C'était le 5 juillet 1962, à Oran... lle site de eGeneviève de TERNANT et Hervé CUESTA de Ternant
     
 
Cliquer pour entrer
 
     
Cette carte de Chistian GREGORI n'a pas voulu choquer mais décrire hélas, la triste réalité.
Ces douloureux évènements se sont véritablement produits dans l'indifférence générale et soigneusement occultés par les autorités françaises et algériennes depuis plus de 40 ans.
Nous vous prions de nous excuser pour la douleur et l'émotion que ces pages risquent de vous faire ressurgir.
Hervé CUESTA