l’as franchement résolue. Car, depuis quelque temps, tu montres en effet que, toi ou tes services, vous n’avez pas grand souci de la légalité (je ne parle plus de moralité, on sait désormais dans quelle estime tu tiens toute morale…), je parle de légalité.  En adoptant cet angle de vue, on voit bien comment tu nous la mets, tu nous le mets, tu nous les mets…   

    D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild: tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : "Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron?" dans
Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL!

    Ensuite, deuxième doigt, il y eut cette soirée de levée de fonds à Las Vegas qui a permis, via des facturations de Havas-Business, le prestataire de service de cette soirée apparemment effectuée sans appel d’offre, donc illégalement, de dégager de considérables marges, en dizaines de milliers d’euros, pour le candidat que tu étais alors. Qui organisait ce genre de soirée fort peu légale ? Muriel Pénicaud, ton actuelle ministre du travail (source : "Déplacement de Macron à Las Vegas: la très chère soirée organisée par Havas" dans
Le Parisien du 8 juillet 2017). Fillon est tombé pour trois costumes: cette seule soirée t’aurait permis d’acheter des pardessus et des pantalons pour tout ton gouvernement et leurs cabinets pendant de longues années. Or, ce ne fut pas la seule soirée ayant permis des largesses à ton endroit.

   Troisième doigt, devenu président, il y eut l’affaire Benalla. Chacun a eu le loisir, durant ce feuilleton de l’été débordant sur la rentrée, de voir combien et comment tu couvrais qui te couvre. Entre mensonges, stratégies de communication, enfumage, intoxication, désinformation, instrumentalisation, bien malin qui peut désormais savoir où se trouve la vérité. Dans cette affaire, je veux n’en retenir qu’une. C’est une affaire dans l’affaire. Quand ton petit protégé s’est retrouvé en garde à vue, la police n’a pu effectuer une perquisition à son domicile pour cause de légalité: elle n’intervient pas la nuit. Comment se fait-il qu’une équipe ait pu être diligentée pendant ce temps-là au domicile de Benalla pour ouvrir son coffre et faire disparaître son contenu, dont des armes à feu? Qui a dit quoi, et à qui, pour que ce forfait qui entrave la bonne marche de la justice ait été commis? Et par qui? Il faudrait demander à feu Gérard Collomb et lui demander si ça n’a pas un peu à voir avec sa récente démission… On ne fera croire à personne que ce faux cambriolage ait pu avoir lieu à cette heure, dans ce lieu, dans cet endroit de l’appartement d’un homme que tu protèges contre vents et marées, sans que tu sois un peu au courant! Qu’y-a-t-il entre lui et toi pour que se trouvent détruites les preuves des coups tordus de cette affaire? De quels doigts et de quels fondements symboliques, ou non, est-il ici question? (source: "Affaire Benalla. Compagne introuvable, coffre-fort disparu… les zones d’ombre subsistent" dans
Ouest-France du 23 août 2018)

   Puisque nous sommes dans la cambriole, ajoutons un autre forfait, ce sera le quatrième doigt, nous ne sommes pas bien loin de toute la main. Chacun sait désormais que la communication de monsieur Benalla, qui mettait tant dans l’embarras monsieur Collomb (un nom qui, je le jure sur ta tête, n’entre en rien dans ma métaphore filée du doigt et du fondement…), est pilotée par la Reine Mimi.

   Qui est Mimi? Laissons parler les éditions Grasset qui publient bientôt une biographie non autorisée du personnage. Voici la quatrième de couverture du livre en question : "On l’appelle 'Mimi'. Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants mais elle a compris que le plus utile n’était pas de les vendre. Les posséder suffit. Et en parler, ici ou là. Elle ne dispose d’aucun titre officiel mais 'Mimi' se rend tous les jeudis à l’Elysée. Son agence de presse, Bestimage, a l’exclusivité de l’image de la Première Dame et de celles, privées, du couple Macron. (sic !) Une manne. Et une première. Jamais un couple présidentiel n’avait concédé un tel passe-droit à une 'petite marchande de photos'. Comment 'Mimi' a-t-elle pris le contrôle des secrets de Paris? Pourquoi lui est-il accordé tant de privilèges? Que sait-elle? Que tait-elle? Difficile d’enquêter sur cette femme, puissante et redoutée. Ses amis se taisent et ses obligés ont peur." Et puis ceci, qui ne manque pas de piment : "Garagiste, tenancière de boîte de nuit, mariée à des braqueurs puis à un policier, championne de ski, reine de la presse people… avant d’arriver au cœur du pouvoir. La vie de 'Mimi' est une énigme et un vertige."

   On comprend que ce vertige en donne à d’autres. Voilà pourquoi, fort étrangement, l’appartement de l’un des journalistes a été cambriolé. Par qui? Toi seul le sait me semble-t-il. Ou Monsieur Collomb, qui a récemment fait ses valises… comme un voleur! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que l’équipe de monte-en-l’air qui a œuvré sur le coffre fort de Benalla était aussi de service chez l’un des biographes de la désormais fameuse Mimi. (source: "Un des biographes de 'Mimi' Marchand mystérieusement cambriolé" dans L’Obs du 26 septembre 2018).

   Pour les besoins de ma démonstration, je sais que tu me comprendras, j’ai besoin d’un cinquième doigt. De sorte qu’ainsi, nous pourrons franchement parler d’un "Fist Fucking" – autrement dit, pour ceux qui se trouveraient autant déroutés par cette expression formulée dans la langue de Shakespeare que par  les subtilités lexicales du corps humain, voici une libre traduction de mon cru : "La main, puis tout le bras dans le cul". Tu m’excuseras toutes ces variations proctologiques, mais c’est toi qui m’y contrains, après avoir commencé aux Antilles…

   A plusieurs reprises, celui qui te sert de Benalla pour tes discours, Sylvain Fort, a fait savoir que tu n’appréciais pas un certain nombre d’intellectuels - dont ma pomme! Il fut dit un temps qu’un genre de "cellule riposte" allait être mise en place pour répondre aux idées "nauséabondes", bien sûr, de ces personnes dont j’étais et dont je suis. Notre Sylvain avait alors sorti du chapeau les noms de Michel Serres et de Pierre Nora: tu voulais du sang neuf et rajeunir la société française, ces académiciens totalisent 174 ans à eux deux, c’est réussi. (source : "Le devoir de mémoire de Macron" dans
Le Parisien du 11 juin 2017).

   Tout le monde a pu voir que tu étais capable de changer la loi pour récompenser Philippe Besson qui est à ta personne ce que Heidegger fut à Hitler, Sartre à Staline, Sollers à Mao (puis à Balladur)… Tu as en effet décidé de faire voter un texte permettant  d’ouvrir une vingtaine de postes de consuls généraux supplémentaires à des fonctionnaires comme à des non-fonctionnaires afin de rendre possible ce hochet à offrir à ton ami avec l’argent de la République. (source: "Ce décret qui permet de nommer Philippe Besson consul à Los Angeles" dans
Le Parisien du 30 août 2018).

   Un homme qui est capable de passer par-dessus la loi pour récompenser un intellectuel qui le…, qui le…,  disons, qui chante ses mérites, n’aurait pas à se forcer beaucoup pour faire savoir combien il lui plairait que ce philosophe, qui lui déplaît, cesse de voir ses cours diffusés sur le service public! Je dis ça comme ça! Après la fraude fiscale, trois doigts, les cambriolages, deux doigts, la promotion d’un ami comme avers d’une médaille dont le revers est l’éviction d’un ennemi, cinq doigt, voilà, le compte est bon: la main est passée tout entier, le bras peut suivre…

   Voilà un an que Votre Altesse, Votre Excellence, Votre Sérénité, Mon cher Manu, Mon Roy, mais aussi: Mon Chéri, tu es au pouvoir. Et tu nous régales chaque semaine avec de nouvelles aventures. Il te reste quatre ans de règne. 

   Je t’annonce une bonne nouvelle: comme je dispose de plus de temps pour moi depuis que mes cours à l’Université populaire sont passés dans la moulinette de ton rectum citoyen, je me réjouis de pouvoir t’annoncer que je t’écrirai plus souvent que je ne l’avais prévu lors de ma première lettre. Cette perspective nouvelle me donne le même sourire que toi, mais pour d’autres raisons: je suis ravi!

    On sait que le sage montre la lune et que l’imbécile regarde le doigt: pour ma part, j’en prends le ferme engagement, je ferai part égale entre la lune et le doigt…


   Salut Manu

M. O


   
 
 
 
 
 

Comment ce peut-il qu'un homme d'état puisse tenir de semblables propos !...C'est proprement inouï  !...


Non seulement cela montre l'immaturité de celui qui prononce une telle phrase, mais atteste dans le même temps que le personnage n'est pas à sa place, et est particulièrement indigne de la charge qu'il exerce!...


Quand on sait le montant prohibitif des émoluments, indemnités et avantages stupéfiants, que se vote  l'ensemble du gouvernement...


Quand on sait l'étroite collusion de ce dernier avec le monde financier et industriel...


Quand on connait le dramatique usage des fonds publics générés par le travail des citoyens laborieux...


Quand on connait la part minable qui est consacrée aux retraites de ces même travailleurs ...


Le béjaune de l'Elysée devrait tourner cent fois dans sa tête son raisonnement d'imbécile, avant de lui faire franchir la frontière de ses crocs  de louveteau mal dressé.


C.A

 
Il ne sait plus quoi dire, pour se rendre impopulaire...
 
 
 
 
Si la France se trouve dans un tel état d'invasion Islamiste, c'est à cause de la forfaiture de de-gaulle-charles.... Accusé!... Levez-vous!!
 
 

ll faut recommander aux idolâtres de De Gaulle de lire le bouquin prophétique ( il date d'Aout 1946) du Vice-Amiral Muselier: " De Gaulle contre le gaullisme".

Premier haut gradé à avoir rejoint De Gaulle à Londres, créateur de la  Croix de Lorraine pour ses Forces Navales Françaises Libres, "baisé" par son chef à St Pierre et Miquelon, il écrit une conclusion sanglante qui annonce tout De Gaulle.

"Ses promesses inconsidérées aux Syriens, aux Libanais et aux Indochinois - promesses qu'il a tout fait pour rompre quand elles se sont révélées gênantes - font actuellement perdre à la France des positions stratégiques, économiques et culturelles pour lesquelles des générations de Français se sont sacrifiés, et cela sans la moindre compensation. Sa politique vis-à-vis des Français d'outre-mer a provoqué jusqu'en Afrique du Nord un bouillonnement dangereux.

Méprisant la leçon tant de fois répétée de l'Histoire - utilisant l'enthousiasme et la foi patriotique des Français, pour qui il fut pendant plusieurs années le symbole de la lutte et de la liberté, et qui ne comprennent pas que l'homme est bien loin de se confondre avec le symbole - il continue sa route vers un but bien défini : la prise du pouvoir personnel dans un régime présidentiel"

Les bonnes pages sont sur ce site: https://www.reperes-et-jalons.com/de-gaulle-contre-le-gaullisme

 

 
 

Discours de Boualem Sansal le 26 septembre 2018 aux Invalides

« La situation de l’Algérie aujourd’hui est délicate. Elle est menacée d’éclatement et de disparition. Elle ne tient encore que par la corruption massive que le régime de Bouteflika entretien, pour maintenir un semblant d’état, ceci grâce à la rentre pétrolière, dont la plus grande partie est détournée par les dirigeants du régime et les oligarques qui leur servent de prête nom. Mais la rente pétrolière a fondu, et une nouvelle guerre civile est en route.

La France en sera directement et très durement touchée, vous savez cela. Vous le craignez mais il est bon, ici et en ce moment de le répéter.

De nos jours, il faut ouvrir les yeux et constater qu’elle n’est plus vraiment la France. Chaque jour, l’Islam dans ses différentes versions radicales, wahhabistes, djihadistes, salafistes, s’enhardit, et telle une meute harcelant sa proie, lui arrache un morceau de chair par ci, par là, pendant qu’elle se vide de son sang. Et vient le moment, et nous y sommes, où vient le moment où la proie cesse de se débattre et accepte l’inéluctable.

Je ne joue pas les Cassandre, mais j’ai une conclusion que je veux partager avec vous, en 3 points :

1 Nous sommes en danger et en passe d’êtres vaincus. L’Etat mortifère dans lequel se trouve l’ensemble du monde musulman, est l’axiome pour nous dire ce qui nous attend et atteint déjà largement nos banlieues.

2 Pendant que l’ennemi nous fait une guerre totale, nos dirigeants et vos élites inventent des histoires très nobles pour se dérober.

3 La France est le maillon faible, et l’Islamisme s’y investit en totalité et partout. Ceux qui disent « Ne confondons pas les musulmans et l’islamisme », refont chaque jour leur lit.

Merci d’être venus m’entendre


BoualemSansal

Fin du discours lors de la remise du prix « Secours de France » dans le grand salon des Invalides devant une assemblée de nos élites, suivi de dédicaces de son ouvrage.







 Je pense que tout n’est pas faux …… !!!!

Je vis dans un pays ...

Qui attend 6 mois pour qu'un salopard dise qu'il a tué une petite fille et où il l'a jetée... 

Où un Jawad qui héberge des terroristes qui ont fait des centaines de morts est acquitté et fanfaronne devant les cameras..

Où un mec pleure pendant des mois dans nos télés et finit par avouer avoir étranglé sa femme par "accident" .

Où l'on se pose la question de savoir si un mec de 28 ans peut baiser une fillette de 11 ans à la sortie de

l 'école avec son "consentement"

Où on s'inquiète de la qualité de vie d'un terroriste en lui offrant 3 cellules, une salle de muscu... 

De bons repas, des soins médicaux... et un avocat payé par nos impôts..

Où on applaudit un président guignol qui annonçe que ce n'est pas son amant qu 'il a embauché et privilégié..
 

Mais je vis aussi dans un pays....

Qui met 30 ans à un mec sans preuve... 

Qui condamne des jeunes à 5 ou 8 ans pour avoir cassé un portail de préfecture... 

Qui emprisonne un SDF pour avoir cherché de la nourriture dans une poubelle .... 

Où des gendarmes tiennent un gars en garde à vue plus de 9 heures pour un statut sur Facebook !...

Où on envoie les forces de l'ordre gazer et matraquer des gardiens de prison qui manifestent car ils en ont marre de se faire agresser par des détenus ..

Je vis dans un pays

Où l'on ouvre les portes à des milliers de migrants 

mais, où l'on autorise les expulsions de familles Françaises avec des enfants parce 

qu''elles ne peuvent plus payer leur loyer..

Où on laisse des Français dormir dans les rues.

Un pays

où l'on prive les citoyens de leur liberté d'expression

où on empêche de manifester leur mécontentement en refusant les autorisations ou en les menaçant..

Je vis dans un pays

dirigé, par les banques, les laboratoires, et les gros lobbies industriels..........
 

Corrompu, depuis des décennies qui rend une justice à 14 vitesses, suivant que vous soyez: français, riches, pauvres, métèques, basanés ou Corses...

Mais je vis dans un pays, où il y a un pénitencier à ciel ouvert où des violeurs, des pédophiles apprennent tranquillement les métiers de la terre. 

Un pénitencier avec , tenez vous bien : Une plage privée pour ces détenus .

Je vis dans un pays où on me bourre de taxes, de surtaxes, d'augmentations en tout genre.


 Je vis dans un pays où on baisse mon pouvoir d'achat, on me prive de vivre correctement avec le fruit de mon labeur, en particulier si je suis agriculteur.
 Un pays ou l'on impose à des bébés 11 vaccins sans savoir les risques qu'ils encourent ...

Un pays où on prive nos anciens de l'aide dont ils ont besoin dans les maisons de retraite, et qui voient leurs retraites ponctionnées…   Que certains se privent de chauffage après avoir travaillé toute leur vie.

Un pays où de plus en plus les grilles fleurissent nos fenêtres pour nous protéger de la racaille

relâchée faute de prisons

Un pays qui ne condamne pas fermement des assassins, des terroristes, des violeurs, des tueurs de flics et d'enfants.

Auteur du texte inconnu …qu’il soit remercié !

C'est bien notre pays... pas d'erreur !...Faire circuler…

 
 

 
 
Merci! de-gaulle-charles!!!
 
 
 
le 03 octobre 2018

Lettre ouverte à Madame Geneviève DARRIEUSECQ:

 

 
 
Madame DARRIEUSECK, parait-il, Ministre des A.C. ne m'a jamais répondu sur nos disparus.
Deux correspondances lui ont été adressées par mes soins accompagnées de ma liste de nos disparus, cela est restée sans suite.
Quant au FLN qui revendique 2100 disparus : il ferait mieux d'étudier méthodiquement les cas où certains l'ont été eu égard aux sévices subis par leurs corrélégionaires...De plus comment croire sérieusement un pays qui revendique plus d''1 500 000 morts..
Mais il est vrai qu'il y a eu  la bataille d'Alger (1957) où notre secrétaire général de l'époque, Paul TEITGEN  a déclaré l'absence de 3000 détenus...
Néanmoins si l'on s'en tient aux principes revendiqués par les deux parties nous étions en Guerre.
Le 19 mars 1962 le GPRA a signé les Accords d'Evian mais ne les a jamais appliqués. Après cette date les disparus civils et militaires (1338) ont été enlevés et jamais plus retrouvés en violation des Accords signés. Que dire aussi des Harkis..
Je vous adresse la dernière liste de nos disparus arrêtées à la date du 23 Août 2018 pour la période du 1/11/1954 au 31/12/1962 :
-Première colonne du n° 1 à 2036 : Ce sont les disparus que j'ai recensés:
-Seconde colonne (en italique) du n°1 ,à 757 : Ce sont les cas étudiés non retenus comme disparus;
Les noms en rouge sont les personnes mentionnées sur le Mur des Disparus, qui d'après moi ne devraient pas l'être:
Les noms surlignés en jaunes sont des disparus qui ne sont pas mentionnés sur le MUR.

Bien cordialement.
Jean-Claude ROSSO
 
 
 

Torture en Algérie : Jean-Pax Méfret répond au président de la République

 

Oui, comme l’a confirmé Emmanuel Macron, Maurice Audin, 25 ans, est mort à Alger, le 21 juin 1957, au cours d’un interrogatoire conduit, sous la torture, par un officier de la 10e division parachutiste. Mais, notre président de la République aurait pu préciser que, depuis le 7 janvier 1957, les militaires agissaient en toute liberté, forts des pouvoirs de police que leur avait octroyés le gouvernement socialiste, avec l’accord des communistes, pour mener la bataille d’Alger contre le Front de libération nationale. « L’Algérie, c’est la France ! », tonnait déjà, aux premiers signes de rébellion, le jeune ministre de l’Intérieur François Mitterrand.

La population européenne vivait dans une angoisse collective. Une terreur permanente. Le FLN tuait au hasard. À la grenade, au pistolet, au couteau, au rasoir. Dans la rue, sur les plages, aux terrasses des brasseries. L’attentat déjoué, en novembre 1956, contre l’usine à gaz d’Alger où un militant communiste s’apprêtait à déposer une bombe à retardement avait fait prendre conscience aux autorités que le terrorisme était désormais partout. D’où cet appel à l’armée et les excès qui ont pu en résulter.

Macron n’a pas dit, non plus, que le jeune Audin, fils de gendarme, ancien enfant de troupe devenu brillant mathématicien et père de trois enfants, était membre du Parti communiste algérien et qu’il participait activement aux réseaux de soutien des terroristes dont les bombes — fabriquées par des militants de ce sinistre PCA — ensanglantaient la ville. Quelques jours avant son arrestation, des attentats avaient fait 10 tués et 80 blessés, dont une majorité d’enfants, à des arrêts d’autobus, et 8 morts et 92 blessés au casino de la Corniche, un dancing de Bab el-Oued, surtout fréquenté par la jeunesse juive d’Alger. Audin avait contribué à l’exfiltration du responsable du carnage. Le militant communiste avait choisi le camp des ennemis de la France. Il méritait un jugement sévère. Mais sûrement pas cette mort expéditive longtemps enfouie dans les poubelles de l’histoire de cette guerre d’Algérie dont Emmanuel Macron semble oublier les principales victimes : les pieds-noirs et les harkis.

Avant le terrible exode de l’été 1962, les Français d’Algérie ont connu, eux aussi, les fouilles dégradantes, les perquisitions sauvages, les arrestations arbitraires, les camps d’internement, les interrogatoires musclés, les tortures. Dans les derniers mois de l’Algérie française, la caserne de la gendarmerie mobile, aux Tagarins, sur les hauteurs d’Alger, était devenue un centre clandestin d’interrogatoire de suspects arrêtés dans la lutte anti-OAS. Sous l’autorité du colonel Debrosse, gendarmes mobiles, policiers ou barbouzes venus de Paris y pratiquaient la question poussée à l’extrême. Des femmes, des hommes, sympathisants de l’Algérie française, furent martyrisés aux Tagarins par des représentants de l’autorité française qui reprenaient les méthodes utilisées contre certains terroristes du FLN pendant la bataille d’Alger. Mais cette fois, il ne s’agissait pas de savoir où étaient les bombes qui pouvaient à tout instant déclencher des massacres. Aucun de ces détenus n’était soupçonné, et encore moins coupable, de crimes de sang. Ils étaient retenus illégalement. Jusqu’aux aveux ou jusqu’à l’agonie.

Geneviève Salasc, 36 ans, épouse d’un professeur de médecine d’Alger, mère de cinq enfants, fut arrêtée en même temps que sa mère âgée de 68 ans, par les gardes mobiles du colonel Debrosse. Elle était accusée d’avoir hébergé des réunions de l’état-major de l’OAS. Pour la faire parler, gendarmes et policiers utilisèrent les méthodes les plus effroyables. De l’humiliation aux coups jusqu’au supplice de la baignoire avec électrodes. Dénudée, garrottée, cravachée, la pauvre femme a vécu l’enfer pendant plusieurs semaines avant d’être finalement relâchée, sans poursuite, et transférée moribonde dans une clinique où les médecins constatèrent l’horreur des sévices. Une autre femme, confrontée aux mêmes tortionnaires, tenta de se suicider en s’ouvrant les veines pour abréger ses souffrances. Découverte baignant dans son sang, elle aussi fut transportée, le visage tuméfié, le corps meurtri, dans un hôpital. Une femme encore, mais militaire celle-là, une ancienne d’Indochine, le capitaine Noëlle Luchetti, de l’entourage de Salan, a connu les mêmes souffrances.

À la caserne des Tagarins, les suspects étaient suspendus par les jambes ou les mains à des anneaux scellés au plafond. Ils avaient parfois les pieds grillés au chalumeau ou étaient empalés sur des bouteilles. Ils passaient la nuit sur des lits de camp, enchaînés dans la position d’écartelé.

Il n’y avait pas de barreaux aux fenêtres et c’étaient des individus dangereux, dira, plus tard, pour se justifier le colonel Debrosse, promu général et sous-directeur de la gendarmerie, au procès de Yan Ziano, autre victime des tortionnaires de la caserne des Tagarins. Ziano, 40 ans, venait d’expliquer son calvaire au tribunal. « Ça a duré quatre heures… J’ai été suspendu, à la façon vietnamienne, recroquevillé, un bâton sur les genoux. On m’a mis des électrodes aux oreilles, au coeur, à l’anus. On m’a empalé. On voulait me faire dire où était le général Salan. »Les experts confirmeront les sévices constatés sur le corps de Ziano : « Des ecchymoses lui couvraient tout le corps. Il en avait de plus profondes aux poignets et sur les membres ; des plaies saignantes. En outre, il présentait deux lésions. L’une génito-rectale et l’autre dans la charnière dorso-lombaire. »

 
 
Un article de Mansard sur BV  intitulé "Acculés, levez-vous!" où l'auteur s'étonne du scandale de tous ces faits derniers, bien évidemment ignobles et traductions d'une déliquescence de la société, alors qu'ils ne sont que mise au grand jour de faits continuels depuis des années et qui étaient ou tus, ou minimisés, ou déformés ...

En espérant le lien suffisant  :


 
 

C’est étrange à dire et à écrire, mais ce lundi matin, c’est moi qui ai honte. Honte de vivre dans un pays où la lâcheté, la bêtise, la veulerie, le mensonge, la trouille sans doute, font que nos « élites » sont prêtes à accepter n’importe quoi et, pire encore, à le justifier.

Macron veut jouer les potos, donne des claques qu’il croit viriles dans le dos des jeunes « en devenir », balance des ouesh ouesh dans les cages d’escalier, colle sa chemise blanche à la sueur âcre des corps bodybuildés en zonzon… Et puis, embarqué par l’émoi qui le chatouille, grisé par tant de mâle audace, le Président pose, gringalet tout sourire entre deux jeunes gens très bien sous tous rapports. L’un met les doigts en fourche. L’autre fait un doigt d’honneur. Explicite. Orienté. Il n’y a pas à s’y tromper : il désigne, sans doute possible, monsieur Emmanuel Macron, président en exercice de la République française.

Ah, les braves petits. La bonne blague. Ils sont très fiers, les p’tits jeunes de Saint-Martin. Ont aussitôt mis le cliché en ligne. La Martinique a ses héros, viva Zapata !

Allez savoir pourquoi, il y a des gens que cela indigne. Des esprits chagrins, assurément, qui ne comprennent rien à l’enthousiasme de la jeunesse ultramarine. Marine Le Pen, par exemple, qui a tweeté ce commentaire : « On ne trouve même plus de mots pour exprimer notre indignation. La France ne mérite certainement pas cela. C’est impardonnable ! » Ou encore Robert Ménard : « Il ne reste quasiment rien. Que des lambeaux de dignité qui se perdent dans la nuit de la vulgarité. Le costume de Président est devenu bien trop large. »

Et que croyez-vous qu’il arriva ? C’est Le Pen qu’on accusa. Pour commencer.

Marlène Schiappa, dont la finesse est le plus sûr rempart présidentiel, y est allée aussitôt de sa tirade (sur RTL) : « Les commentaires de Marine Le Pen n’ont aucun intérêt. Elle est leader d’un grand parti raciste, d’extrême droite. Ce qui la choque, ce n’est pas que le Président pose à côté d’un jeune, c’est la couleur de peau de ce jeune. Soyons très clairs. »

Ce qui est très clair, aveuglant même, c’est l’imbécillité de ce commentaire. L’analyse au ras du gazogène, la reductio ad hitlerum qui, chez Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sert en tout et pour tout de réflexion. C’est pourquoi, au cas où l’on n’aurait pas bien saisi, elle enfonce le clou de girofle : « À chaque fois que le Président pose avec des personnes de couleur noire, Marine Le Pen s’offusque. Donc, cela n’a pas grand intérêt. »

Je vais me répéter et j’en suis désolée : j’ai honte. Honte pour mon pays. Honte de voir que des jeunes à peine sortis de prison sont félicités comme des héros, honte qu’on feigne d’ignorer leur geste obscène adressé au Président pour vouer aux gémonies ceux qui le dénoncent.

À l’inverse de son ministre, Macron n’est pas idiot. Il est juste comme un chien fou qui s’émoustille et s’ébroue, tout à la fête d’avoir de nouveaux potes. Pense qu’il va se faire un « meilleur ami » dans l’escalier H de la Tour B2 comme un premier de la classe, bien dressé, file son portable aux racketteurs sans même qu’ils le demandent. Syndrome de Stockholm, quand tu nous tiens…

« J’aime chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises (sic), parce que bien souvent, parce que c’est un enfant de la République, il n’a pas choisi l’endroit où il est né », a justifié le Président lors du point presse. « On ne tirera rien des discours de haine. Marine Le Pen n’est pas avec le peuple. Marine Le Pen, c’est l’extrême droite, et l’extrême droite, ce n’est pas le peuple. Je suis président de la République et je ne laisserai à personne le peuple », a-t-il ajouté.

Eh, Emmanuel, regarde bien la photo avec tes nouveaux potes : t’as vu ce qu’il te dit, le peuple ?

 

 
 
 
Parleront-ils de NOS DISPARUS?? Liste:
 
 
 
 
 
 
Rapport 2018 sur l'Islamisation en France (Patienter 123 pages...)
 
 
 
 

LES VERITES QUI DERANGENT

 ECOUTER (entre autre) l’émission du 28, 27 septembre 2018

 https://www.sudradio.fr/andre-bercoff-dans-tous-ses-etats-23733

 
29 septembre 2018
 
 

L'islam est le cancer de l'Europe, les musulmans sont ses métastases !!! 

        "Je n'ai aucun sentiment à l'égard de l'islam. Je m'en fous radicalement.

Tant qu'il reste dans ses terres.


       Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n'en veux pas.


        Un point c'est tout.


          Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l'islam à prospérer en France.
         Je nie que l'islam soit une religion.
         C'est un totalitarisme comme l'indique son nom qui signifie "soumission" et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s'y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens y compris légaux".

       Je nie que l'islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française.
        Il lui est en tout point étranger, par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses murs.
        Je nie que l'islam ait jamais rien apporté à la France.  Aucun chef-d'œuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural
           Rien. Pas un écrivain n'a publié "Le génie de l'islam".  Nulle mosquée ne s'élève comparable à Chartres

On attend encore un Francis Poulenc musulman.
         On chercherait en vain, et pour cause, un réel génie islamiste.

         Je nie que l'islam appartienne au patrimoine de la France. Il n'a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.

Aucune œuvre d'art, on l'a vu.
        Aucune œuvre de charité non plus. Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.


         Où sont les "petits frères des pauvres" qui appliqueraient en France ce "quatrième piller de l'islam": la Zakkat.
   (En français: l'aumône que l'on traduit abusivement par la Charité) ?


         Jamais la France n'a été aussi gravement malade.


           Infecté par la maladie de la "collaboration", cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.


       Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants.

Au cours des trente années à venir, il y aura suffisamment d'électeurs musulmans dans notre pays pour installer un gouvernement de leur choix, avec l'application de la Sharia en guise de loi.

        Il m'apparaît que tous les citoyens de ce pays devraient pouvoir prendre connaissance de ces lignes, mais avec le système de justice et de médias libéraux combinés à la mode démente du politiquement correct,

         il n'y a aucune chance que ce texte soit largement publié.
         C'est pourquoi je vous demande de le diffuser à tous les contacts de votre internet.


       Gilbert COLLARD  député du Gard

 

 
 

Il est bien le seul dirigeant blanc à se soucier de ce qui se passe à l'encontre des blancs en Afrique du sud!
En France on n'a pas levé le petit doigt en 1962 quand le FLN en Algérie ... (histoire connue)
 
 
 
 
 

Que pensez-vous de la déclaration de Valls « Si l'Espagne et la France arrivent en finale, je veux que l'Espagne gagne » 
Mike Borowski 


Ce que j'en pense est fort simple !...


VALLS n'est qu'une merde opportuniste assoiffé de pouvoir  


VALLS n'a jamais aimé la France !...


En ça il ressemble furieusement à tout les présidents qui se sont succèdes sur le trône. Les présidents comme les autres membres du gouvernement ne l'aiment pas davantage. Ils l'ont suffisamment prouvé en la trahissant à tour de bras depuis cinquante ans. Seuls les patriotes persistent à l'aimer, mais pour un grand nombre d'entre-eux, les bougres font dans leurs chausses, dès qu'il est question de la défendre. 


C.A 

 
 
 
 


 

Pour être précis, la chaine d’hôtels F1 (du groupe ACCOR) n’a pas été mise à disposition des Pouvoirs publics.

Une soixantaine d’hôtels F1 a été achetée par l’Etat pour la somme de 260 millions d’€,

financés par la Caisse des Dépôts et Consignations...

C’est-à-dire l’argent des Français !  

Le personnel de ces hôtels a été viré (400 personnes) dans le silence complice des médias et du monde syndical.  

Tous ces hôtels sont maintenant occupés par des migrants, en région parisienne et en province. 

Mais le plus grave est à venir. Les migrants n’auront plus à prendre de risques avec des passeurs pour venir en Europe. 

Macron a décidé que la France accueillerait en 2018, 3000 Soudanais, Érythréens, Nigériens, Tchadiens . . .  

Ils seront répartis sur tout le territoire national.  

Bien entendu sans demander l’avis des municipalités.  

Dès janvier, Ils sont 72 à débarquer en France.  

Coût pour ce premier arrivage: 5 millions d’€. 

A fin 2018,

l’Etat aura dépensé 220 millions d’EUR pour cette opération.  

Les services de l’Elysée prévoient 7000 arrivées d’Africains organisées en 2019,

en plus des 250 000 habituels et 200 à 300 000 illégaux

pour la plupart déboutés, mais qui ne sont jamis expulsés...

On ne demandera pas l’avis des Français: ils auront simplement à se pousser pour faire de la place, payer des impôts pour financer cette invasion et accepter que ces gens soient prioritaires pour occuper des emplois. 

Cette substitution de population n’est pas une fatalité mais elle est orchestrée par : le Haut Conseil aux Réfugiés, l’ONU, les politicards, tous les crétins utiles à “la cause”: associations et services officiels abreuvés par nos impôts. 

La dette de la France a atteint 2300 milliards d’EUR fin 2017. L’Etat français devra emprunter plus de 100 milliards d’€

pour boucler les fins de mois en 2018.

La télé nous dit, ces jours-ci :

il y aurait NEUF MILLIONS DE FRANÇAIS en dessous du “seuil de pauvreté”.

Alors comment ce gouvernement peut-il encore faire entrer et subventionner des milliers de nouveaux chômeurs ? 

Par de nouveaux impôts et de nouvelles “économies”.

La dernière idée en date, du Conseil d’Analyse Economique :

le remboursement des soins médicaux en fonction des revenus !

Il faut savoir que 200 millions d’EUR ont été sucrés récemment de la dotation

pour les maisons de retraite du secteur public...

 Les vieux français eux, peuvent crever !

DORMEZ EN PAIX BRAVES GENS !

Pourtant, les jeunes générations de Français de souche
feraient bien de se réveiller d'arrêter de se contempler le nombril
sinon ils finiront     EXTERMINES     comme les drontes (ou dodos) de l'île Maurice !!!
A bon entendeurs !!!