Rien n'est jamais acquis. Tout est bataille. On nous le fait bien voir.
Nous sommes gênants. On nous efface.
On a bâti une théorie du monde où nous n'avons pas de place.
On nous verse dans le néant avec nos morts, nos espérances et nos souvenirs.

Jean Brune

 
 
MEDIAS ACTUELS
 

 

40 ans après,

 

En 2002, soit 40 années après l'exode, les journaux métropolitains se firent l'écho du drame de l'abandon et évoquèrent peu ou prou la journée du 5 juillet 1962. Nous en citerons quelques uns dont nous avons gardé la trace:

-Paris-Match n°2757/28 mars 2002 et n°2758/4 avril 2002 - "La grande aventure des Français d'Algérie" et "L'Adieu" par Sabine Cayrol et Dominique Lapierre; -Le Point n°1539/15 mars 2002 par Jean-Michel Décugis Christophe Labbe et Olivia Recasens. -Le Nouvel Observateur n°1947/ 28 février-6 mars 2002 par Jacques Julliard, Edgar Morin, Benjamin Stora, Mohamed Harbi, Jean-Paul Mari, François Schlosser et Nebia Bendjebbour. -Guerre d'Algérie Magazine n°2 mars avril 2002 par Guy Pervillé, Frédéric Médard, Jean-Charles Jauffret, Patrick Façon, Benjamin Stora, Marie- Christine et Paul Villatoux, Jacques Frémeaux, Jean Bastier, Elizabeth Cazenave.

La plupart de ces auteurs et de ces revues très politiquement corrects laissent cependant discerner leur malaise devant l'ampleur du drame vécu par les populations de l'Algérie pendant les 8 années de terrorisme FLN et lors des drames de l'indépendance, sans parler de l'Algérie déchirée et économiquement exsangue depuis.

Sont cités quelques livres parus en Algérie et surtout le très remarquable "Livre blanc de l'Armée Française en Algérie", Éditions contretemps janvier 2002 qui répond avec pertinence aux articles à sensation parus dans Le Monde, l'Humanité et Libération. Je ne crois pas utile de souligner que les publications citées n'avaient jusque là témoigné que bien peu d'intérêt et nulle compassion... Partout les bilans des victimes françaises sont minorés, les circonstances souvent mal présentées. Dans ce genre de publications les omissions, si j'ose dire, sont plus parlantes que les mots. Mais nous qui avons vécu ces mois de folie sommes les seuls à les remarquer.

Auparavant, Historama n° 90 d'Août 1991 sous la plume de Jean Montrey évoque "L'affaire des disparus en Algérie". Raphaël Delpard vient de publier chez Michel Lafon un bon livre à ce sujet: "Disparus en Algérie".

Les ouvrages de Jean Monneret, Pierre Montagnon, Georges Dillinger, Le Commandant Muelle et René Bail n'ont pas précisément pour sujet le 5 juillet 1962 mais l'évoquent.

Enfin les journaux amis qui éclairent ce drame sont nombreux- Citons: Présent, Véritas, France-Horizon etc... "Pour une histoire de la guerre d'Algérie" de Guy Pervillé marque une évolution considérable vers une relation de l'histoire moins manichéenne.


Geneviève de Ternant, mai 2003
 
 
 
JOURNAUX
Nice Matin du 7 octobre 2004
La lettre de Véritas n° 79 janvier 2004
La lettre de Véritas n° 74 juin 2003
La lettre de Véritas n° 72 avril 2003
Nice Matin du 7 juillet 2002
Nice Matin du 30 octobre 1999
 

TELEVISION

 

FR3 Côte d'Azur et Toulon, Infos régionnales reportages du 5 juillet 2002 - TF1 Journal télévisé de 20 heures reportage du 5 juillet 2002

 

TF1 lundi 3 novembre 2003:22h.45 émission "Mots croisés" consacrée aux disparus Européens et Harkis en Algérie
France 2 samedi 12 septembre 2009 - 13 heures 15: Daniel Saint Hamon parle d'un "malentendu" qui a fait 3.000 morts....(fichier de 6.52 Mo)
Stèle du 5 juillet 1962 - Esplanade de la basilique de Santa Cruz à Nîmes